Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aulu-Gelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4444
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Aulu-Gelle   Mer 29 Juil 2015, 18:48

Auteur du IIème siècle, Aulu-Gelle est connu pour Les Nuits Attiques, compilation de notes divisée en 20 livres (rien que ça !  tongue).


Un extrait des Nuits Attiques (Traduction de D. Nisard)

Pourquoi cet extrait et pas un autre me direz-vous ? Tout simplement parce que je le trouve très "moderne". Certains, à l'heure actuelle, qui se pavanent dans leur jargon, feraient bien d'en prendre de la graine !
LIVRE 1, CHAPITRE X.


Comment le philosophe Favorinus apostropha un jeune homme qui affectait de se servir de locutions antiques.


Favorinus dit un jour à un jeune homme, grand amateur du vieux langage, et qui jetait à chaque instant dans la conversation des mots antiques et inconnus : « Curius, Fabricius, Coruncanius, ces anciens héros de notre histoire, les trois Horaces, plus anciens qu'eux, parlaient à leurs contemporains en termes clairs et intelligibles : ils n'allaient pas chercher la langue des Aurunces, des Sicaniens, des Pelages, anciens habitants de l'Italie, mais ils se servaient de celle de leur temps. Mais toi, comme si tu conversais avec la mère d'Évandre, tu emploies des expressions abandonnées depuis plusieurs siècles : c'est sans doute afin de n'être entendu ni compris de personne. Mais, jeune fou, n'y aurait-il pas un moyen bien plus sûr d'arriver au même but ? ce serait de te taire. Tu me dis que tu chéris l'antiquité pour ses vertus, pour sa probité, sa tempérance, sa modération : eh bien ! imite dans ta vie les mœurs d'autrefois, mais parle le langage d'aujourd'hui, et grave profondément dans ta mémoire le précepte que César, cet homme d'un esprit si supérieur et si juste, a donné dans le premier livre de son traité Sur l'analogie : « Fuyez, dit-il, toute expression étrange et inusitée, comme on évite un écueil. »

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Aulu-Gelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Les textes de l'Antiquité-
Sauter vers: