Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 David Bisson et Évangéline de Schonen [XXe-XXIe / France ; Témoignages autobiographiques]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4572
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: David Bisson et Évangéline de Schonen [XXe-XXIe / France ; Témoignages autobiographiques]   Dim 13 Nov 2016, 18:37






L'affaire avait fait la Une de tous les journaux. Août 1982, la France découvre avec horreur l'histoire de ce petit garçon enfermé dans un placard, maltraité par sa mère (peut-on encore dire "mère" d'ailleurs ?) A l'âge de 12 ans, il parvient à s'enfuir de chez lui, profitant que celle-ci ait oublié de retirer les clés. Bien évidemment, ne sachant pas quel jour il est, quel mois, quel temps il fait, David se précipite sur le bonnet et l'anorak de son frère et, c'est ainsi vêtu, sous le regard de tous les passants, qu'il découvre la rue, la liberté. Emmené dans un commissariat, il raconte alors son histoire, terrifiante. Il subit les sévices de sa marâtre depuis qu'il a 4 ans. Il a les mains brûlées. Mais bien plus que le corps, c'est le mental qui est abîmé. On le serait à moins n'est-ce pas ?

Ce livre lui sert d'exutoire. Ce qui est choquant, c'est qu'au procès, David demandera une grâce, sous la pression de son frère, pour sa génitrice, qui ressortira, de ce fait, au bout d'un an de prison. Il ne semble pas lui en vouloir. Je ne suis pas psychologue mais il me semble que nous avons affaire ici au fameux syndrome de Stockholm. A moins que l'auteur ne veuille tout simplement en finir avec toute cette histoire afin de se reconstruire...

Ce qui est intéressant ici, c'est que ce livre, écrit avec simplicité, est une autobiographie. Ainsi, on ne peut pas dire qu'il s'agit d'une fiction... ce qui fait que le lecteur en a des frissons. Malheureusement, depuis cette affaire, les maltraitances envers les enfants ont gagné du terrain.




Extrait :


L'appartement de Brétigny était beaucoup plus grand. On entrait directement dans un couloir assez large. La cuisine, en face de la porte, était grande et claire. En continuant le couloir, le salon était à droite, avec une double fenêtre. Puis la salle de bain, sur la gauche, et tout de suite après, la chambre des parents. En face, la chambre de mon frère ; et, coincé entre les deux chambres, au bout de l'appartement et du couloir, mon placard.
Elle m'a fait y entrer, immédiatement, en arrivant. Sans un mot. Sans un moment de répit pour souffler.
Le placard mesurait deux mètres sur un mètre soixante-dix. Je l'ai lu dans le dossier, plus tard. avec des étagères sur un côté.
Ils ont rangé leurs affaires. Ils se sont installés.
Elle m'a amené un seau - il n'était pas question pour moi d'aller dans les WC qui étaient attenants à la salle de bain, dans le couloir ; c'était trop loin - et un matelas en mousse, qu'elle a posé sur les étagères. Puis elle a fermé la porte du placard à double tour. J'étais à nouveau enfermé.
Et là a commencé une autre catégorie de souffrances. Ce n'était plus les coups, mais l'oubli, l'abandon total. Quand j'y repense maintenant, il vaut peut-être mieux prendre des coups que de rester seul, en silence, dans le noir. Je n'avais plus aucune vue sur rien. Pas une lueur ne parvenait à travers la porte. Le noir complet.

Au début, elle m'amenait une gamelle, assez régulièrement. Je veux dire le soir et le matin. Puis, petit à petit, ce fut n'importe quand, et en sautant des jours.

Elle m'oubliait au fond de mon cachot. Je n'existais plus. J'étais rayé. Fini.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
David Bisson et Évangéline de Schonen [XXe-XXIe / France ; Témoignages autobiographiques]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: