Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Talbot Tagora (1981-1983) [Automobile]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 714
Localisation : Mézidon-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Talbot Tagora (1981-1983) [Automobile]   Mar 01 Sep 2015, 10:10

Bonjour à toutes et tous,



En 1976, Chrysler Europe, à qui appartient entre autre la marque Simca, envisage de renouveler son haut-de-gamme que sont les Chrysler 160-180-2 Litres en lui donnant plus d'envergure afin de concurrencer les productions allemandes qui tiennent le haut du pavé.

Développée au Royaume-Uni sous le nom de code "C9", le dessin de ce projet automobile est dû à l'équipe de Royden Axe.
Le prototype est tout ce qu'il y a de plus classique, carrosserie trois volumes (4 portes avec coffre arrière), propulsion et moteur 4 cylindres Chrysler.

Toutefois, pour le haut-de-gamme il est envisagé de monter un 6 cylindres. Si au départ, Chrysler pense à installer un moteur Mitsubishi mais ce dernier pas assez puissant, la marque se tourne alors vers le V6 PRV (Peugeot-Renault-Volvo) apparu en 1974.

Le prototype est arrêté en 1977 et présente une importante habitabilité, des liaisons au sol modernes et un équipement moderne que l'on retrouvait sur les automobiles américaines de l'époque. Par, ailleurs la capacité de production de ce véhicule était adaptée aux chaînes de montages de l'usine Simca à Poissy (environ 60.000 - 70.000 exemplaires par an)



Un projet mort-né :
Au mois d'aout 1978, c'est la douche froide, Chrysler au bord du gouffre financier décide de se débarrasser de ses différentes filiales européennes : Simca en France, Rootes en Grande Bretagne et Barreiros en Espagne.

Peugeot rachète l'ensemble le 10 août 1978 et c'est le début de la fin pour ce modèle qui n'est pas encore commercialisé !!!
Afin de rationaliser l'ensemble disparate de ces marques, le constructeur de Sochaux exhume le nom d'une vieille marque française de voitures luxueuses et sportives, Talbot. Il est à noter que cette marque avait été rachetée par... Simca en 1958. La vie est un éternel recommencement...

A partir du 10 juillet 1979, toutes les Simca, Chrysler et Matra seront désormais vendue sous la marque unique Talbot dans le réseau Peugeot-Talbot.



Peugeot récupère alors le projet Chrysler C9 et continue son développement. Il sera modifié afin d'utiliser, pour des raisons de coûts, des éléments de la banque d'organe interne. Ainsi, le châssis utilisera la plateforme de la future Peugeot 505.

Une courte carrière :
La Talbot Tagora est présentée au Salon de l'Automobile de Paris en octobre 1980 et sa commercialisation intervient en février 1981.
Extérieurement, cette limousine à 4 portes et 5 places ne manque pas d'allure avec son puissant avant et sa calandre effilée, son coffre proéminent, sa silhouette tendue et sa surface vitrée généreuse .







L'intérieur, et notamment la planche de bord, est très typé fin 70's avec une abondance de plastique et un design assez épuré :


Mécaniquement parlant, la Tagora est une propulsion à 4 roues indépendantes et pont suspendu.
Trois motorisations sont disponibles, deux essences eu Turbo-diesel :
- le 4 cylindres essence de 2155 cm3 à carburateurs de 115 ch et 11 CV fiscaux,issu de l'ancienne gamme Chrysler 180 - 2 litres,
- le 6 cylindres en V de 2664 cm3 à 2 carburateurs triple-corps (!!!) de 165 ch et 15 CV fiscaux, moteur également monté sur les Peugeot 604, Renault 30 et Volvo 260 entre autre,
- le 4 cylindres Turbo diesel de 2304 cm3 de 80 ch et 8 CV fiscaux. Ce moteur était également disponible sur les Peugeot 604.

Les boites de vitesses seront manuelles à 4 ou 5 rapport selon les version ou automatique à 3 rapports en option.

Les motorisations V6 et Turbo-diesel ne seront commercialisées qu'à partir de juillet 1981 pour le millésime 1982.

Plutôt bien accueilli par la presse automobile de l'époque, les essais montrent un excellent équilibre et une bonne adhérence. Par ailleurs, la direction, le confort général et les éléments de sécurité sont plutôt une réussite.

Toutefois, son aspect l'a fait passer pour une super Talbot Solara, sans ce "truc" qui fait qu'elle va se démarquer du reste de la production automobile de se secteur qui demande du classicisme mais aussi du caractère. Et puis, il y a ce train arrière, provenant de la Peugeot 505, pas assez large pour la carrosserie, qui donne un aspect peu flatteur au niveau des passages de roues.
Enfin, il ne faudra pas oublier la finition indigne pour un véhicule de cette catégorie.

Peugeot s'aperçoit alors rapidement qu'il n'aurait pas dû continuer le développement de ce projet. En effet, la limousine de Poissy entre en totale concurrence avec des modèles de la firme sochalienne, les Peugeot 505, toutes récentes et 604, qui ont déjà beaucoup de mal à se vendre. Pire, la version V6, avec ses 165 ch devient la voiture française de série la plus puissante du moment.

La marque au lion va donc décider que la Tagora ne devra pas faire de l'ombre à sa gamme. Ainsi, les concessionnaires du réseau Peugeot-Talbot mettront toujours en avant les Peugeot 505 ou 604 dans leurs show-rooms en laissant de côté la Talbot Tagora, preferant vendre des modèles qu'ils connaissent mieux. En effet, en majorité ce sont les concessionnaires Peugeot qui accueille Talbot et rarement l'inverse, les ex-Simca ayant souvent rejoint la concurrence étrangère...

Mais, il ne faut pas oublier que cette voiture est aussi née au mauvais moment, pendant le second choc pétrolier. Par ailleurs, les différentes grèves, souvent violentes, qui ont émaillé les chaînes de montage n'ont pas amélioré les choses.
De plus, il existait dans la tête des éventuels clients une certaine confusion. La marque avait déjà changé 3 fois de nom en 5 ans, Simca puis Chrysler et maintenant Talbot sans que la gamme soit vraiment changée. Il est à noter qu'il s'est passé la même chose pour la marque Datsun lorsqu'elle est devenue Nissan au milieu des années 80...

Enfin, sa mise en production a été retardée de 12 mois à cause du changement de plateforme et de motorisation lors de la reprise du projet par Peugeot.

Au mois de juin 1983, alors qu'il était originellement prévu un restyling à cette date, la Talbot Tagora tire sa révérence après moins de 20.000 exemplaires produits et un peu plus de deux ans et demi de commercialisation. Nous sommes très loin des 60 à 70.000 exemplaires par an prévus par les études de départ !!!

Les derniers exemplaires seront bradés en Espagne...

La Talbot Tagora ne connaitra pas de descendance, la marque Talbot disparaitra en France en 1986, en 1987 en Espagne et en 1996 au Royaume-Uni, ce pays ayant commercialisé jusqu'à cette date le Talbot Express, un Peugeot J5 rebadgé avec le T cerclé.

La gamme et son évolution :
A son lancement en février 1981 , la gamme ne comporte que deux modèles :
- GL : moteur de 2155 cm3 - 115 ch et boîte 4 vitesses. L'équipement comprend notamment le pare-brise feuilleté, 4 projecteurs à iode et le rétroviseur extérieur réglable de l'intérieur. Prix en février 1981 : 58.700 F (env. 21.500 euros),
- GLS : motorisation identique à la GL mais avec boîte 5 vitesses ou automatique à 3 rapports en option. Par rapport à la finition GL, l'équipement est enrichi de baguettes de caisse, de la direction assistée, de ceintures de sécurité arrières à enrouleurs, d'une sellerie en velours, du compte-tours, d'une montre digitale, de lève-glaces électrique à l'avant, d'un verrouillage centralisé et d'une centrale de contrôle. Prix en février 1981 : 66.000 F (env. 24.200 euros).

Lors du millésime 1982 la gamme est enrichie de modèles supplémentaires :
- SX : motorisation V6 de 2664 cm3 de 165 ch avec boîte 5 vitesses. Équipement identique à la GLS plus 4 freins à disques, jantes en alliage léger avec pneus taille basse, glaces teintées et électriques, siège conducteur réglable en hauteur, appuis-tête arrières, ordinateur de bord, combiné de bord avec voltmètre et indicateur de pression d'huile. Prix en octobre 1981 : 88.300 F (env. 32.400 euros),
- DT : motorisation Turbo-diesel de 2304 cm3 de 80 ch avec boîte 5 vitesses et équipement de la GLS sans le compte-tours ni le verrouillage centralisé. Prix en octobre 1981 : 83.700 F (env. 30.700 euros).

L'année-modèle 1983 ne verra que la suppression de la finition GL et la possibilité d'obtenir la transmission automatique à 3 rapports ainsi que l'adjonction du verrouillage central sur la version DT.

Les équipements ou options disponibles selon les versions dénotaient un placement premium de la Tagora. Ainsi, l'air conditionné, la sellerie cuir, l'ordinateur de bord ou encore le régulateur de vitesse étaient offert en série ou contre supplément.

Extrait du catalogue néerlandais indiquant les différents équipements sophistiqués disponibles :


Voici une video de présentation d'époque :


Les concurrentes française de cette voiture furent les Renault 20/30, les Peugeot 505 et 604 et les Citroën CX. A l'étranger les modèles visés étaient les Audi 100, BMW Série 5, Ford Granada ou encore la Rover SD1.

Aujourd'hui il reste très peu de Talbot Tagora sur nos routes. Selon une estimation anglaise, 99,09 % des Tagora britanniques auraient disparu.

J'ai eu la chance de conduire une Tagora GLS il y a quelques années de cela. Si effectivement l'intérieur avait plutôt mal vieilli, ce modèle de première main était très confortable et relativement dynamique.

Un exemplaire particulier :
Au printemps 1981, à l'occasion du salon de Francfort est présenté un prototype particulier, la Tagora Présidence. Ce modèle unique a été imaginé par le studio Talbot de Coventry en Angleterre. Ce modèle particulier, basé sur la SX comprend un intérieur en cuir Connolly rehaussé de boiseries et de touches de laiton. Son équipement, adapté aux businessmen de l'époque comprend une télévision couleur, un magnétoscope, une installation stéréo de 100 W, un téléphone, un dictaphone ou encore un pager.







A bientôt.

Crédits photos aux différents auteurs

_____________
"If I’m selling to you, I speak your language. If I’m buying, dann müssen Sie Deutsch sprechen"
"Si je vous vends quelque chose, je parle votre langue. Si j'achète, alors vous devez parler allemand" - Willy Brandt (1913-1992)
A méditer...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
 
Talbot Tagora (1981-1983) [Automobile]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: LES MODES DE TRANSPORT :: Avec ou sans les roues-
Sauter vers: