Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur un arbre perché – Serge Korber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4433
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Sur un arbre perché – Serge Korber   Mar 01 Aoû 2017, 15:05



Imaginez un peu notre « Fufu »coincé dans une voiture perchée sur un pin parasol à flanc de falaise ! Belle prouesse pour le réalisateur qui a certainement dû le canaliser, lui qui avait cette habitude, pour notre plus grand plaisir d’ailleurs, de gesticuler dans tous les sens !

Louis de Funès joue ici le rôle d’un gros promoteur, Henri Roubier. Pris dans un embouteillage, il sort de sa voiture pour demander ce qu’il se passe et, en y revenant, découvre que l’auto-stoppeur (joué par Olivier de Funès) qu’il a failli écraser peu de temps auparavant se trouve à l’arrière. Dans la panique de l’embouteillage, une jeune femme se trouve en difficulté… et tombe dans les bras du jeune homme. Roubier se retrouve avec ces deux passagers et, furieux, se met à conduire de façon très dangereuse. Une embardée les envoie dans le décor.

Lorsque j’ai vu ce film pour la première fois, je me suis dit qu’il ne s’y passait rien. Pour tout avouer, j’étais déçue. En le regardant plus de 30 ans plus tard, je l’ai trouvé plutôt sympathique, même si l’on s’accordera à dire que ce n’est pas le meilleur de Fufu (mon préféré restant Rabbi Jacob). Ce huis-clos présente deux générations qui s’affrontent. Nous sommes dans les années 70 (en 71 pour être plus précise), le côté « baba cool » est mis en relief par les deux jeunes. Fufu représente le petit bourgeois vivant une vie étriquée, conception s’opposant totalement à la première. Mention spéciale d’ailleurs à Alice Sapritch qui joue Madame Roubier, femme éplorée, dans un rôle digne d’une grande tragédienne. La fin du film prend encore une autre dimension, plutôt cocasse, avec un Paul Préboist en grande forme dans son rôle de reporter.

Je suis presque certaine que vous avez déjà vu ce film. Si vous en avez l’occasion, regardez-le à nouveau, vous y trouverez certainement une autre saveur.





_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Maminette
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Poissons
Messages : 423
Localisation : Dans mon fauteuil
Date de naissance : 23/02/1950
Âge : 67
Emploi : bibliothécaire retraitée
Date d'inscription : 15/05/2017
Humeur : Toujours avec le sourire

MessageSujet: Re: Sur un arbre perché – Serge Korber   Mer 02 Aoû 2017, 12:58

Je n'avais trouvé aucun intérêt à ce film mais je me dis en te lisant qu'il faudrait peut-être que je le revois.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4433
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Sur un arbre perché – Serge Korber   Mer 02 Aoû 2017, 18:49

Comme je le disais, moi non plus il ne m'avait pas enthousiasmée au départ. Mais en le revoyant...

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Sur un arbre perché – Serge Korber
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES ARTISTIQUES :: Cinéma-
Sauter vers: