Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Laurence Lacour [XXe-XXIe s / France ; Investigation]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4118
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Laurence Lacour [XXe-XXIe s / France ; Investigation]   Dim 07 Mai 2017, 18:35





Quatrième de couverture :

L’auteur. A vingt-sept ans, correspondante d’Europe 1 dans l’Est, Laurence Lacour arrive à Lépanges-sur-Vologne, deux jours après l’assassinat de Grégory Villemin.

L’engrenage. Soixante journalistes pour cinquante gendarmes. La vallée devient un théâtre cruel où une poignée d’hommes et de femmes se déchirent en direct. Les rumeurs et les manœuvres font la loi. Les reporters jouent aux détectives. le juge se prend pour un journaliste. Avocats et policiers dictent les articles.

Le déclic. Après la libération de Jean-Marie Villemin, vient le temps des questions. Comment en est-on arrivé à un tel dérèglements des mœurs et de la raison ? Pourquoi Bernard Laroche est-il mort ? Pourquoi a-t-on traqué ainsi pendant des mois Christine Villemin ?

L’enquête. Laurence Lacour quitte son métier et reprend en détail les milliers d’articles publiés. En recoupant les sources, elle décortique le dossier. Elle découvre des correspondances, des carnets de note, des enregistrements. Elle rencontre plus de 200 personnes. Elle reconstitue les arrangements financiers. Elle démonte les filières de l’erreur. En tout, cinq ans de recherche pour comprendre comment est né le "roman de l’affaire Villemin" et pourquoi il a englouti tant de passions.

Le livre. De la mort de Grégory au procès de Jean-Marie Villemin, Laurence Lacour reprend les faits, le climat, les personnages, la mécanique judiciaire, la folie des mots, sans oublier le moteur le plus puissant : l’engouement des lecteurs, nous tous, avides de ce mystère et de cette souffrance.

Le Bûcher des innocents raconte l’autre affaire Villemin : la vraie.




Mon avis :

Je viens de finir Le bûcher des innocents de Laurence Lacour. Avant cette lecture, j’étais persuadée que c’était Christine Villemin qui avait assassiné Grégory. Je pensais ceci car ce ne serait pas la première fois qu’une mère trempe dans un acte aussi odieux, vil et atroce. Ceci dit, après lecture, je n’en suis plus aussi certaine. Comme je suis incorrigible et que je me méfie énormément des médias - Laurence Lacour en ayant fait partie - je me pose toujours des questions. A-t-elle fait cette "enquête" sans arrière-pensée ? Cependant, elle a l’air sincère car elle exprime ses doutes. De plus, elle avait quitté le journalisme au moment où elle écrit son livre.

En tous les cas, voilà un livre qui ne laisse pas indifférent et qui fait s’interroger sur cette sombre affaire. Finalement, je me dis que le (ou les) meurtrier(s) cour(en)t toujours dans la nature. Car en admettant que ce soit vraiment Laroche qui soit impliqué, il ne devait certainement pas être tout seul. Si lui est mort, il en reste au moins un (ou une) qui ne doit pas forcément dormir sur ses deux oreilles (encore que... pour commettre un tel crime, il ne faut pas avoir de conscience).





Extrait :


L’assassinat du petit garçon a révulsé le village de Lépanges. Dans la rue principale, des mères pressent leurs enfants au retour de l’école. Bar de l’Est, dans les effluves de vin et de café refroidi flottent des relents de vengeance. Là, je peux enregistrer quelque chose et coller bout à bout ces bribes de haine et de colère :
- Ici, on est mille cent, éructe un ouvrier, celui qui a fait ça, on va l’attacher à un poteau sur la place et on lui donnera chacun un coup de couteau !
L’image du châtiment peau-rouge me glace mais déclenche en moi un rire nerveux. Cette atmosphère de lynchage s’oppose au silence qui régnait plus tôt autour de la maison de l’enfant. Un grondement secoue le bistrot, jailli d’hommes et de femmes parlant à tort et à travers d’un drame dont ils ignorent tout. Bientôt, nous ferons comme eux. A 18 heures, Europe 1 diffuse ces réactions viscérales, faute de pleurs familiaux car j’ai aussi renoncé à ma visite chez les grands-parents. J’ai envie de fuir. Denis aussi. Hélas, la consigne de nos rédactions a changé en quelques heures : il faut rester sur place jusqu’à l’arrestation de l’assassin. Et, si possible, le chercher soi-même.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Laurence Lacour [XXe-XXIe s / France ; Investigation]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: