Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Henry N. Beard et Douglas C. Kenney [XXe-XXIe s / Etats-Unis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4572
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Henry N. Beard et Douglas C. Kenney [XXe-XXIe s / Etats-Unis]   Dim 13 Nov 2016, 18:26

*




Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Il faut dire que j'attendais ce bouquin depuis le mois de novembre quand même. Et si j'avais coché ce bouquin lors de l'opération Masse Critique (j'en profite pour remercier toute l'équipe de Babelio, et notamment Bibalice, ainsi que les éditions Milady / Bragelonne), c'est parce qu'il y avait un argument de taille sur la quatrième de couverture (et je sens que je ne vais pas me faire des amis sur ce coup-là) : "parodie du Seigneur des Anneaux". Oui, je dois bien avouer que je suis hermétique au petit monde de Tolkien, et ce ne fut pas faute d'essayer en m'y reprenant à plusieurs fois ou en regardant les films... Rien n'y fit ! Alors, pensez ! Une petite parodie (qui pouvait d'autant plus être lue de manière indépendante) ne pouvait que m'être agréable !
 
Bref, revenons à ce petit bouquin. On peut dire que cela démarrait bien puisque la carte de ce monde pastiché me faisait déjà sourire, ainsi que le prologue, très honnête, axant sur le côté commercial et laissant apparaître le livre comme une farce potache de copains ayant voulu délirer. Et cela s'arrêta là... Non pas que le texte soit dénué d'humour, oh non ! Mais il y en a trop ! J'ai eu cette fâcheuse impression d'avoir la tête sous l'eau, noyée par ce flux continu de plaisanteries peu fines, il faut bien l'avouer. "Foutraque", voilà comment je le caractérise. Ça part dans tous les sens, c'est complètement décousu... Bref, je me demande si les auteurs n'étaient pas sous substances !!!
 
Bon, comme il s'agit d'un roman jeunesse, on va dire que je ne dois plus avoir l'âge pour ça... ou que décidément, le monde des Hobbits (ou des Grossbits ici) n'est pas fait pour moi !





Extrait :



- Si j'étais toi, dit Grandpaf, je ne tarderais pas à partir.

Fripon releva la tête de son thé de rutabaga d'un air absent.

- Je te laisse ma place pour un demi-gruau, Grandpaf. Je ne me rappelle pas m'être porté volontaire pour cette histoire d'Anneau, moi.
(...)
Grandpaf jeta un regard soupçonneux en direction de la porte close de la chambre à coucher.

- Tu l'as encore, n'est-ce pas ?

Fripon fit un signe de tête et sortit la chaîne de trombones qui l'attachait à son maillot de bowling à carreaux.

- Alors fais-y attention, dit Grandpaf. Il recèle d'étranges pouvoirs.

- Comme rendre ma poche verte ? demanda le jeune Grossbit en tripotant le petit objet dans ses doigts boudinés.

Il le fixait craintivement, comme il l'avait fait tout au long de ces quelques derniers jours. Il était fait de métal brillant, recouvert d'étranges emblèmes et inscriptions. Un texte écrit dans une langue inconnue de Fripon en recouvrait la surface intérieure.

- Je n'y comprends rien, dit Fripon.

- Eh non, dit Grandpaf. C'est de l'elfe, dans la langue du Mordom. On peut le traduire grossièrement comme ceci :

 

Cet Anneau, et aucun autre, par les Elfes fut forgé, 

Ils tueraient père et mère pour se l'approprier. 

Il commande aux raclures, aux mortels et aux coquilles Saint-Jacques, 

Il fait semblant de dormir pour mieux vous mettre une claque ! 

Un pouvoir tout-puissant repose dans cet Anneau Solitaire, 

Un pouvoir, bien sympa, pour faire de Bonnes Affaires. 

Si cassé ou foutu, on ne peut pas le réparer 

Si trouvé, l'envoyer à Salkon (frais de port prépayés). (P41-43)

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Henry N. Beard et Douglas C. Kenney [XXe-XXIe s / Etats-Unis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Etrangers-
Sauter vers: