Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 952
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Dim 22 Jan 2017, 18:59

Bonjour à toutes et tous,

Au mois de mars 1980, lorsqu’Audi présente au salon de l’Automobile de Genève, son nouveau modèle quattro, on est loin d’imaginer le choc que va provoquer ce dernier.







Pourtant, à première vue, il s’agit d’un coupé plutôt banal, la robe ne révélant rien de vraiment audacieux. La ligne bicorps est assez classique et le coffre n’est même pas un hayon mais une simple porte, un peu comme les Peugeot 104 d’avant 1977. L’intérieur prévu pour 4 places n’a rien de révolutionnaire lui non plus, le tableau de bord, emprunté à l’Audi 80, ne comporte même pas d’indicateur de température du moteur…




Bon, allons voir du côté du moteur. L’Audi quattro est motorisée par le 5 cylindres turbocompressé de 2.144 cm3 déjà apparu quelques semaines plus tôt sur l’Audi 200 5T mais développant ici 200 ch. au lieu de 170. On a donc affaire à un gros coupé de 200 ch. Oui, pas mal, mais il y a de la concurrence en face, BMW Série 6, Mercedes-Benz 380 SEC ou encore Porsche 911 SC.

En fait, la révolution se trouve au niveau de la transmission. En effet, la quattro, comme son nom peut le laisser deviner, possède une transmission intégrale permanente aux quatre roues avec deux différentiels – central et arrière - blocables.


La genèse :

Mais revenons quelques années en arrière, lors de l’arrivée de Ferdinand Piëch en 1972 à la tête du développement technique de la marque aux quatre anneaux. F. Piëch n’est pas un nouveau venu dans le monde de l’automobile, petit-fils de Ferdinand Porsche, il est entré à l’âge de 25 ans chez Porsche, est l’un des principaux concepteurs de la 911 et a mené à la victoire les modèles 908, 917 et Can-Am en compétition. Mais, faisant de l’ombre à son oncle Ferry Porsche, il sent qu’il ne pourra guère évoluer dans l’entreprise familiale. C’est la raison pour laquelle il l’abandonne pour aller chez Audi. Au début des années 70, Audi, qui vient de renaître (1965), n’a pas beaucoup de notoriété, notamment internationalement. Comme souvent, la reconnaissance passe par la compétition. Mais alors, quelle discipline sportive automobile choisir ? Après de longues hésitations, le choix se porta sur le rallye.

Piëch et son équipe se pencha la problématique des rallies, c’est à dire, comment faire passer la puissance au sol. En effet, il était inutile de prévoir un véhicule très puissant si ce dernier est incapable de l’utiliser pleinement. L’idée des quatre roues motrices apparut en 1977, lorsque Jörg Bensinger, ingénieur spécialiste des châssis chez Audi, s’aperçût que la Volkswagen Iltis, sorte de petite Jeep, sur terrain gras ou neigeux, supplantait n’importe quelle autre voiture, quelle que soit sa puissance grâce notamment, à ses quatre roues motrices.
En 1978, Walter Treser responsable du projet « quattro » réalise un premier prototype, nommé A1. Basé sur une Audi 80 2 portes de couleur orange, il possède un moteur 5 cylindres turbocompressé de 160 ch et est doté d’un pont arrière de VW Iltis. Pour sa première sortie, on le mit face à la toute nouvelle Porsche 928 (240 ch.). Les résultats sont sans appel, sur route forestière, elle fait jeu égal avec la grosse Porsche, quant aux essais sur route glacée, la « petite » Audi se joue de la 928 ! La confirmation du potentiel de ce mode de transmission était donnée.


VW Iltis


Prototype Audi A1

Un vrai puzzle :

Pour passer du prototype à la série, on puisa alors dans le fonds commun des organes mécaniques du groupe VAG.

Tout d’abord, elle partage sa carrosserie avec la nouvelle Audi Coupé basée sur l’Audi 80 à laquelle elle ajoute des extensions d’ailes et un bouclier avant spécifiques. Ensuite, l’intérieur est identique à celui du Coupé mais avec une sellerie spécifique. Les suspensions avant et arrière de type McPherson, quant à elles, sont celles de l’Audi 100. Le moteur – type WR - comme indiqué plus haut, est celui de l’Audi 200 5T porté à 201 chevaux avec notamment une gestion électronique de l’allumage en fonction notamment de la charge, de la température admise ou du régime fournie par Hitachi. Son turbo est le K26 fourni par la firme allemande KKK et elle est alimentée par une injection d’essence K-Jetronic de chez Bosch.

La boite à 5 rapports transmet donc le mouvement aux 4 roues à travers un différentiel central.

Le freinage est à quatre disques avec pompe à haute pression servant aussi pour la direction assistée. Ce système se retrouvera sur l’ensemble de la gamme Audi à moteur 5 cylindres au cours des années 1980-1990.

Son poids est de 1290 kg en ordre de marche, c’est à dire avec son réservoir d’essence de 92 litres plein.

Les premiers essais :

Les premiers journalistes qui testent cette Audi quattro sont littéralement décontenancés par sa motricité et son comportement routier. Ici, pas de patinage au démarrage ni d’embardées en courbe sur sol glissant, même avec des pneus été. La quattro freine fort et se conduit sans peine, facilement.

Les essayeurs sont enthousiasmés et estiment que la quattro marque une date importante en matière d’évolution automobile, notamment en matière d’efficacité et de sécurité.

Au niveau performances, la vitesse maximale est de 223 km/h et le 0 à 100 km/h est atteint en 7,1 secondes. Sa consommation est de 7,9 l/100 km à 90 km/h, 10,4 l/100 km à 120 km/h et 15,7 l/100 km en cycle urbain.

Un des seules critiques unanimes qui viendra des testeurs sera le temps de réponse du turbo un peu trop important. Ce problème sera réglé au fil des ans.

La commercialisation :

Présentée donc au mois de mars, l’Audi quattro est commercialisée à partir du salon de l’Automobile de Paris de 1980. Son prix est d’environ 200.000 F (environ 83.000 euros).

Elle est notamment dotée de série de rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants, de phares antibrouillards avant, de jantes en alliage léger. Toutefois, les glaces électriques avant ainsi que le verrouillage central restent en option comme le régulateur de vitesse, le toit ouvrant ou encore les sièges chauffant. Par ailleurs, l’instrumentation est assez sommaire avec seulement un compteur de vitesse, un compte-tours, une jauge à essence et un indicateur de pression du turbo seulement. Pas de manomètre de pression d’huile ni de thermomètre de température d’eau !

Ces premiers modèles se caractérisent par une commande de blocage de différentiels par câble située entre les sièges avants.

L’évolution :

Pour l’année-modèle de son lancement, 1981, quelques évolutions apparaissent comme le remplacement des commandes de verrouillages des différentiels à câbles remplacées par une commande pneumatique au mois de mars 1981. Cette dernière rend place au bas de la console centrale, au milieu des témoins de verrouillage. Le blocage des deux différentiels est simultané et non séparé comme précédemment avec la commande par câbles.
Les glaces électriques ainsi que le verrouillage central seront montés de série au cours de ce millésime.


On peut voir la nouvelle commande de blocage des différentiels sous l'autoradio

Pour l’année-modèle 1982, pas de changements hormis l’adjonction d’un témoin de niveau de liquide de frein au mois de mai 1982.

La première grosse évolution arrive pour le millésime 1983 avec de nouvelles optiques de marque Cibié. Les blocs à double optiques désormais sous la même glace sont plus performants. De plus, les suspensions arrières sont modifiées.
Par ailleurs, au mois d’avril 1983, apparaît un nouveau tableau de bord digital accompagné d’un ordinateur de bord et d’un synthétiseur de parole avertissant le conducteur de diverses informations (liquide de refroidissement, freins, ceinture de sécurité, etc.).



Tableau de bord digital


Ordinateur de bord (en allemand)


Interrupteur de contrôle de la synthèse de parole

Pour 1984, le volant change, il est remplacé par celui des Audi 200, plus moderne. La planche de bord, elle aussi se modernise avec de nouveaux interrupteurs. Les suspensions sont modifiées à nouveau et de nouvelles jantes plus larges font leur apparition. Enfin, le freinage se voit doté du système ABS, ce dernier se déconnectant automatiquement lorsque les différentiels sont verrouillés.






L’année-modèle 1985 voit sa carrosserie se moderniser, comme une partie du reste de la gamme Audi pour ce millésime. La calandre n’est plus verticale mais légèrement inclinée, les feux arrières sont fumés et les ampoules stop/lanternes séparées afin d’être conformes avec les normes allemandes en matière de sécurité. Le béquet arrière est de couleur carrosserie au lieu de noir et les logos arrières sont appliqués au lieu d’être des autocollants.
Les sièges chauffants bénéficient désormais d’un contacteur thermostatique.
A la fin de l’année 1985, la commande de blocage des différentiels devient rotative, permettant ainsi de dégager de la place pour installer un voltmètre et un thermomètre d’huile à LED.

1986 est plutôt calme avec seulement l’apparition de vérins pour l’ouverture du capot moteur.

L’année-modèle 1987 est elle aussi calme pour l’Audi quattro avec a modification du boitier d’ABS qui reçoit un accéléromètre.

Le millésime 1988 est au contraire très riche en changements. Tout d’abord, un nouveau moteur prend place sous le capot. Il s’agit du 5 cylindres de 2.226 cm3 – type MB - dérivé de l’Audi 5000 américaine. Hormis la cylindrée, ce moteur se différencie notamment de son prédécesseur par un rattrapage hydraulique du jeu des soupapes, une gestion électronique complète du moteur et une augmentation du taux de compression. Si la puissance ne change pas, les émissions de polluants ainsi que la consommation sont réduites, le 0 à 100 km/h est abattu en 6,7 secondes au lieu de 7,1 secondes et le temps de réponse du turbo est amélioré.
Du côté de la transmission, le différentiel central verrouillable mécaniquement est remplacé par un différentiel TORSEN (TORque SENsitive) automatique. Ainsi, seul le différentiel arrière reste blocable par le conducteur au moyen d’un interrupteur qui remplace l’ancienne commande rotative.
Les freins sont améliorés grâce notamment à des étriers à double pistons à l’avant, un maître-cylindre plus gros et un nouveau système hydraulique.
Le tableau de bord digital est modifié et sa couleur passe du vert à l’orange (couleur moins fatigante de nuit). Il s’enrichie de témoins remplaçant la synthèse de parole qui disparaît comme l’indicateur de suralimentation. Enfin, le toit ouvrant – enfin seulement basculant du fait du renfort de toit – est fourni en série, comme les sièges chauffants, seul l’intérieur cuir restant en option. Les insignes sont chromés et les quatre anneaux de la marque font leur apparition au centre de la malle arrière désormais en fibre de verre.






Après autant de modifications, la quattro est inchangée pour l’année-modèle 1989.

En revanche, le millésime 1990 voit apparaître un nouveau moteur, le type RR à 20 soupapes. Il s’agit du 2.226 cm3 coiffé d’une culasse à quatre soupapes par cylindres dérivée de celle montée sur le moteur de la quattro Sport. Il développe 220 chevaux et sa gestion est confiée au système électronique Bosch Motronic avec double pots d’échappement catalytiques. Le couple est lui aussi amélioré passant ainsi de 270 Nm à 3000 t/min à 309 Nm à 1950 t/min. La vitesse de pointe atteint 232 km/h et le 0 à 100 km/h en 5,9 secondes.
Les freins arrières à disques sont désormais ventilés.
A l’intérieur, la sellerie est modifiée, elle est semi-cuir et un volant à trois branches fait son apparition.




Enfin, pas de modification pour 1991. La dernière Audi quattro est sortie des chaînes de production le 1er mars 1991. Prévue pour être produite à 400 exemplaires pour l’homologation en Groupe 4, 11.452 exemplaires ont été commercialisés.

Crédit aux auteurs






_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Theo
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Masculin Cancer
Messages : 242
Localisation : Troyes
Date de naissance : 06/07/1975
Âge : 42
Emploi : Administratif
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Jeu 26 Jan 2017, 09:23

Bonjour a200tq. Vous avez l'air de bien vous y connaître en voiture, j'aimerais m'y connaître autant.
Mon voisin avait une Audi quattro (qui ressemblait à la marron que vous avez mise sous le millésime 83). J'étais gamin et elle me faisait rêver !
Revenir en haut Aller en bas
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 952
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Jeu 26 Jan 2017, 18:04

Bonjour Theo et merci,

Pour paraphraser un célèbre Gaulois, je suis tombé tout petit dans le monde automobile, mon père étant mécanicien.

Pour revenir à l'Audi quattro, c'est aussi une auto qui m'a fait rêver (et qui me fait toujours rêver d'ailleurs). Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'en avoir un et quand on voit les prix actuels sur le marché de l'auto de collection, je ne pense pas en acheter une d'ici tôt Very Happy

En fait, les prix ont explosé depuis 2005-2006, à partir du 25ème anniversaire de son lancement.
Et c'est sans compter sur le manque de plus en plus flagrant de pièces détachées, Audi ayant une politique très "spéciale" pour ses modèles anciens, contrairement à Mercedes ou BMW chez qui on peut encore trouver des pièces pour des modèles de plus de 60 ans...

_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Theo
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Masculin Cancer
Messages : 242
Localisation : Troyes
Date de naissance : 06/07/1975
Âge : 42
Emploi : Administratif
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Ven 27 Jan 2017, 11:19

Oui, avoir un père mécanicien, ça peut aider (ou, à l'inverse, faire détester aussi).
Je ne savais pas qu'on pouvait encore trouver des pièces d'aussi vieux modèles chez Mercedes ou BMW. C'est impressionnant et donne à réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 952
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Ven 27 Jan 2017, 18:00

En ce qui me concerne, c'est vrai que cela m'a bien aidé et que c'est pour une grande part dans ma passion pour tout ce qui roule

Mercedes et BMW sont fiers de leur patrimoine auto, contrairement à d'autres marques ayant pourtant un passé prestigieux.
Bien sûr, les pièces encore disponibles pour les vieux modèles ne sont pas énormes mais on en trouve encore.

Pour la petite histoire, j'ai eu en 2005 une Audi 80 de 1995.
Il y avait un problème sur la jauge à essence et le seul remède passait par le changement de tableau de bord. Je l'ai donc commandé en concession et j'ai eu le dernier qui était disponible en Europe !!! C'est tout de même gênant pour une voiture qui avait "seulement" 10 ans...
Pour être tout à fait honnête, mon modèle avait un tableau de bord spécifique fabriqué par un équipementier japonais et non allemand ou français comme pour le reste de la gamme. Mais après cette aventure, on peut hésiter à acheter une Audi de plus de 30 ans...

_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Theo
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Masculin Cancer
Messages : 242
Localisation : Troyes
Date de naissance : 06/07/1975
Âge : 42
Emploi : Administratif
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Sam 28 Jan 2017, 15:38

Le dernier tableau de bord ? Mais ils plaisantent, non, chez Audi ? On ne peut pas dire qu'une voiture de 10 ans soit vraiment si vieille pour ne plus trouver de pièces.
Revenir en haut Aller en bas
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 952
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Sam 28 Jan 2017, 15:46

Theo a écrit:
Le dernier tableau de bord ? Mais ils plaisantent, non, chez Audi ? On ne peut pas dire qu'une voiture de 10 ans soit vraiment si vieille pour ne plus trouver de pièces.

C'est effectivement ce qui m'avait été dit, et je passe sur sur ce qui m'avait été répondu à la même époque par cette concession pour le passage à la "valise" : "Comment ? Une Audi 80 de 1995 ? Mais nous n'avons plus le matériel". Bref...

Je ne sais pas si cela a changé depuis car je n'ai plus d'Audi depuis une dizaine d'années. Et je pourrai encore continuer avec d'autres anecdotes vis-à-vis d'autres concessions Audi ailleurs en France.
Heureusement, pour les amateurs d'anciennes Audi, certains artisans refabriquent certaines pièces devenues introuvables.

_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Theo
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Masculin Cancer
Messages : 242
Localisation : Troyes
Date de naissance : 06/07/1975
Âge : 42
Emploi : Administratif
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Dim 29 Jan 2017, 10:21

C'est dommage pour une marque qui se donne une image prestigieuse.
Revenir en haut Aller en bas
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 952
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Dim 29 Jan 2017, 10:38

Oui, c'est dommage, mais j'ai l'impression qu'Audi, depuis quelques années, veut modifier son image de marque en tournant le dos, en partie, à son passé.

_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Theo
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Masculin Cancer
Messages : 242
Localisation : Troyes
Date de naissance : 06/07/1975
Âge : 42
Emploi : Administratif
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Dim 29 Jan 2017, 16:07

Pourtant, on retient toujours les anciens modèles. Les nouveaux vont surtout être marqués par leurs ratés (dans n'importe quelle marque).
Acheter une voiture n'est pas à l'ordre du jour mais je retiens quand même ce fait, sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 952
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Dim 29 Jan 2017, 16:12

Oui, ce sont souvent les anciens modèles qui marquent, notamment par les souvenirs qu'ils réveillent.

_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Theo
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Masculin Cancer
Messages : 242
Localisation : Troyes
Date de naissance : 06/07/1975
Âge : 42
Emploi : Administratif
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Dim 29 Jan 2017, 16:16

C'est rassurant de voir que nous sommes tous pareils.
Revenir en haut Aller en bas
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 952
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Dim 29 Jan 2017, 16:29

En plus, on m'avait offert pour un Noël une version radiocommandée de cette Audi Quattro, alors forcément ça laisse des traces... Very Happy

_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Theo
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Masculin Cancer
Messages : 242
Localisation : Troyes
Date de naissance : 06/07/1975
Âge : 42
Emploi : Administratif
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]    Dim 29 Jan 2017, 16:39

Je comprends mieux. Je ne crois pas l'avoir eu en petites voitures.
Revenir en haut Aller en bas
 
Audi quattro (Ur-quattro) (1980-1991) [Automobile]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: LES MODES DE TRANSPORT :: Avec ou sans les roues-
Sauter vers: