Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sophie Séronie-Vivien [XXe-XXIe s]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Sophie Séronie-Vivien [XXe-XXIe s]   Mer 15 Fév 2017, 18:39



Le plus important, lorsque je lis un roman jeunesse, c'est de retrouver mon âme d'enfant. Revivre pendant quelques heures des aventures comme lorsque je me cachais sous les draps avec ma lampe de poche pour lire en cachette, la nuit, un Club des cinq ou un Clan des sept. Pour autant, je n'aime pas non plus que les textes soient trop "gnan-gnan".

Sophie Séronie-Vivien réussit à réunir, dans ce roman fantastique (dans les deux sens du terme), tout ce que j'aime. Il peut se lire de 7 à 107 ans puisqu'il contient un double niveau de lecture. Je le mets au même niveau que les contes du XVIIe siècle, que l'on croyait être pour enfants alors que, la plupart du temps, ils s'adressaient bel et bien aux parents. Sur fond de guerre, d'injustice, de délation et d'oppression, trois jeunes enfants, Inès, Simon/Victor et Peyo, évoluent dans un monde qui n'est guère enchanteur. L'élément déclencheur est la fuite et la cachette de Simon, le petit juif. Devenu Victor, frère adoptif d'Inès et de Peyo, les enfants de Jean-Baptiste, il va devoir se livrer à une lutte sans merci contre la bêtise humaine et l'horreur dans toute sa splendeur. Cela va le projeter, avec les deux autres enfants, dans un monde parallèle. Le fantastique va se révéler avec des personnages légendaires ou mythologiques, tous plus intéressants les uns que les autres. En lisant ce récit à trois voix, les jeunes lecteurs vont non seulement apprendre des pans de culture régionale mais aussi des événements historiques. La dualité bien / mal apparaît mais sans être niaise pour autant. Bien au contraire. L'histoire énoncée ici leur permettra de réfléchir et peut-être même de faire prendre conscience à leurs parents que l'intolérance est dangereuse.

Quant aux adultes, ils se replongeront avec délices dans ces légendes oubliées tout en comprenant vite que le fantastique rejoint la réalité et que, finalement, ces textes anciens étaient porteurs du même message. L'Histoire avec un grand H n'est qu'un éternel recommencement et même si les contes et légendes n'appartiennent pas à son domaine, il n'en reste pas moins qu'ils ont été créés sur la base de faits et de ressentis réels.

Vous l'avez compris, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre enrichissant et bien écrit. Je vous le conseille vivement.

Un grand merci à Babelio, aux éditions Tertium et à l'auteur pour cette belle lecture.





Extrait :

Le silence règne un instant, troublé seulement par le crépitement du feu.

- Vous dites que vous aviez vingt-cinq ans à votre mort. Vous n'avez pas l'air d'en avoir beaucoup plus : les gens ne vieillissent plus une fois qu'ils sont ici ?

- Le temps passe car le rythme des saisons est respecté, les bêtes naissent, vivent et meurent normalement. Mais sur les Consolés, le temps n'a pas de prise. Aucun ne meurt de mort naturelle ou de maladie.

- Est-ce que des enfants naissent ?

Un voile de tristesse passe sur le visage d'Estévania.

- Non, les Consolés sont immortels mais il leur est refusé de concevoir des enfants. Les seuls petits de la vallée sont ceux qui ont été menés ici par le Drac.

- Et les gens qui habitent ici ? Ils viennent tous du même endroit ?

- Non. Je viens du royaume de Navarre, du côté nord des montagnes, alors que Guilhem que tu rencontreras bientôt est né et mort dans le comté de Toulouse. Chez les vivants, nous n'appartenions ni aux mêmes lieux, ni au même temps. Certains viennent du Béarn ou de la Catalogne, et vivaient jadis du temps de la duchesse Aliénor ou de la Reine Jeanne. Les derniers arrivants ne sont là que depuis quelques hivers.

Mon esprit est en ébullition. J'appelle à la rescousse mes leçons d'Histoire et de géographie. Mais elles ne me sont que de peu d'aide...

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Sophie Séronie-Vivien [XXe-XXIe s]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: