Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pierre Besson [XIXe / XXe s]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4626
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Pierre Besson [XIXe / XXe s]   Ven 11 Sep 2015, 18:52




J'ai une nette prédilection pour les romans appelés, de manière un peu péjorative souvent, "de terroir" que certains considèrent comme de la petite littérature. Peu importe. Là où certains ne verront (mais ont-ils réellement lu quelques ouvrages ?) que des récits de "bouseux" (sic), je ressens, à leur lecture, une certaine émotion. Je sens l'air vivifiant de la montagne, je vois les fleurs jaunes de la gentiane, je partage presque la soupe et le fromage avec le narrateur... J'apprends toujours sur la vie quotidienne des gens à une certaine époque. Comme le disait si bien Jean Ferrat dans cette admirable chanson qu'est La Montagne, "Ils avaient tous l'âme bien née, noueuse comme un pied de vigne".

Ici, l'auteur nous décrit la vie des vachers. Ce livre, qui semblerait être autobiographique si j'en crois mes recherches, se lit très vite. J'ai mis le nez dedans et je n'en suis plus ressortie.

PS/ Ne pas confondre Pierre Besson (1873-1945) avec Patrick Besson, écrivain et journaliste.



Extrait :


Enfin, le grand jour de l'examen arriva. Tout nous parut facile. La dictée ? Nous en avions vu bien d'autres ! Les problèmes ? Nous en avions fait peut-être une centaine de pareils ! La rédaction ? Notre cuirasse, partout ailleurs impénétrable, avait ici un défaut. Nous étions tous d'une faiblesse lamentable, mais les aspirants des communes voisines ne paraissaient pas moins embarrassés que nous devant leur feuille qui ne voulait pas noircir. L'oral nous surprit par sa simplicité. En Histoire, par exemple, nous eûmes à répondre à des questions enfantines comme celle-ci : "Racontez le siège de Calais", nous qui aurions pu réciter la guerre de Cent ans du premier mot jusqu'au dernier et même à l'envers. Croira-t-on que personne ne nous demanda la campagne d'Italie, pas plus que la cinquième coalition ? De même, en géographie, des questions ineptes : Citez un grand port militaire dans la Méditerranée, un lac que traverse le Rhône. Nous crevions d'envie de crier à ces pauvres examinateurs :
"Mais, monsieur, demandez-nous quelque chose de plus difficile, bon Dieu ! Tous les fleuves côtiers de la Manche, par exemple, ou de la Méditerranée, tous vous entendez bien, et nous vous citerons : le Tech, la Tet, l'Agly, qui passe à Rivesaltes, l'Aude grossie sur la rive droite de l'Orbieu, l'Orb, l'Hérault, le Vidourle, etc."
Presque tous, nous passâmes comme une lettre à la poste. L'examen fini, M. l'inspecteur, une liste à la main, sortit dans la cour et lut d'une voix perçante une suite de noms... C'étaient les nôtres ! Ainsi, nous étions pour la plupart reçus dans les premiers ! Peu s'en fallut que nous ne poussions des hourras de triomphe ! Certes, ce soir-là, nous nous crûmes aussi grands que le monde.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com En ligne
 
Pierre Besson [XIXe / XXe s]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: