Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La série des Gendarmes – Jean Girault

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: La série des Gendarmes – Jean Girault   Jeu 03 Aoû 2017, 14:11



C’est l’été, les vacances ou, en tous les cas, un besoin de mettre le cerveau au repos… Rien de mieux que de se faire la série des Gendarmes ! Bon, si vous n’aimez pas Louis de Funès, je ne peux rien pour vous à part vous dire que vous pouvez toujours aller voir les autres billets de ce forum  Wink. Pour les inconditionnels, je vous renvoie à l’excellent livre de Sophie Adriansen, qui nous en apprend énormément sur le caractère du personnage mais aussi sur ceux qui ont tourné avec lui !

La série comprend six films :

Le Gendarme de Saint-Tropez (1964)
Le Gendarme à New-York (1965)
Le Gendarme se marie (1968)
Le Gendarme en balade (1970)
Le Gendarme et les extra-terrestres (1978)
Le Gendarme et les gendarmettes (1982)
Pourquoi LE Gendarme ? Il faut bien avouer que celui sur qui on se focalise, c’est bien Ludovic Cruchot, Maréchal des Logis-Chef, et non sur son supérieur, Gerber (Michel Galabru) qui brillerait cependant par son absence s’il n’y avait pas toutes ces prises de bec entre ces deux-là.



Allez, commençons, en toute logique, par le premier film de la série :




On fait la connaissance de la fine équipe du commissariat de Saint-Tropez où Cruchot est muté, tout fier de son nouveau grade de Maréchal-des-Logis chef. Gerber, l’adjudant, commande quatre gendarmes : Berlicot (Michel Modo), Fougasse (Jean Lefebvre), Merlot (Christian Marin) et Tricard (Guy Grosso). Les noms sont déjà un régal ! Tout ce petit monde va avoir une marotte : faire la chasse aux nudistes.

On découvre également la fille de Ludovic Cruchot, Nicole, alors adolescente, qui s’attirera quelques ennuis que son père devra résoudre. Cette dernière s’invente une vie afin de s’intégrer dans le cercle fermé de la jeunesse aisée et ce pauvre Cruchot devient, à ses yeux, Archibald Ferguson, milliardaire et propriétaire d’un yacht.

On fait également la connaissance de la religieuse, Sœur Clotilde, qui apparaitra dans tous les films, souvent à point nommé. Elle conduit comme une folle et manque toujours de faire mourir Cruchot d’une crise cardiaque.

Ces personnages et les acteurs qui les incarnent seront présents dans la série. Les gendarmes Fougasse et Merlot seront remplacés dans les deux derniers opus. Madame Gerber, dont je n’ai pas encore parlé, sera jouée par différentes actrices (Nicole Vervil, Viviane Méry et Micheline bourday). Bien qu’ayant un rôle secondaire, l’épouse de l’adjudant est souvent présente, notamment pour calmer son sanguin de mari.

Allez, je vous laisse avec la musique du film que vous allez siffloter toute la journée. Non, non, ne me remerciez pas, ça me fait plaisir !!!



_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Maminette
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Poissons
Messages : 463
Localisation : Dans mon fauteuil
Date de naissance : 23/02/1950
Âge : 67
Emploi : bibliothécaire retraitée
Date d'inscription : 15/05/2017
Humeur : Toujours avec le sourire

MessageSujet: Re: La série des Gendarmes – Jean Girault   Ven 04 Aoû 2017, 15:18

Il n'y a plus d'acteurs comme lui.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: La série des Gendarmes – Jean Girault   Ven 04 Aoû 2017, 15:53

On cherche, on cherche !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Le Gendarme à New-York   Sam 05 Aoû 2017, 18:30



L’adjudant Gerber (et toute son équipe) doit se rendre aux États-Unis pour un congrès de la Gendarmerie. Le maréchal des logis-chef Cruchot propose de leur apprendre des rudiments d’anglais, ce qui donnera lieu à des scènes assez cocasses par la suite. Un peu comme lorsqu’on apprenait cette langue en 6ème et qu’on ne savait que répéter « a dog is in the kitchen. » La fille de Cruchot, Nicole, aimerait bien partir, elle-aussi, à la conquête du nouveau monde. Et lorsque Ludovic pense l’apercevoir sur le pont du bateau, cela déclenche le fil conducteur de tout le film.

Si cet opus n’est pas le meilleur de la série, il est quand même à voir ! On retrouve des événements qui reviendront par la suite (comme Fougasse qui se retrouve à l’hôpital ici et qui deviendra amnésique dans Le Gendarme en balade). La scène de l’entrecôte est à déguster ! Gerber se propose de leur faire la recette : « L’entrecôte au persil que fait ma femme, ce n’est pas non plus de la tige de botte, c’est moi qui lui ai appris à la faire.» La reprise de West Side Story est fabuleuse lorsque Cruchot se fait voler le morceau de viande… Bref, il y a beaucoup de références que l’on ne voit pas forcément du premier coup.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Le Gendarme se marie   Mar 08 Aoû 2017, 18:30



Cruchot et ses acolytes ne traquent plus les nudistes mais les chauffards en ce jour de départ en vacances. Soudain, une décapotable avec, à sa tête, une femme qui défie toutes les règles de la bonne conduite (et des limitations de vitesse). Cruchot se lance à sa poursuite mais il est difficile d’arriver à suivre une Ford Mustang avec une Renault Floride Cabriolet (merci au site IMCDb qui m’a permis d’identifier les voitures). Revenant au commissariat, il repère la voiture de l’effrontée garée devant. Il s’agit de la veuve du Colonel Lefrançois, Josepha. C’est immédiatement le coup de foudre. Et comme l’amour fait tout faire, Josepha va le pousser à passer le concours d’adjudant-chef… en même temps que Gerber, son supérieur. On peut aisément imaginer les situations cocasses ! Ajoutons à tout ceci un malfrat, Fredo le boucher qui s’est évadé et qui prend la tendre moitié de Cruchot en otage…

C’est certainement l’un de mes préférés de la série. Claude Gensac joue son rôle à merveille et le couple Josepha/Ludovic fonctionne plutôt bien.


_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Maminette
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Poissons
Messages : 463
Localisation : Dans mon fauteuil
Date de naissance : 23/02/1950
Âge : 67
Emploi : bibliothécaire retraitée
Date d'inscription : 15/05/2017
Humeur : Toujours avec le sourire

MessageSujet: Re: La série des Gendarmes – Jean Girault   Mar 08 Aoû 2017, 20:59

Tu me donnes envie de les revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: La série des Gendarmes – Jean Girault   Jeu 10 Aoû 2017, 20:36

C'est toujours très sympa, surtout l'été !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Le Gendarme en balade   Jeu 10 Aoû 2017, 20:39




Cruchot et toute la troupe ont été remplacés par des jeunes recrues. Les voici donc à la retraite… Une inactivité qui a beaucoup de mal à passer pour ces hommes qui étaient sans cesse en train de courir partout. Ludovic se retrouve confiné dans le château de Josepha et même s’il s’agit d’une splendide demeure, il s’ennuie ferme.

Lorsque Gerber et sa femme viennent leur rendre visite, ils se remémorent les bons moments. Arrive Merlot qui leur annonce que Fougasse est devenu amnésique. Ils décident alors de l’aider en se disant qu’il faut lui créer un électrochoc afin qu’il retrouve la mémoire. Et quoi de mieux que de remettre l’uniforme, quitte à être en infraction ?

Encore de très bons moments dans ce film !




_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Maminette
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Poissons
Messages : 463
Localisation : Dans mon fauteuil
Date de naissance : 23/02/1950
Âge : 67
Emploi : bibliothécaire retraitée
Date d'inscription : 15/05/2017
Humeur : Toujours avec le sourire

MessageSujet: Re: La série des Gendarmes – Jean Girault   Ven 11 Aoû 2017, 09:21

Je ne me souviens plus de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: La série des Gendarmes – Jean Girault   Ven 11 Aoû 2017, 16:47

C'est peut-être l'occasion de le revoir alors...

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Le Gendarme et les Extra-terrestres   Ven 11 Aoû 2017, 16:49



Avouons-le, à partir de cet opus, on va aller de mal en pis… Je pense que Jean Girault aurait dû s’arrêter au Gendarme en balade. Mais cela faisait 9 ans que le Gendarme avait disparu des écrans… Aussi, en 1979, le réalisateur décide de lui faire reprendre du service en y ajoutant un peu de science-fiction. Il faut dire que c’est à la mode à cette époque, à tel point que Louis de Funès joue le jeu à fond et demande une énorme soucoupe volante. D’ailleurs, le début rappelle étrangement Les Envahisseurs (« David Vincent les a vus »… ça vous parle, hein ?) puisque Cruchot et son collègue, un nouveau nommé Henri Beaupied (Maurice Risch), tombent en panne sur la route. Ce dernier s’éloigne un peu et voit une soucoupe volante dans une clairière. Bien entendu, personne ne le croit. Peu de temps après, Cruchot et Gerber font le même parcours en voiture et la panne se reproduit. Cette fois, c’est Ludovic qui voit la soucoupe. Vont s’ensuivre des gags basés sur des quiproquos, Cruchot voyant des martiens partout. Pensant qu’ils ont pris possession de l’enveloppe charnelle de ses supérieurs, il va s’en prendre à eux, et va trouver refuge au couvent où il va semer une pagaille sans nom. Bien décidé à traquer ces ennemis venus de l’espace, il va s’attirer les foudres de tous.

Comme je suis une fan de Louis de Funès, je ne vais évidemment pas vous dire que c’est une daube et qu’il ne faut pas le regarder. Non, mais pour rester objective cependant, même si ce n’est pas une réussite, il y a quand même des scènes sympathiques, notamment dans le couvent de Sœur Clotilde.




_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4578
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Le Gendarme et les Gendarmettes / Jean Girault - Tony Aboyantz   Dim 13 Aoû 2017, 16:43



Nous refermons notre série du Gendarme avec ce film, sorti en 1982. Vous remarquerez qu’il y a deux réalisateurs cette fois. Jean Girault est malheureusement parti rejoindre ses aïeux pendant le tournage et c’est son assistant qui a pris la relève. Ce décès, ajouté à celui de Louis de Funès un an plus tard, va mettre fin à la série.

Le commissariat est en émoi : un ordinateur hyper puissant vient d’arriver, répondant à toutes les questions. On demande à Cruchot, Gerber et toute la bande de former quatre jeunes recrues féminines mais des pirates informatiques vont se mêler du bon déroulement du stage en les enlevant une par une…

Je vous le disais déjà avec le précédent (pour rappel, Le Gendarme et les Extra-terrestres), il fallait que la série s’arrête car on s’embourbait dans un scénario rocambolesque et des gags qui commençaient à tomber à plat. Même si Jean Girault voulait être à la mode en prenant des intérêts sociétaux, il n’arrivait plus vraiment à faire un film digne de ce nom. Je pense que ce film fut celui de trop.  J’avais dit dans le billet précédent que je ne pourrais pas me résoudre à dire d’un film de Fufu qu’il est nul. Bon, alors, qu’y a-t-il à voir réellement dans celui-ci, hein ? Cherche bien, Lydia, cherche…  Si, si, il y a quand même quelques scènes (j’en trouverai toujours ! tongue) et notamment la jalousie de Josépha face à ces quatre gendarmettes parachutées dans ce commissariat.




_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
La série des Gendarmes – Jean Girault
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES ARTISTIQUES :: Cinéma-
Sauter vers: