Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carole Martinez [XXe / XXIe s]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Dim 13 Sep 2015, 11:56





Esclarmonde, comme toute jeune fille de l'époque (XIIe siècle), doit accepter le mariage arrangé voulu par son père. Le jour de ses épousailles, elle fait fi de toutes les convenances et refuse que Lothaire de Montfaucon, connu pour déflorer les jeunes pucelles, contre leur gré, dans les buissons, devienne son seigneur et maître. Bravant tous les interdits, faisant comme l'avait fait avant elle sainte Agnès, elle se tranche une oreille et demande à son père de construire une chapelle en l'honneur de cette dernière et de l'emmurer à côté, comme cela se faisait à l'époque. Fou furieux par l'affront que vient de lui imposer cette fille qu'il adore pourtant, il ne refuse pas et fait en sorte que la volonté d'Esclarmonde soit appliquée. Au bout de quelques temps, un miracle se produit : elle donne naissance à un fils, Elzéar (signifiant « secours de Dieu »), qui porte les stigmates du christ puisqu'il a les mains percées. Une sainte est née ! Mais le lecteur, peu dupe, se doute bien qu'Elzéar a un père pourtant... et vous risquez d'être surpris !

L'écriture de Carole Martinez est vraiment agréable. Saupoudrée de poésie, elle met en avant quelques us et coutumes de la période médiévale sans pour autant trop en faire. De ce fait, le livre est vraiment pour tout public, que l'on s'intéresse au moyen âge ou pas. Tout est axé sur le ressenti de cette femme hors du commun, sur la psychologie, et la prouesse consiste justement à rendre ce roman haletant. On a envie de savoir ce qu'il va se passer, on souffre avec cette femme, on adhère à ses paroles, d'autant plus qu'il s'agit de la narratrice.

Je suis ravie d'avoir pu découvrir une romancière dont l'envergure poétique n'a d'égal que sa simplicité.



Extrait :


À presque trois ans, Elzéar parvenait, en poussant ma chaise au plus près du mur, à se hisser à la hauteur des barreaux de ma fenestrelle et à se laisser glisser jusqu'au sol de l'autre côté. Il était plus libre que je ne l'avais jamais été, bien qu'il dormît en ma cellule. Je ne le contraignais pas à cet espace minuscule et le laissais gambader au-dehors à sa guise. Je l'aidais même lors de ses évasions et masquais l'angoisse grandissante qui m'étreignait au moment de la séparation. Car, à mesure qu'Elzéar gagnait en agilité, il lui devenait plus difficile de se faufiler entre les tiges de fer pour courir dans les écuries et regarder les hommes y travailler. Je le suivais des yeux aussi longtemps que possible, puis je m'imaginais ses jeux à partir de ce que chacun m'en disait, j'assemblais des morceaux. Elzéar tentait lui aussi de me conter ses découvertes en sa langue décousue, mais son monde n'était que de fragments, les mots lui manquaient encore autant que la faculté d'organiser ses souvenirs dans le temps et l'espace.

Ses mains percées ne me donnaient accès qu'au regard de mon père – l'au-delà du grand érable m'était étrangement plus lointain que la Syrie, l'enfer ou les cieux -, et mes nuits étaient toujours emplies des souffrances du croisé que les caresses quotidiennes d'Elzéar me condamnaient à partager.

Je vivais son calvaire de l'intérieur, j'étais ses pieds, ses yeux, sa chair. J'étais accrochée à mon père comme le gui à l'arbre, j'embrassais sa pensée aussi clairement qu'au soir de mes noces manquées.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: La Terre qui penche   Lun 20 Juin 2016, 09:48






Quatrième de couverture :


Blanche est morte en 1361 à l’âge de douze ans, mais elle a tant vieilli par-delà la mort ! La vieille âme qu’elle est devenue aurait tout oublié de sa courte existence si la petite fille qu’elle a été ne la hantait pas. Vieille âme et petite fille partagent la même tombe et leurs récits alternent.

L’enfance se raconte au présent et la vieillesse s’émerveille, s’étonne, se revoit vêtue des plus beaux habits qui soient et conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l’y attend.

Veut-on l’offrir au diable filou pour que les temps de misère cessent, que les récoltes ne pourrissent plus et que le mal noir qui a emporté sa mère en même temps que la moitié du monde ne revienne jamais ?





Mon avis :


Vous le savez, j'avais adoré Du Domaine des Murmures. C'est d'ailleurs avec ce livre que j'avais découvert Carole Martinez et son style oscillant entre prose et poésie. Et c'est avec un plaisir incommensurable que j'ai retrouvé non seulement ce style inimitable mais encore le lieu. En effet, la romancière fait évoluer les narratrices dans le Château des Murmures, deux siècles plus tard. Il appartient désormais à la famille de Jehan de Haute-Pierrre, père d'Aymon, jeune promis de Blanche, une des deux voix de ce roman. Cette dernière nous raconte sa courte vie et, à travers elle, la vie de toutes les jeunes filles de cette époque dont le destin était d'obéir à son père et de se marier avec celui qui avait été choisi par ce dernier, même si le futur époux n'avait pas toute sa tête, comme c'est le cas ici. Mais Blanche va finalement s'attacher à Aymon, à l'entourage, au paysage également. Et comme le roman alterne entre réalité et imaginaire, à l'instar des romans médiévaux d'ailleurs, Blanche va également avoir de l'intérêt pour la Dame Verte, la fée qui hante la rivière, la Loue. Cette eau est le fil conducteur du livre, un personnage à part entière, une des clés qui permettra au lecteur de comprendre le destin de Blanche.

Mais qui est donc la seconde narratrice ? Il s'agit de l'âme de la fillette, cette âme qui va nous permettre de tout savoir, y compris les circonstances de la mort de la petite Blanche. Elle reconstitue les manques de l'histoire, à la manière d'un puzzle. Je trouve cette idée très originale. Les deux voix se complètent. Jeunesse et maturité se font face, s'imbriquent, pour ne plus former au final, pour le lecteur, qu'une seule et même personne qu'il aura reconstituée.

Un coup de maître ! Je ne vois pas d'autres formules pour dire à quel point j'ai aimé ce roman.





Extrait :



Le vent soufflait l'hiver comme à la sortie de la messe de minuit. Les arbres tournaient blancs et la tourmente leur dessinait des chevelures de glaces. Le vent soufflait l'hiver à contretemps.

C'était minuit. C'était jadis. C'était demain.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Dim 26 Fév 2017, 17:46

As-tu lu Le cœur cousu ?
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Dim 26 Fév 2017, 17:47

Non Wilma, pas encore. Mais puisque tu me le rappelles, je pense que ce sera ma prochaine lecture, tiens.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Dim 26 Fév 2017, 17:56

On ne m'en a dit que du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Dim 26 Fév 2017, 17:58

À moi aussi. Mais tu sais comment c'est : on passe d'un livre à l'autre et on oublie...

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Eve-Yeshe
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Bélier
Messages : 20
Localisation : Vif
Date de naissance : 06/04/1950
Âge : 67
Emploi : psychiatre retraitée
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Sam 04 Mar 2017, 14:45

j'ai bien aimé les deux avec une préférence pour "le domaine des murmures"
par contre "le coeur cousu" attend encore dans ma bibliothèque...
"ô temps suspends ton vol..."
Revenir en haut Aller en bas
https://leslivresdeve.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Sam 04 Mar 2017, 15:10

Moi aussi ! Il est plein de poussière le pauvre...

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Sam 04 Mar 2017, 15:39

Eve, je crois que nous avons tous le même problème : le temps...
Je vois que "Du domaine des murmures" l'emporte chez vous, les filles. Je vais peut-être commencer par celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Sam 04 Mar 2017, 15:42

Ne pouvant pas te dire, Wilma, pour Le Cœur cousu, je pense effectivement que ton choix est bon.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Eve-Yeshe
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Bélier
Messages : 20
Localisation : Vif
Date de naissance : 06/04/1950
Âge : 67
Emploi : psychiatre retraitée
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Dim 05 Mar 2017, 13:57

idem pour moi!!! j'ai dû l'acheter tout de suite après "Le domaine des murmures"!!!
Revenir en haut Aller en bas
https://leslivresdeve.wordpress.com
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Dim 05 Mar 2017, 14:03

Bon, allez, adjugé, vendu ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Dim 05 Mar 2017, 14:09

Moi aussi, Eve, j'ai fait comme toi.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Sam 06 Mai 2017, 15:57

Je viens de finir Le Cœur cousu, je vous le conseille vraiment les filles !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Sam 06 Mai 2017, 16:49

Tu me fais me souvenir que je l'avais commencé... je vais aller le rechercher.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Sam 06 Mai 2017, 16:50

Oui, tu peux ! Il est vraiment bien, surprenant mais bien.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Lun 08 Mai 2017, 14:41






Quatrième de couverture :

Dans un village du sud de l’Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse… Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s’initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés. Mais ce talent lui donne vite une réputation de magicienne, ou de sorcière. Jouée et perdue par son mari lors d’un combat de coqs, elle est condamnée à l’errance à travers une Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang. Elle traîne avec elle sa caravane d’enfants, eux aussi pourvus – ou accablés – de dons surnaturels. Carole Martinez construit son roman en forme de conte : les scènes, cruelles ou cocasses, témoignent du bonheur d’imaginer. Le merveilleux ici n’est jamais forcé : il s’inscrit naturellement dans le cycle de la vie.



Mon avis :

Comme je ne fais jamais rien comme tout le monde, je viens à peine de lire ce roman alors qu’il s’agit du tout premier livre de cette romancière que j’aime beaucoup. Mais Moyen Âge oblige, j’avais commencé par Du Domaine des Murmures suivi de La Terre qui penche.

Ce roman ne déroge pas à la règle : je l’ai adoré ! Pourtant, je ne suis pas trop attirée par le fantastique, sauf lorsque c’est bien écrit ce qui est le cas ici. Je suis encore moins attirée par la couture… comme quoi, ce livre n’était pas fait, de prime abord, pour me plaire. Cependant, le récit de Soledad est magique et poignant. Elle nous décrit sa mère, Frasquita, et son don. La boîte à couture est un vecteur magique, sa puissance et sa force… l’instrument de sa perte également. Ses cinq filles et son garçon auront eux aussi des dons. Nous sommes dans une sorte de conte élaboré dans lequel la famille Carasco est le point de mire. Ces gens différents ne peuvent pas plaire, surtout dans un petit village. N’est-ce pas ce regard, d’ailleurs, qu’a voulu mettre en avant Carole Martinez ?

Le texte est vraiment différent des deux autres. Mais l’écriture est toujours aussi fine et ciselée. Lire un roman de Carole Martinez, c’est s’installer dans son canapé et profiter de grands moments. On en ressort conquis !





Extrait :

Il y avait tant de bobines, tant de couleurs dans cette boite qu’il lui semblait impossible qu’il existât assez de mots pour les qualifier. De nombreuses teintes lui étaient totalement inconnues comme ce fil si brillant qu’il lui paraissait fait de lumière. Elle s’étonnait de voir le bleu devenir vert sans qu’elle y prenne garde, l’orange tourner au rouge, le rose au violet. Bleu, certes, mais quel bleu ? Le bleu du ciel d’été à midi, le bleu sourd de ce même ciel quelques heures plus tard, le bleu sombre de la nuit avant qu’elle ne soit noire, le bleu passé, si doux, de la robe de la Madone, et tous ces bleus inconnus, étrangers au monde, métissés, plus ou moins mêlés de vert ou de rouge. Qu’attendait-on d’elle ? Que devait-elle faire de cette nouvelle palette qu’une voix mystérieuse lui avait offerte dans la nuit ? Bombarder de couleurs le village étouffé par l’hiver. Broder à même la terre gelée des fleurs multicolores. Inonder le ciel vide d’oiseaux bigarrés. Barioler les maisons, rosir les joues olivâtres de la mère et ses lèvres tannées. Elle n’aurait jamais assez de fil, assez de vie, pour mener à bien un tel projet. Elle se rabattit donc sur l’intérieur de la maison.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Eve-Yeshe
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Bélier
Messages : 20
Localisation : Vif
Date de naissance : 06/04/1950
Âge : 67
Emploi : psychiatre retraitée
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Mar 09 Mai 2017, 13:52

je vais le sortir aussi, je n'ai plus d'excuses maintenant... je sais à peu près où il se trouve Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
https://leslivresdeve.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Mar 09 Mai 2017, 18:28

En fait, tu es comme moi, tu sais à peu près où se trouvent les livres mais pas complètement... Very Happy Ça me rassure !!!

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Eve-Yeshe
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Bélier
Messages : 20
Localisation : Vif
Date de naissance : 06/04/1950
Âge : 67
Emploi : psychiatre retraitée
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Mer 10 Mai 2017, 13:42

cela fait 15j que je cherche "Samarcande" d'Amin Maalouf: j'ai retrouvé tous les autres livres de l'auteur que j'ai sauf celui-ci!!!!
une femme de ménage que j'ai quelques mois seulement a eu l'idée de ranger la grande bibliothèque en mon absence et quand je suis revenue: le foutoir et en plus classement (empilement serait plus adéquate) vertical !!!!
Revenir en haut Aller en bas
https://leslivresdeve.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Jeu 11 Mai 2017, 20:44

Mais comment peut-on avoir cette idée ? Je ne supporte pas qu'on touche à mes livres... Je crois que je n'aurais pas apprécié !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Eve-Yeshe
Randonneur du dimanche
Randonneur du dimanche


Féminin Bélier
Messages : 20
Localisation : Vif
Date de naissance : 06/04/1950
Âge : 67
Emploi : psychiatre retraitée
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : ça dépend

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Ven 12 Mai 2017, 14:02

je n'ai pas apprécié et notre "collaboration" s'est arrêtée nette...
Revenir en haut Aller en bas
https://leslivresdeve.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Ven 12 Mai 2017, 15:25

Je comprends, j'aurais fait la même chose !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Maminette
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Poissons
Messages : 346
Localisation : Dans mon fauteuil
Date de naissance : 23/02/1950
Âge : 67
Emploi : bibliothécaire retraitée
Date d'inscription : 15/05/2017
Humeur : Toujours avec le sourire

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Mar 16 Mai 2017, 09:04

"Le Cœur cousu" ne m'avait pas emballée plus que ça. Mais Du Domaine des Murmures est un excellent roman, j'approuve. Je n'ai pas encore lu l'autre, "la Terre qui penche" mais il est dans ma liste.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Carole Martinez [XXe / XXIe s]   Mar 16 Mai 2017, 18:53

Le Cœur cousu est vraiment différent et je peux comprendre qu'il ne plaise pas. Mais si tu as aimé Du domaine des murmures, je suis presque sûre que tu apprécieras La Terre qui penche.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Carole Martinez [XXe / XXIe s]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: