Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marie-Jo Audouard [XXe-XXIe s / France ; témoignages]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4572
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Marie-Jo Audouard [XXe-XXIe s / France ; témoignages]   Dim 13 Nov 2016, 18:01




Quatrième de couverture :


Que faire lorsque des enfants abandonnés, seuls, blessés, bouleversent votre existence ? Marie-Jo n'a pas hésité : elle leur a consacré sa vie. Depuis vingt-trois ans, elle est éducatrice à la DDASS, ultime refuge de l'enfance perdue. Elle évoque ici la souffrance et le désespoir, le courage aussi, de ces enfants privés d'amour. Elle raconte comment elle a appris à les aider à vivre avec leurs inguérissables blessures. Son livre nous fait entendre un cri que l'on ne peut oublier.




Mon avis :


Je me rends compte que je ne lis pas des choses très gaies en ce moment ! Mais que voulez-vous, avec ce temps morose, les histoires les plus tristes prennent une autre dimension. Disons que l'atmosphère est là ! C'est toujours avec une boule dans la gorge et le cœur serré que je lis ces témoignages, particulièrement lorsque cela concerne des enfants. Marie-Jo Audouard apporte ici un témoignage bouleversant. Ces gamins de la DDASS sont de pauvres âmes en peine qui, non contents d'avoir subi une séparation, un deuil ou des mauvais traitements, vont se confronter au rejet de la société. Qu'attendent-elles, au fond, ces pauvres âmes ? Un peu de chaleur, de réconfort... Une famille qui voudra bien les prendre en week-end, pendant les vacances ou pour un certain laps de temps. Ce témoignage date un peu (1991), ceci dit, nul doute que cela se passe toujours comme cela à l'heure actuelle. Et c'est avec les yeux embués que j'ai refermé ce livre...





Extrait :


- Tout le monde est parti, alors ? Et toi, Philippe ?
Haussement d'épaules. Mouvement d'impuissance ou de désintérêt. Je répète :
- Et toi, qu'est-ce que tu fais ?
Haussement d'épaules identique au premier.
Je mets la clé dans la serrure, il me regarde faire sans rien dire. Mais le silence soudain me surprend. Il ne sifflote plus. L’œil en coin, j'aperçois les deux mains pendant le long du corps, hors de leurs poches, comme deux petits animaux tout nus et en détresse.
Courageusement, tandis que le moteur ronfle, je fais un petit signe d'adieu. Alors, il ouvre brusquement la portière et pose sa main sur la mienne.
- S'il te plaît, maîtresse.
Ce contact physique est inhabituel venant de lui. J'ai du mal à comprendre la suite, car il pleure. Philippe, le siffloteur pleure, pour de vrai, comme on dit à neuf ans.
- Emmène-moi chez toi, maîtresse. Mets-moi dans un coin, je ne ferai pas de bruit... Tu pourras même me battre si tu veux.
Ça doit prendre trois secondes de dire ça, pour un gamin. Un vrai gamin de la DDASS. Pas un gamin de cinéma à qui on aurait soufflé son texte pour faire pleurer dans les chaumières. Aucun reportage ne pourra jamais montrer une scène pareille. C'est le genre de phrase que ma cervelle enregistre, en creux, définitivement, indélébilement. Pour toujours. "Tu pourras même me battre si tu veux." Je prends ça en plein coeur, en plein ventre.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Marie-Jo Audouard [XXe-XXIe s / France ; témoignages]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: