Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Renault Espace - 1ère génération (1985-1991) [Automobile]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 714
Localisation : Mézidon-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Renault Espace - 1ère génération (1985-1991) [Automobile]   Sam 29 Aoû 2015, 11:05

Bonjour à toutes et tous,

En 1979, Philippe Guédon, responsable de la division automobile de Matra, souhaite trouver un successeur aux modèles Bagheera et Rancho pour ses chaînes de montage de Romorantin.
Après un voyage aux Etats-Unis et avoir vu des vans aménagés, il estime que l'avenir automobile passe par des véhicules familiers et ludiques.
Il demande alors à Antoine Volanis, styliste de la maison, de lui faire une proposition de véhicule dans ce sens. Après un week-end de travail, ce dernier lui présente alors ce que l'on appellera plus tard "le dessin orange" :


On retrouve dans ce croquis pratiquement la ligne définitive du futur monocorps ou monospace.

Entre 1979 et 1981, différentes maquettes et études pour ce futur véhicule se succèdent :








Crédit : http://sitematrarama.free.fr


Tous ces prototypes sont réalisés sur des bases Peugeot-Talbot. Ainsi, les plus perspicaces auront reconnu sur les précédentes photos des éléments de Peugeot 505, 604 ou encore Talbot Rancho.

Le projet est alors présenté à la direction de Peugeot en 1982 et son président de l'époque, Jean Boillot, ne donne pas suite à la proposition de Matra. Il est à noter qu'à cette époque, le groupe PSA (Peugeot Société Anonyme - Peugeot-Citroën-Talbot) n'est pas au meilleur de sa forme, le groupe doit gérer "l'affaire Talbot" et s'apprête à lancer son va-tout avec la future 205.
Philippe Guédon s'adresse alors à Citroën d'où il reçoit un refus encore plus catégorique, la marque aux chevrons ayant toujours préféré travailler sur des projets "maisons"...
Avec Jean-Luc Lagardère, PDG de Matra, il décide de rencontrer Bernard Hanon, PDG de la Régie Nationale des Usines Renault, qui est séduit dès le départ par le prototype.

L'aventure Renault Espace est lancée

Les formes sont alors légèrement modifiées en 1983 par les bureaux de style de Renault et le prototype est basé cette fois-ci sur une Renault 18. Le modèle deviendra alors au mois de juin de cette année-là Renault Espace et non plus Matra P23 au terme d'une convention entre les deux constructeurs.

La Renault Espace est alors présentée à la presse en avril 1984 et commercialisée au mois de juillet suivant :




Dès son lancement, la Renault Espace étonne, séduit ou déplaît mais elle ne laisse pas indifférent et les enfants l'adorent !!!
Sa forme monocorps lui assure une certaine compacité. Elle est ainsi plus courte que les Renault 18, 21 ou encore 25.

Mais son secret réside dans son intérieur au volume important, lumineux et modulaire. En effet, en plus d'avoir un plancher plat , ici pas de banquettes, on a droit à des sièges individuels à l'arrière, trois ou cinq selon la version. Par ailleurs, les sièges avant peuvent se retourner à 180° créant ainsi une sorte de salon. Enfin, les rangements sont nombreux et le pare-brise, très incliné, parait si loin...

Telle une maison, on y monte et en descend au sens propre :)



Les utilisateurs et possesseurs de Renault 9 ne seront pas dépaysés par la planche de bord et le mobilier intérieur. En effet, on en retrouve pratiquement tous les éléments, implantation des interrupteurs, commandes de chauffage, poignées, etc.


Techniquement parlant, la Renault Espace dérive étroitement de la Renault 18 et de la Fuego. Ainsi il s'agit d'une traction avant avec boîte 5 vitesses.
Deux motorisations sont alors disponibles, une essence de 1995 cm3 de 110 ch et 9 CV fiscaux et une turbo-diesel de 2068 cm3 de 88 ch et 7 CV fiscaux qui sera lancée en décembre 1984.

La carrosserie monocorps à 4 portes avec hayon, comme souvent pour les modèles réalisés par Matra, est composée d'éléments en polyester stratifié et fibre de verre.

Contrairement à ses - quelques - concurrents disponibles à sa sortie et issus de véhicules utilitaires, la Renault Espace se conduit et réagit comme une voiture de tourisme.

L'évolution :

La gamme 1985 se compose des modèles suivants :
- GTS : moteur de 1995 cm3 (carburateur - 110 ch - Vitesse max. 175 km/h). Elle possède entre autre des appuis-tête sur les sièges avant, deux rétroviseurs extérieurs réglables de l’intérieur, la lunette arrière chauffante, la direction assistée, les lève-vitres électriques avant et le verrouillage centralisé des 4 portes. Son prix en octobre 1984 est de 96.000 F (environ 26.700 € actuels),
- TSE : motorisation et équipements identiques à la GTS plus rétroviseurs extérieurs à réglages électriques, jantes en alliages légers, spoiler avant avec antibrouillards, vitres teintées, sièges avant pivotant à dossiers "pétalisés" avec tablettes "aviation" au dos, verrouillage centralisé des 5 portes et de la trappe à essence avec télécommande. Son prix en octobre 1984 est de 108.500 F (environ 30.200 € actuels),
€ actuels).

- Turbo-D : moteur de 2068 cm3 (Turbo Diesel - 88 ch - Vitesse max. + de 160 km/h) - équipement de la GTS plus spoiler et calandre avancée spécifique. Son prix en décembre 1984 est de 113.500 F (environ 29.900 € actuels)
- Turbo-DX : même motorisation que Turbo-D et même équipement que TSE. Son prix en décembre 1984 est de 126.300 F (environ 33.200 € actuels).

Très peu d'options sont disponibles. On notera tout de même la chaîne Hi-Fi Philips de 4x20W avec commande au volant et afficheur déporté ainsi que les deux toits ouvrants qui renforcent d'autant plus l'aspect lumineux de l'habitacle.

Pour le millésime 1986, la gamme voit apparaître une nouvelle finition au drôle nom en hommage au film de S. Kubrick 2001 : l'Odyssée de l'Espace, la 2000-1 !!!
Cette finition, qui représente le haut-de-gamme, est disponible en motorisation essence ou Turbo-diesel.
A la dotation des versions TSE/Turbo-DX, se rajoutent la peinture métallisée, les barres de toit, des roues en alliage léger spécifiques, les sièges avant de la Renault 11 Turbo, des appuis-têtes arrières, une sellerie en velours ainsi que des spots de lecture pour la 3ème rangée de siège.
Elle sera proposée aux tarifs de 133.700 F pour la version essence et 150.300 F pour la Turbo Diesel (respectivement 35.200 € et 39.500 € actuels).
En voici une :


Par ailleurs, deux modèle société sont créés sur la base de la GTS et de la Turbo D. De plus, Matra, pour faire face aux débuts timides de la Renault Espace, va utiliser ses chaînes de production pour réaliser des modèles Taxi ou Ambulance.

Enfin, la gamme subira de légers changements comme la mise en place de fourreaux pour les appuis-têtes arrières pour les modèles qui en sont dépourvus,  de nouveaux enjoliveurs ou encore un volant unicolore à la place du bicolore des versions TSE/Turbo-DX.

L'année-modèle 1987 ne sera l'occasion que de légères modifications :
L'ensemble de la gamme reçoit entre autre un nouveau volant à 2 branches, issu de la Renault 11, un freinage plus performant ou encore un verrouillage de la marche arrière par bague coulissante.

Par ailleurs, les TSE/Turbo-DX perdent leurs jantes en alliage léger et reçoivent à la place des enjoliveurs en alliage léger (sic) et gagnent - comme la 2000-1 - une alarme d'oubli d'extinction des feux.

Si le début du millésime 1988 est calme, au mois de janvier 1988, Renault modernise sa Renault Espace en modifiant la face avant et en lançant de nouveaux modèles.

Une Renault Espace TSE ou Turbo-DX post janvier 1988. Remarquez les enjoliveurs en "alliage léger" :


On voit effectivement que la calandre, le bouclier et les projecteurs sont retouchés. Ce facelift permettra d'enlever un des derniers aspects "utilitaires" de la Renault Espace, la face avant précédente rappelant encore pour beaucoup les Renault Trafic ou Master.
Par ailleurs, les sièges avant seront repris de la Renault 21 et non plus de la Renault 11.

Une nouvelle motorisation voit le jour dans cette gamme, il s'agit du 1995 cm3 à injection de 120 ch et 10 CV fiscaux.
Ce moteur sera présent sur une nouvelle finition, la TXE, aussi disponible avec une transmission intégrale, la TXE Quadra, ainsi que sur la 2000-1/2000-1 Quadra.
La finition TXE reçoit l'équipement de la TSE.

Au même moment, le moteur essence à carburateur perd 7 ch.

La gamme 1989 sera reconduite avec quelques détails modifiés comme la mise en place de nouveaux monogrammes en lettres découpées.

En 1990, la gamme inchangée est reconduite. Au mois de mars 1990 apparaîtra la seule série limitée qu'ait connue cette génération de Renault Espace, la Connolly.
Elle a pour base la finition 2000-1 (essence, Turbo-diesel ou Quadra) et y ajoute une sellerie cuir, la chaîne stéréo 4x20W, le double toit ouvrant, un cache bagage et des jantes en alliage poli.







Cette désirable version était proposée aux tarifs suivants :
- 2000-1 : 193.600 F (env. 43.750 € actuels),
- 2000-1 Quadra : 222.600 F (env. 50.300 € actuels),
- 2000-1 Turbo-diesel : 206.200 F (env. 46.600 € actuels).

1991 sera le dernier millésime pour cette première génération, la nouvelle Renault Espace arrivera au mois d'avril 1991 avec ses formes arrondies...

Si le lancement fut des plus timides au début - il ne s'en est vendu que 9 exemplaires le premier mois de commercialisation - les ventes de Renault Espace ont connu une belle progression, passant de 2.708 exemplaires en 1984 à 47.420 en 1990, sa meilleure année.

Cette première génération n'a quasiment pas eu de concurrence directe en France. Hormis le Chrysler Voyager, les autres modèles concurrents étaient soit basés sur des utilitaires (Toyota Model F, Nissan Vanette), soit des modèles plutôt "exotiques" comme le Nissan Prairie.

Contrairement aux autres modèles Renault de l'époque, l'Espace n'a pas eu droit aux équipements sophistiqués ou gadgets futuristes tels que tableau de bord digital, synthèse de parole, régulateur de vitesse ou encore ordinateur de bord. Peut-être était-ce pour ne pas déroger au slogan qu'elle a inauguré : Renault : des voitures à vivre et à son aspect familial et ludique.

A l'heure actuelle, les exemplaires en bon état de cette génération se font de plus en plus rares sur nos routes.
Tout d'abord, les peintures ont plutôt mal vieilli donnant un aspect défraîchi à la carrosserie. Ensuite, les Espace ont souvent été considérées comme utilitaires après leur première vie "familiale", ainsi l'entretien a souvent été relégué au second plan. Enfin, il n'y a que très peu de collectionneurs de Renault Espace pour l'instant, donc peu de modèles sont désormais bien conservés.

A bientôt.

Crédits photos aux auteurs si non indiqué

_____________
"If I’m selling to you, I speak your language. If I’m buying, dann müssen Sie Deutsch sprechen"
"Si je vous vends quelque chose, je parle votre langue. Si j'achète, alors vous devez parler allemand" - Willy Brandt (1913-1992)
A méditer...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
 
Renault Espace - 1ère génération (1985-1991) [Automobile]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: LES MODES DE TRANSPORT :: Avec ou sans les roues-
Sauter vers: