Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean-Daniel DUPUY [XXIe s]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zazy
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Verseau
Messages : 242
Date de naissance : 27/01/1949
Âge : 68
Emploi : Retraitée à plein temps
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : Attention avant le p'tit-déj. sinon, ça va, je ne mords pas

MessageSujet: Jean-Daniel DUPUY [XXIe s]   Mar 29 Sep 2015, 22:05



Jean-Daniel Dupuy a 35 ans. Veilleur de nuit dans une maison pour enfants en difficulté, il anime des ateliers d’écriture et crée des spectacles de rue.
Il s’est fait connaître avec deux romans : Ministère de la pitié (2003) et Les Noces de carton (2005).

La nuit, il veille, manipulant de grosses charges d’insomnie. Le jour, il écrit, disséminant de petites charges d’insomnie. Parfois, il lui arrive d’inverser le jour et la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com/
zazy
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Verseau
Messages : 242
Date de naissance : 27/01/1949
Âge : 68
Emploi : Retraitée à plein temps
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : Attention avant le p'tit-déj. sinon, ça va, je ne mords pas

MessageSujet: Re: Jean-Daniel DUPUY [XXIe s]   Mar 29 Sep 2015, 22:06


Inventions des autres jours
Jean-Daniel Dupuy
Illustrations de Georges Boulard
Editions Attila
Mai 2009
224 pages
ISBN : 9782917084090



4ème de couverture :
Invention des autres jours est à la fois une fable et un roman d’anticipation, un catalogue d’inventions et un pamphlet contre l’évolution actuelle de la société…

Quoi ? Une société contre-utopique, après une apocalypse industrielle.

Où ? Dans une société gouvernée par les experts, les médecins et les journalistes officiels… et qui entretient d’étranges ressemblances avec le monde actuel.

Qui ? Le livre explore la généalogie des éléments réfractaires au Régime : groupes sociaux en marge ou déclassés (les fous, les gens des cités, les musiciens errants…) ; figures mythiques qui nourrissent l’imaginaire et s’opposent aux discours de propagande (le grand singe Gom Golopür, le marchand de sable, le Roi des rues, Décembre aux mille visages)…

Quand ? Tout tourne autour d’un événement obscur, mal connu, qui a transformé les cartes, les villes et la répartition des populations : « la Catastrophe ».

============
Beaucoup d’originalité de liberté dans la conception de ce livre. Une règle du jeu se promène en liberté entre les pages, un tableau des protocoles (à respecter ?) se cache sur une page noire… Le roman est plutôt bien (comprenez, normalement) structuré en cinq thèmes, eux-mêmes séparés en cinq chapitres avec, comme titre, le nom d’une invention (allumettes de sûreté, la roulette russe, le jeu de l’oie...) Rien que de très normal donc. Oui, mais voilà, Jean-Daniel Dupuy ne parle pas de la genèse de l’invention, de sa fabrication et commercialisation, non, ce serait trop ennuyeux. Il nous fait rencontrer des gens qui vivent dans un autre monde, une autre dimension, où l’histoire narrée n’a, semble-t-il, rien à voir avec l’invention. Les histoires baignent dans une atmosphère pré ou post catastrophe. Les héros sont en marge de la société, prisonniers, mendiants, hommes de main.
Les hommes, telles des ombres errent et les chapitres sont comme des bars où ils échouent, des lieux de rencontres peut-être pas si imprévues que cela.
Sous des dehors débridés, oniriques, le texte est fort bien ficelé, le vocabulaire superbe. Dans « Le jeu de l’oie », l’auteur emploie le mot mythogramme et bien, le livre c’est ça, un jeu de l’oie, un mythogramme.

Je pensais lire d’abord les inventions qui m’attirent le plus. Que nenni ma bonne amie, il vaut mieux commencer par le début, car Monsieur Décembre parcourt ce livre et, de temps à autre, nous remet en mémoire un chapitre précédent.

L’inventivité, la créativité de Jean-Daniel Dupuy donne à ce livre, qui sans cela, ne serait qu’une succession de petites histoires, une grande originalité et beaucoup de force. Créative, poétique (l’éclusier de Barcarole), toujours originale, les phrases se font poésie, film, contes. Il emploie des mots un brin suranné. Les buveurs ne vident pas leurs verres, mais ils le désemplissent, fièvre scabieuse, éploiement…
Est-ce le fait de n’écrire que la nuit tout en assurant sa fonction de veilleur de nuit qui donne vie à la nuit, le côté onirique et décalé ? Pour lire ces histoires, laissez-vous allez, ne résistez pas, vous perdriez beaucoup. La postface de Benoit Virôt allume une autre lumière sur ce livre et donne une irrésistible envie de le relire ou de le redécouvrir. Je n’ai pas eu cette analyse profonde, je me suis laissé guider par les mots, les passants.

Les dessins de Georges Boulard sont superbes et me plongent dans l’univers de Jules Verne. Ils soulignent les chapitres à venir : hélice, pont, prison… Leurs constructions, complexes et aériennes, répondent à l’architecture des textes. Oui, vraiment, un OLNI. Les Editions Attila confirment leur politique de qualité, d’originalité. La mise en page originale participe au mystère du livre, dont la présentation des éditions Attila
Un livre qu’il ne faut pas avoir peur de découvrir car l’écriture est belle, inventive.
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com/
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4572
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Jean-Daniel DUPUY [XXIe s]   Mer 30 Sep 2015, 20:43

Merci de nous le faire connaître Zazy !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Jean-Daniel DUPUY [XXIe s]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: