Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gérard Klein [XXe-XXIe s / France ; Nouvelles de science-fiction]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4073
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Gérard Klein [XXe-XXIe s / France ; Nouvelles de science-fiction]   Dim 07 Mai 2017, 18:32




Les Villes est une nouvelle de Gérard Klein (ne pas confondre avec l'acteur) se trouvant dans ce recueil. Ne lisant que très peu de science-fiction, je ne connaissais pas du tout cet auteur. Comme quoi, les manuels scolaires ont du bon puisque c'est à l'intérieur de l'un d'eux que je l'ai découvert et, surtout, que j'ai été happée par le texte, sorte de petit vortex littéraire.

Dans cette nouvelle, l'auteur met en scène une machine, que dis-je ?, LA machine, personnage principal et grand inquisiteur d'une Ville (oui, oui, avec un grand V), entendez par là qu'elle surveille, connaît tout sur tout, n'hésite pas à s'introduire chez l'habitant si elle a une suspicion. Quiconque est étranger sera automatiquement éliminé par ses soins. Brrr, voilà qui fait froid dans le dos, même si on a là un thème bien connu de la SF. Et si la machine se détraquait ? Si elle ne reconnaissait plus les occupants ?

Et si tout cela devenait vrai un jour ?





Extrait :

La Machine rôdait, inlassable. Le vent inclinait les antennes, le soleil jaunissait les feuilles des arbres, mangeait la peinture des volets, le temps ridait les hommes et endormait la Ville, mais la Machine rôdait, éternelle. Elle parcourait, jour après jour, nuit après nuit, les rues larges et sèches, elle interrogeait les rares passants. Elle saluait les habitants. Elle s’introduisait dans les maisons, silencieuse, indécelable, et fouillait. Elle gardait et protégeait la Ville. Elle désinfectait minutieusement et détruisait avec un air de fatalité tout ce qui n’était pas de la Ville. Elle errait et cherchait entre les carrés d’herbe et les marronniers calmes, dans les cours fraîches et dans les petites forteresses tièdes et closes, les espions venus des autres villes, les étrangers.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Gérard Klein [XXe-XXIe s / France ; Nouvelles de science-fiction]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: