Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  J.K Rowling [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4444
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: J.K Rowling [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Lun 21 Sep 2015, 20:42



Dans une petite bourgade anglaise, un personnage important décède. Il s'agit de Barry Fairbrother, dont la rupture d'anévrisme va faire couler beaucoup d'encre, ou, du moins, va faire parler les habitants. Car il va falloir le remplacer à la tête du Conseil paroissial, très influent dans cette petite ville. A tel point que certaines rumeurs apparaissent même sur internet. Serait-ce le fantôme de Barry ?

Je suis assez mitigée quant à mon avis par rapport à ce livre. En effet, il ne m'a pas déplu mais disons qu'il ne me laissera pas un souvenir impérissable non plus. Dans un premier temps, l'accumulation de personnages m'a gênée. Un peu comme Balzac qui voulait nous faire le bottin mondain, J.K Rowling s'attache à nous décrire un certain nombre d'habitants. Certes, tout y est dépeint avec un certain réalisme : les rancœurs, les coups bas, les médisances... Bref, il s'agit d'une bonne analyse sociologique. Mais j'ai dû revenir plusieurs fois en arrière pour essayer de me souvenir des différents protagonistes. Dans un deuxième temps, même si je sais qu'il faut éviter ce genre de chose, je ne peux m'empêcher de comparer avec sa première série, celle des Harry Potter. Bien entendu, nous ne sommes pas du tout dans le même genre ici et ce n'est pas cela que je mets en parallèle. Mais avec les Harry Potter, j'étais tenue en haleine, je m'évadais, bref, je les lisais dès que j'avais un moment. Avec Une place à prendre, je n'ai pas eu cet effet là. Je ne frétillais pas au moment de le lire. Je trouve que cette romancière est plus à l'aise avec le fantastique (mais ce n'est que mon avis bien sûr).

Nous sommes bien, ici, dans un roman qui n'a rien à voir avec ses premiers, un roman dit "pour adultes". D'ailleurs, J.K Rowling prouve qu'elle peut écrire pour différents publics sans que cela ne se ressemble. Si l'humour est toujours là, il est souvent dû aux situations mais aussi au vocabulaire, cru, auquel nous n'étions pas habitués. La critique est mordante, acerbe mais tellement réelle...

Donc, pour résumer, c'est un bouquin sympa, honnête, à lire en vacances. Voilà.



Extrait :


"Qui a parlé, putain ? recommença à braire Simon tandis que le pied de la lampe se fracassait contre le mur. Quelqu'un a parlé, bordel de merde !
- Mais c'est forcément un connard à l'imprimerie, réfléchis deux secondes ! cria à son tour Andrew qui sentait sa lèvre pulser et doubler de volume, comme s'il avait un quartier de mandarine à la place de la bouche. Tu crois pas que depuis le temps... tu crois pas qu'on a appris à fermer notre gueule ?"
Il avait l'impression d'observer les réactions d'un animal sauvage. Il regardait les muscles rouler sous la mâchoire de la bête, mais il voyait bien que Simon était en train de réfléchir à cette dernière remarque.
"Quand est-ce qu'il a été envoyé, ce message ? aboya-t-il à Ruth. Vas-y, putain, regarde ! C'est quoi la date qu'y a marqué ?"
Sans cesser de sangloter, elle se tourna vers l'ordinateur ; incapable de lire sans ses lunettes, à présent brisées, elle approcha son nez à deux centimètres de l'écran.
"Le 15, murmura-t-elle.
- Le 15... dimanche, dit Simon. Dimanche, c'est ça ?"
(...)

Il posa les mains sur le clavier et se tourna vers Andrew. "Comment je l'enlève ?
- Quoi ?
- Tu fais de l'informatique à l'école, oui ou merde ? Comment j'efface ce putain de message ?
- Mais tu peux pas l'ef... Tu peux pas, dit Andrew, Y a que le webmaster du site qui peut.
- Et bah vas-y, toi, fais le master, dit Simon en quittant le fauteuil à cloche-pied puis en le pointant du doigt pour qu'Andrew s'y installe.
- Mais je peux pas ! dit-il, terrifié à l'idée que son père pique une nouvelle crise de rage. Il faut un nom d'utilisateur et le mot de passe qui va avec.
- Putain, décidément, tu sers qu'à bouffer de l'espace dans cette maison, hein ?" (P456-457)

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
J.K Rowling [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Etrangers-
Sauter vers: