Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean d'Ameron [XVIIe s / France ; Jugement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4094
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Jean d'Ameron [XVIIe s / France ; Jugement]   Sam 26 Sep 2015, 10:28



Je suis tombée par hasard sur ce petit texte dont voici le titre complet : Histoire veritable et prodigieuse sur la vie, la mort & punition d'un homme qui a esté condamné par arrest à estre pendu & estranglé & puis bruslé, pour avoir tué son Père aux Alleux le Roy, prés Poissy, & a qui le Diable à tords le col estant sur l'Eschelle.

Ce texte du XVIIe siècle a été écrit par un juge, Jean d'Ameron. Celui-ci a fait arrêter Louis Le Febure, dit Malengrené, pour avoir tué son père, Simon. Le juge commence donc par une description de la famille en bonne et due forme : identité du père, de la mère et des frères. S'ensuit ensuite une réflexion sur la façon dont Louis a été élevé. Une éducation somme toute bizarre puisque le père faisait combattre ses fils et offrait au vainqueur du vin. Le vaincu, quant à lui, avait droit au fouet. Bien que riche, le père leur apprenait également à voler, notamment les poules des voisins... Charmant !

Peut-on, dès lors, s'étonner que Louis devienne violent, au point de donner des coups de couteau à l'un de ses frères et d'en arriver ensuite à l'acte ultime avec la figure paternelle ?

Ce court texte d'une quinzaine de pages mérite vraiment d'être lu, non seulement par curiosité mais encore pour les commentaires de ce juge peu objectif.



Extrait : (Je modernise l'écriture)


Ce père avait si bien appris et accoutumé les enfants au larcin, qu'ils dérobaient à lui-même tout ce qu'ils lui pouvaient attraper, et, par leur mauvaise vie, se rendaient si odieux à tout le monde, qu'on les tenait pour la peste du pays, étant fuis de ceux qui vivaient honnêtement, et n'étant hantés que des désespérés et perdus comme eux.

Donc, ou fusse pour le larcin et dépense que ces malheureux enfants faisaient à ce misérable père, ou par une vengeance divine, le désastre tomba sur cette maison, laquelle, comme elle était auparavant remplie de biens et de prospérité, fut comblée de misères et d'adversité : de sorte que ce père et cette mère, sur la fin de leurs jours, étaient presque contraints de demander leurs vies par aumônes.

Pour lire le texte en entier, je vous invite à aller ici.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com En ligne
 
Jean d'Ameron [XVIIe s / France ; Jugement]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: