Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Delphine de Vigan [XXe-XXIe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Sam 28 Jan 2017, 16:02





Quatrième de couverture :

Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l'écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd'hui je sais aussi qu'elle illustre, comme tant d'autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence.




Mon avis :

Je vais marcher sur des œufs concernant ce livre que la critique semble encenser. Pourtant, j'ai un avis mitigé. Non pas que le livre soit mal écrit, pas du tout. Mais je n'ai pas été touchée. Je ne suis pas rentrée dans l'histoire. Ce n'est pourtant pas le premier bouquin de ce type que je lis... Je ne sais pas, une sorte de froideur, barrière intrinsèque, s'est créée entre le texte et moi. Déjà, le fait, d'appeler sa mère par son prénom (Lucile) me choque. Peut-être est-ce pour montrer, justement, l'autre facette de cette dernière, atteinte de bipolarité ? Peut-être est-ce aussi pour mieux faire face à la mort de la mère ? Une sorte de pudeur qui permettrait de cacher le chagrin ? Car l'amour est bien là, dans tout le texte.
J'ai lu cependant le texte jusqu'au bout. Il est vrai qu'il est bien triste de voir tous les travers de sa famille. Je suppose que ce livre lui aura servi d'exutoire. Quant à moi, j'avais plus l'impression de verser dans le voyeurisme en pénétrant ainsi dans l'intimité de ce clan. "Plus rien ne s'oppose à la nuit, rien ne justifie" chantait Bashung qui a d'ailleurs inspiré le titre de l'ouvrage... Et c'est un peu ce que je me dis. Le thème évoqué, la bipolarité, justifiait-il ce livre ? Celui de Mélina Darcam et de Mireille Jambu, Le fil de la Vierge, dont j'écrivais le billet l'autre jour est d'une autre trempe. En effet, en toute pudeur, la mère et la fille nous faisaient certes partager leurs moments, les crises, l'angoisse mais le but était également d'aider les autres, les victimes de ce trouble et leurs familles. Je ne suis pas persuadée que la lecture de Rien ne s'oppose à la nuit leur apporte la même sensation. Vous me direz, dans le cas de Delphine de Vigan, la bipolarité a conduit à l'issue fatale. Donc, il y a quand même cette différence notable.
Bien évidemment, tout ceci n'est que mon avis, un simple avis, qui vaut ce qu'il vaut... Les autres avis étant positifs en général, je me dis que c'est moi qui suis restée hermétique. Je ne m'en prends qu'à moi-même.
Merci à Lystig de m'avoir prêté si gentiment ce livre.




Extrait :

Le 04 janvier 1980, Barbara, la sœur de ma grand-mère, et son mari Claude Yelnick, qui était à l'époque Directeur de l'information de France-Soir, furent invités sur le plateau d'Apostrophes pour un livre qu'ils avaient écrit ensemble, intitulé Deux et la folie. Le livre racontait à deux voix la maladie de Barbara, caractérisée par l'alternance de périodes d'excitation, voire de délire, et de périodes de dépression profonde.
Sans doute cette date correspondait-elle à la fin des vacances de Noël, car dans l'invraisemblable salle de télévision de Pierremont, tout entière dévolue au culte du petit écran (lequel était immense et trônait au milieu d'un meuble en bois conçu pour l'accueillir), il me semble que ce jour-là, la famille entière fut réunie dans un silence religieux. Les uns s'étaient installés sur les larges fauteuils recouverts de moumoute à poil doux, les autres s'étaient assis par terre sur la moquette bleue. On retenait son souffle. L'émission commençait à peine que déjà se chuchotèrent les premiers commentaires, mais pourquoi s'est-elle habillée comme ça, par qui va-t-il commencer, mais enfin, pas du tout, son tailleur est parfait. Les premiers chut exaspérés fusèrent à travers la pièce. Et puis voilà, attention, oui, Barbara et Claude passaient en premier, si ce n'était pas chic, formidable, épatant, mais enfin taisez-vous, et qui tousse comme ça sans arrêt ?
Lorsque nous rentrâmes à Paris, Lucile commença à peindre sur le mur du salon, qui était aussi sa chambre, une fresque tourmentée, composée d'arabesques et de spirales, vert foncé sur fond blanc. C'est ainsi que je me la rappelle, tortueuse et menaçante.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Eve-Yeshe
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Bélier
Messages : 20
Localisation : Vif
Date de naissance : 06/04/1950
Âge : 67
Emploi : psychiatre retraitée
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Jeu 16 Fév 2017, 17:17

j'ai lu ce ivre, à sa sortie et j'ai eu un sentiment très mitigé, le thème m'a plu et pour cause mais ce que j'ai gardé de livre, c'est la froideur de l'auteure,on ne sent aucune émotion, elle décrit bien mais je suis restée sur ma faim et j’éprouve toujours un malaise en la lisant (encore plus avec "une histoire vraie" mais l'autofiction et moi...
Revenir en haut Aller en bas
https://leslivresdeve.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Jeu 16 Fév 2017, 17:20

Je me sens moins seule, Eve ! Oui, moi aussi j'ai été choquée par cette froideur. Je me dis que c'est peut-être un moyen pour Delphine de Vigan de prendre plus de recul.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Eve-Yeshe
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Bélier
Messages : 20
Localisation : Vif
Date de naissance : 06/04/1950
Âge : 67
Emploi : psychiatre retraitée
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Jeu 16 Fév 2017, 17:23

peut-être... une manière de se protéger
par contre j'ai bien aimé "No et moi", atmosphère toute autre...
Revenir en haut Aller en bas
https://leslivresdeve.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Jeu 16 Fév 2017, 17:26

Je ne l'ai pas lu encore. Un peu refroidie par le premier.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Ven 17 Fév 2017, 11:39

J'ai préféré moi aussi "No et moi".
Revenir en haut Aller en bas
Florence le livredaprès
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Poissons
Messages : 10
Localisation : Bruxelles
Date de naissance : 14/03/1966
Âge : 51
Emploi : mère au foyer
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Ven 17 Fév 2017, 18:49

Je n'ai pas lu "Rien ne s'oppose à la nuit" car ce que j'en ai lu, même s'il s'agissait de critiques positives, ne m'a pas donné envie. Le sujet peut-être... De cette auteure, je n'ai lu que "No et moi" que j'avais bien aimé sur le moment. Ou plus exactement qui m'avait intéressée. En revanche, je n'en garde aucun souvenir : une certaine froideur peut-être aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lelivredapres.wordpress.com/
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Ven 17 Fév 2017, 18:52

Je vois que finalement, cette froideur nous arrête et que c'est ce qui ressort le plus.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Eve-Yeshe
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Bélier
Messages : 20
Localisation : Vif
Date de naissance : 06/04/1950
Âge : 67
Emploi : psychiatre retraitée
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Sam 04 Mar 2017, 14:41

j'ai lu aussi "d'après une histoire vraie" et je suis très partagée, le thème est intéressant mais j'ai ressenti une gêne devant ce "déballage"
l'autofiction et moi, ça coince un peu ....
Revenir en haut Aller en bas
https://leslivresdeve.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   Sam 04 Mar 2017, 15:08

Coucou Eve ! Oui, il est vrai que ça dépend de la façon dont cela est fait.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Delphine de Vigan [XXe-XXIe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Delphine de Vigan [XXe-XXIe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: