Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brice Pelman [XXe - XXIe s / France ; Nouvelles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Brice Pelman [XXe - XXIe s / France ; Nouvelles]   Mer 30 Sep 2015, 20:46

"La main passe" est une courte nouvelle publiée en février 1973 dans le magazine d'Ellery Queen, Mystère (n° 300).





Brice Pelman, de son vrai nom Pierre Ponsart (1924-2004), fut un écrivain de polars prolixe. La nouvelle dont je vous parle est particulièrement bien faite car la chute surprend vraiment le lecteur. Le thème n'est pas original - il s'agit d'un époux trompé qui décide de tuer sa femme et de faire endosser le crime à l'amant -, mais il est machiavélique. Et justement, le traiter dans une nouvelle n'est pas facile car il faut déployer des trésors d'imagination pour disséminer des indices afin que le lecteur comprenne la chute sans pour autant qu'il n'en devine la fin.

L'auteur emploie un procédé judicieux : utiliser l'assassin comme narrateur. On le suit à travers l'élaboration de son plan, à travers le récit du meurtre, des procédés mis en place... On se dit qu'il s'agit du crime parfait même si l'on sait bien au fond de nous que non seulement cela n'existe pas mais qu'en plus, nous sommes dans du policier. Il faut donc identifier le coupable, coûte que coûte ! Et, bien entendu, un grain de sable vient enrayer la machine si bien huilée. Mais quel grain de sable ici !!!
Extrait :


- Pierre, il faut que je te dise...
- Tu m'as déjà tout dit Colette.
Mon index presse la détente du MAB, qui produit un bruit insignifiant. Colette s'écroule sur la descente de lit.
Ma balle l'a atteinte en plein cœur.
Même à ce moment, je reste maître de mes nerfs. J'ai tant de fois songé à ce que j'aurais à faire quand elle serait morte que j'exécute les moindres détails de mon plan dans un état second.
Je renverse une chaise, je jette à bas de la table de maquillage les flacons, les pots et les fioles qui s'y trouvent, je place en évidence sur la commode un verre à whisky portant les empreintes digitales de mon rival et, dans le cendrier de céramique, deux mégots de sa marque de cigarettes préférée. Après quoi, je branche le magnétophone à cassettes, dont j'ai déjà mis le volume au maximum. Pendant vingt minutes, il n'émettra que du silence. Il ne me reste plus qu'à fermer la porte de la chambre à clé et à sauter par la fenêtre dans le jardin.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Brice Pelman [XXe - XXIe s / France ; Nouvelles]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: