Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Torey Hayden [XXe-XXIe s / Etats-Unis ; témoignages]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4431
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Torey Hayden [XXe-XXIe s / Etats-Unis ; témoignages]   Lun 08 Mai 2017, 15:45





Lorsque Torey Hayden, sur un coup de tête, répondit à une annonce de professeur-éducateur pour enfants atteints de troubles du comportement, elle était loin de s'imaginer ce qui allait l'attendre. Non pas qu'elle fut novice puisqu'elle était déjà directrice de recherche et thérapeute dans une clinique, mais entre exercer dans un établissement spécialisé et enseigner dans une école, il y a un gouffre, pour ne pas dire le grand Canyon !

Parmi ses élèves, une petite fille attire son attention : Jade Ekdhal. Cette gamine de huit ans a des difficultés à communiquer, du moins à l'école puisque, selon ses parents, il n'en était pas de même à la maison. Son comportement est pour le moins inhabituel. Elle marche courbée en deux, vient jouer en cachette après les cours, profitant que Torey corrige ses copies et se met toujours à l'écart du groupe. Lorsque la nouvelle enseignante parvient enfin à gagner sa confiance, elle se rend compte que Jade a de réels soucis mentaux : elle raconte que des personnages de la série Dallas viennent lui faire toutes sortes de misères et elle mentionne son amie Tashee, fantôme, soi-disant tuée par Ellie Ewing, la mère de J.R.

Que faire face à cela ? Difficile de croire aux affabulations d'une enfant. Cependant, les faits racontés sont suffisamment graves pour qu'ils ne sortent pas de l'imagination d'une enfant ayant trop regardé la télévision... C'est ce que nous raconte avec pudeur Torey Hayden. Cette histoire, qui pourrait paraître fictionnelle est pourtant réelle et sous ses talents de conteuse, Torey nous fait part de ses difficultés, de ses doutes, de ses peines, tout en mettant à l'honneur ces petits êtres fragiles que la nature a décidé de mettre à l'épreuve.





Extrait :


- C'était en septembre, reprit-elle. Je crois. Je ne sais pas au juste parce que je n'avais pas encore appris les mois de l'année, mais...
Elle s'interrompit pour mieux se concentrer en fronçant les sourcils.
- On nous avait allongées, Tashee et moi, sur la grande table, avec nos poupées. Ellie a demandé à J.R. de les poser derrière nous. Puis tout le monde nous a embrassées, et les poupées aussi. Tashee s'est mise à pleurer. Moi pas, parce que je ne savais pas ce qui se passait. Alors J.R. a pris un chandelier et il a écrasé la poupée de Tashee. Lorsque la tête s'est brisée, j'ai compris qu'elle allait mourir.
Je ne savais plus quelle attitude adopter. En fait j'avais du mal à croire à son histoire qui pour moi n'avait aucun sens.
Pour la première fois, elle leva la tête de son livre.
- Moi aussi j'aurais pu mourir parce que j'avais six ans. Mais comme ils n'ont pas écrasé ma poupée, je vis toujours.
- Et Tashee est morte ?
Jade hocha la tête.
- Oui, je vous l'ai dit.
Je restai pétrifiée. Rien à travers mon expérience professionnelle ne m'avait préparée à ce que je venais d'entendre.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4431
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Torey Hayden [XXe-XXIe s / Etats-Unis ; témoignages]   Lun 08 Mai 2017, 15:49





Pour anticiper et répondre à une question que l'on va inévitablement me poser : oui, je suis en train de lire toute la collection des livres de Torey Hayden, notamment les livres-documents (elle a également écrit trois romans).

Torey accueille dans sa classe un petit bout de chou de six ans, Sheila. Il s'avère que ce petit être est une véritable tornade qui détruit tout sur son passage, surtout lorsqu'elle est contrariée. Si elle ne veut pas voir sa classe en feu, Torey n'a pas intérêt à lui demander d'écrire quoi que ce soit. La gamine entre alors en transe ! Mais c'est mal connaître l'éducatrice qui, si elle tombe des nues au départ, va employer l'artillerie lourde (entendez par là de la psychologie) pour essayer de faire avancer cette gamine au passé bien chargé (abandonnée sur une autoroute par sa mère, partie avec le petit frère) et au présent qui ne l'est pas moins puisqu'elle vit avec son père, attiré sensiblement par la bouteille et beaucoup moins par le ménage, dans un camp de saisonniers.

L'enfant qui ne pleurait pas
est le tout premier livre de Torey Hayden. On y découvre le dur travail d'éducatrice dans une classe spécialisée ainsi que les souffrances de ces gamins que la société rejette (ou qui s'isolent volontairement) par la faute, la plupart du temps, des adultes dont la cruauté n'a pas d'égal.

Et si vous voulez savoir ce que sont devenues les personnes dont parle l'auteur dans ses livres, n'hésitez pas à aller visiter son site.





Extrait :


- Torey ?
- Oui ?
- Tu vas jamais me quitter, hein ?
J'écartai sa frange de son front.
- Un jour ou l'autre, il le faudra bien, j'imagine. Quand l'année scolaire sera finie, tu iras dans une autre classe, avec une autre institutrice. Mais pas avant, et il reste encore beaucoup de temps.
Elle bondit sur ses pieds.
- C'est toi, ma maîtresse. Je veux jamais en avoir une autre.
- Je suis ton institutrice pour le moment. Mais un jour, nous ne serons plus ensemble.
Elle secoua la tête ; son regard s'était assombri.
- Ici, c'est être ma classe. Et je veux y rester toujours.
- Ce n'est pas pour tout de suite, tu sais. Et quand le moment viendra, tu seras prête.
- Pas question. Tu m'apprivoises, tu être 'sponsable de moi. Tu peux jamais me laisser, parce que tu être 'sponsable de moi pour toujours. C'est ce qui est écrit, là*, et c'est ta faute si je être apprivoisée.
- Hé là, mon poussin ! (Je la pris sur mes genoux.) Ne te fais donc pas de mauvais sang.
- Mais tu vas me laisser, dit-elle, d'un air plein de reproche, en fuyant mon étreinte. Comme ma maman. Et Jimmie. Et tout le monde. Mon papa aussi, il me laisserait, mais il a peur d'aller en prison à cause de ça. Il me le dit un jour. Tu être comme tous les autres. Tu me laisses aussi. Même après que tu m'apprivoises et moi je te demande rien.



* Torey venait de lire à Sheila Le Petit Prince de Saint-Exupéry.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4431
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Torey Hayden [XXe-XXIe s / Etats-Unis ; témoignages]   Lun 08 Mai 2017, 16:44




L'enfant, dans ce livre, n'est peut-être pas celle que l'on croit. Bien sûr, Torey s'occupe de tous ces gamins que l'on ne veut pas dans une classe dite "normale". Parmi eux, Leslie, une petite autiste dont les parents sont... comment dire... assez spéciaux. Ladbrooke, la mère, docteur, d'une beauté fatale, est alcoolique. Tom, le père, semble s'accommoder de la situation. La seule chose importante à ses yeux, c'est l'esthétique de sa femme. Non contente de devoir s'occuper de la petite, Torey se heurte à la mère, qui, un jour de grande beuverie, va se montrer particulièrement chafouine. Les effets pervers de l'alcool étant ce qu'ils sont, Ladbrooke revient quelques jours après et son estomac fait des siennes, retapissant ainsi toute la salle de classe.

À partir de ce moment-là, Torey s'intéresse à cette pauvre femme qui doit avoir bien des problèmes pour se mettre dans un tel état. Une amitié va naître. Ladbrooke va devenir "une enfant comme les autres" dans cette classe qui va également accueillir trois petits irlandais dont les parents ont été tués, conséquence du conflit religieux mettant toujours en opposition la population. Si l'auteur s'occupe de tout ce petit monde, il n'en reste pas moins que ce livre est surtout axé sur l'amitié qui va se créer entre Ladbrooke et Torey. Arrivera-t-elle à la sortir de son alcoolisme ? Là est toute la question.



 

Extrait :


« Où est Leslie ? » demandai-je en revenant près de la table.
Chacun se retourna et regarda.
« Personne ne l'a vue ? »
À cet instant précis, un RRIIIIIIP retentissant jaillit des profondeurs de la bibliothèque. Contournant les étagères, je plongeai dans un des passages longs et étroits qui la parcouraient. Leslie était assise tout au fond du passage. Une pile entière de revues déchirées à ses côtés. Quand elle m'aperçut, elle me regarda droit dans les yeux et arracha d'un périodique une longue bande de papier.
« Eh bien, Mademoiselle, que se passe-t-il par ici ? » dis-je, en la remettant sur ses pieds. Des fragments de La psychologie contemporaine voletaient autour de nous.
« Ce n'est pas à cela que servent les revues. »
Leslie lança un regard menaçant, non pas à mon intention mais simplement droit devant elle. Son front se plissa. Ses sourcils se joignirent en une ligne sinistre.
« Va chercher la corbeille à papier, Leslie. Nous allons nettoyer tout ceci. »
Son front se plissa davantage.
« Vas-y. Immédiatement. »
« Non ! » hurla-t-elle, et elle partit en courant le long du passage, les bras tendus, provoquant la chute de tout ce qu'elle touchait. A l'extrémité de l'allée, elle s'empara de tout ce qui était à sa portée et le lança dans toutes les directions.
J'enjambai ce qui encombrait le passage et l'attrapai. Elle poussa un cri perçant d'une intensité inattendue, se contorsionna et enfonça avec force ses dents dans ma main. Je lâchai prise, plus sous l'effet de la surprise que de la douleur.
Leslie avait disparu à l'intérieur de la classe.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4431
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Torey Hayden [XXe-XXIe s / Etats-Unis ; témoignages]   Lun 08 Mai 2017, 16:49



Ce roman est la suite de L'Enfant qui ne pleurait pas, le premier livre-document de Torey Hayden. Pour mémoire, nous avions fait la connaissance de Sheila, six ans, fille spirituelle de Calamity Jane. Cette pauvre gamine avait subi de telles choses qu'elle en arrivait à s'auto-détruire et à accepter difficilement que l'on puisse lui apporter un peu d'intérêt. De ce fait, elle refusait de communiquer. A la fin du livre, la classe "spéciale" avait été fermée et les enfants placés dans d'autres écoles. La séparation avait été déchirante, tant pour les enfants que pour l'auteur qui était alors partie à l'autre bout du pays pour faire des études. Elle avait reçu, un jour, un poème de Sheila qui, avec ses mots, la remerciait.

Dans cette suite, Torey retrouve Sheila au bout de sept ans. Elle se faisait une joie de retrouver SA Sheila, le petit être qu'elle avait fini par apprivoiser. Oui, mais voilà... les années ont passé et Sheila est devenue une adolescente qui a dû se construire avec ses failles et ses problèmes, en enfouissant au plus profond d'elle-même certains souvenirs. Et la rencontre n'est pas aussi belle que Torey aurait pu l'espérer. Elle se rend compte à ce moment-là qu'elles ne se connaissent pas au final. Sheila n'a rien perdu de son caractère et semble lui en vouloir. Elle ne se souvient pas, ou peu, de l'année passée dans la classe de Torey. Le premier livre, que l'auteur lui demande de lire, lui permet d'apprendre son enfance. Mais elle reproche à Torey d'être un peu trop lisse, de passer pour quelqu'un d'angélique alors qu'elle a, comme tout le monde, des défauts. Bien entendu, on comprend de suite que ce qu'elle lui reproche, en fait, c'est de l'avoir laissée, de l'avoir abandonnée à son triste sort.

C'est avec ce livre que l'on s'aperçoit (si l'on en doutait) que l'auteur essaie d'être la plus honnête possible, y compris avec elle-même. Après tout, elle n'était pas obligée d'écrire ce deuxième opus avec tous les reproches de l'adolescente. Mais elle est humaine, et comme tout le monde, elle a des qualités et des défauts et elle les assume complètement.

Je ne regrette pas d'avoir payé cet exemplaire la peau des fesses (et en occasion encore !). Il est à la fois déroutant et empli d'humanité. N'hésitez pas !




Extrait :

Soudain, Sheila soupira bruyamment.
- Tout ça, c'est tellement bizarre, dit-elle en secouant la tête. Je pense toujours à toi comme quelqu'un que je connais bien, mais en fait, on est comme des étrangères.
Cet aveu rompit la glace. Elle disait vrai. Et ni l'une ni l'autre ne nous étions attendues à nous retrouver dans cette situation. Après qu'elle eut exprimé notre malaise à voix haute, la conversation devint plus facile que lorsque nous faisions semblant de nous être quittées la veille – alors que sept années s'étaient écoulées depuis notre séparation.
Spontanément, Sheila se mit à parler de son école. Elle ne s'y plaisait pas. Elle terminait sa troisième et, apparemment, ses résultats scolaires étaient bons. Mais à l'écouter parler, je pouvais dire que presque rien de tout cela ne la touchait. Ses cheveux, ses vêtements et son attitude générale lui valaient des ennuis avec la direction et, à la façon dont elle le racontait, je me doutais qu'elle réagissait en séchant ses cours.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Torey Hayden [XXe-XXIe s / Etats-Unis ; témoignages]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: