Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lisa Jackson [XXe-XXIe s / Etats-Unis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4572
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Lisa Jackson [XXe-XXIe s / Etats-Unis]   Lun 08 Mai 2017, 16:58




Quatrième de couverture :

La cathédrale de La Nouvelle-Orléans… Au pied de l’autel gît le corps sans vie d’une jeune novice vêtue d’une robe de mariée jaunie. Autour de son cou, un collier de perles écarlates… Camille, sa petite sœur adorée, est morte. Si seulement Valerie avait pu convaincre sa cadette de quitter ce couvent austère et angoissant, Camille serait vivante aujourd’hui ! Bouleversée, révoltée par ce meurtre, Valerie Renard, une ex-policière, décide de mener sa propre enquête, parallèlement à celle de Rick Bentz et Ruben Montoya, les inspecteurs chargés de l’affaire. Car Valerie le sait : le couvent Sainte Marguerite n’est pas la paisible retraite que tout le monde imagine, et tous ceux qui y résident, du séduisant père Frank O’Toole à la sévère mère supérieure, semblent avoir quelque chose à cacher. Camille elle-même avait une vie secrète, des zones d’ombre que Valerie ne soupçonnait pas. Une découverte qui pourrait faire d’elle, si elle découvrait la vérité, la prochaine proie du tueur.




Mon avis :

Je vais être franche, lorsque j'ai postulé pour ce livre lors de l'opération Masse critique, je n'ai pas regardé l'édition. Généralement, je ne fais attention qu'au résumé. Et comme j'aime particulièrement les polars, thrillers, et autres joyeusetés dans le genre, j'ai foncé ! Quelle ne fut pas ma surprise, en recevant le livre, de voir qu'il s'agissait des éditions Harlequin, Mosaïc étant une de leurs collections. Évidemment, c'est avec beaucoup de préjugés que j'ai entamé la lecture, me disant qu'il allait falloir ingurgiter tant bien que mal plus de 520 pages.

Eh bien, ces préjugés fondirent comme neige au soleil dès les premières pages et je fus la première surprise de voir à quel point j'avais plongé dans cette histoire palpitante. Il faut dire que Lisa Jackson n'en est pas à son premier opus et qu'elle excelle dans ce genre. De rebondissement en rebondissement, le lecteur n'a pas le temps de souffler et dès qu'il pense savoir la clé de l'énigme, sa certitude est vite annihilée par un nouveau facteur. Inutile d'essayer de connaître le dénouement, Lisa Jackson cache bien, jusqu'aux dernières pages, ce dernier. Pire (mais est-ce bien là une souffrance ?), elle laisse même une certaine ouverture. Je n'en dis pas plus, ne voulant rien dévoiler. Le tout est écrit dans un style plutôt vif, cadencé, saupoudré de sexe et imbibé de noirceur.

Un grand merci à Babelio et aux éditions Harlequin pour ce partenariat.





Extrait :


La gorge nouée, Montoya fixait le visage exsangue de Camille Renard. Elle était toujours belle, mais ses grands yeux fixes ne voyaient plus rien. Ils ne verraient jamais plus rien.
Il serra les dents en songeant à la jeune fille qu'il avait connue au lycée.
(...)
Avait-elle été agressée par quelqu'un qu'elle connaissait, ou par un inconnu ?
Ce n'était pas la première fois qu'il se trouvait sur une scène de crime où la victime était une religieuse. Sa propre tante, entrée dans les ordres, était morte dans d'affreuses souffrances, torturée par un malade, au cours d'une enquête qu'il avait menée - celle qui lui avait permis de rencontrer sa femme...
Le doigt glacial d'une impression de déjà-vu glissa le long de sa colonne vertébrale. Il jeta un coup d'oeil du côté de Bentz, lequel fronçait les sourcils et affichait un air sombre, comme chaque fois qu'il était perdu dans ses pensées.
Les cloches sonnèrent.
1 heure du matin.
Montoya s'accroupit près de la victime.
- Pourquoi porte-t-elle une robe de mariée, d'après toi ?
- J'en sais rien.
Il désigna du menton les gouttelettes de sang qui tachaient la dentelle du décolleté.
- Tu crois que c'est son sang à elle ? L'assassin aurait pris le temps de déposer les gouttes une à une ?
- J'en ai comme l'impression, marmonna Bentz.
- A quel genre de dingue avons-nous affaire ?
- A un tordu complet.

(P46-47)

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Lisa Jackson [XXe-XXIe s / Etats-Unis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Etrangers-
Sauter vers: