Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Claude Mazauric [XXe - XXIe s / France ; Biographie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4094
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Claude Mazauric [XXe - XXIe s / France ; Biographie]   Lun 12 Oct 2015, 20:45





Quatrième de couverture :

Une aventure affective et intellectuelle au siècle des Lumières

À 16 ans, pour échapper à une punition, Jean-Jacques fuit son patron, sa famille et la République de Genève où il est né. Le voici en 1728 sans argent, sans amis, sans appui, à pied sur les routes de la Savoie voisine. Pour obtenir aide et protection, il abjure la religion réformée et se convertit à la religion catholique, rencontre Mme de Warrens, de quinze ans son aînée, qu'il appellera «Maman» et qui sera son amante. Deviendra-t-il prêtre, maître de musique, précepteur, diplomate au service du roi de France ? Il ne poursuit qu'un but : s'instruire de tout, apprendre, toujours davantage, pour mieux connaître les autres, pour mieux se connaître lui-même. Il sera, 300 ans après sa naissance, ce penseur universel de la destinée humaine.

Né en 1932 à Thonon-les-Bains, Claude Mazauric est historien, spécialiste du XVIIIe siècle.




Mon avis :

Tout d'abord un grand merci à Babelio pour son opération Masse Critique. Ce partenariat m'a fait découvrir un auteur et une collection dont je ne soupçonnais même pas l'existence.

Je ne suis pas une grande admiratrice de Rousseau. Pour être honnête, il fait partie des auteurs que je déteste. J'irai plus loin et j'assume pleinement mes propos: je n'arrive même pas à comprendre qu'on ait pu le classer dans les philosophes des Lumières ! Car entre cet écrivain pleurnichard, donneur de leçons (sans les suivre lui même) et un Voltaire... il y a quand même un monde, non ? Alors vous allez me dire, pourquoi avoir lu Jean-Jacques Rousseau à 20 ans ? Si je connais Rousseau, connaissais-je réellement Jean-Jacques ?  Ma curiosité fut donc plus forte et l'emporta sur ma réticence.

Bien m'en a pris !  En effet, cet ouvrage m'a apporté un éclairage sur l'homme et, ce qui en découle, sur ses productions. Bien écrit, de façon très simple de manière à être lisible tant par le néophyte que par le grand connaisseur, sans jargon, ce livre se lit avec plaisir et en un rien de temps. J'ai presque regretté qu'il soit si court. Et, chose incroyable dont je m'étonne moi-même, M. Mazauric m'a donné envie de relire les œuvres de celui que, peut-être je ne connaissais, finalement, pas suffisamment. J'ai même éprouvé de la compassion pour ce jeune homme qui, envers et contre tout, changea de religion, faillit subir des attouchements dans un couvent par un de ses camarades, Abraham Ruben, se fit duper par toute sorte de gens, ressentit de la trahison de la part de celle en qui il avait le plus confiance, "Maman" (Mme de Warrens). On comprend d'autant mieux, en suivant le parcours du jeune homme, certains de ses textes.

La lecture de ce livre m'a tellement charmée que je vais acheter les autres titres de la collection car, on a beau dire, le vécu des auteurs interfère toujours sur leurs plumes.




Extrait :


Deux mois à peine après y avoir été admis, Jean-Jacques quittait le séminaire des lazaristes et se retrouvait chez "Maman". Dès lors, que faire ? Entrer comme pensionnaire à l'école de chant de la cathédrale d'Annecy parut une issue possible. Depuis peu en effet, Jean-Jacques s'entichait de musique encore plus que de lectures et de promenades. Il avait emporté avec lui au séminaire les partitions des Cantates de Clérambault (un compositeur de pièces pour orgues et clavecin) qu'il s'était mis en tête de déchiffrer avec l'aide rudimentaire de manuels d'instruction musicale faisant la part belle aux gammes, intervalles, clefs et octaves. Deviendrait-il musicien ? Il chantait juste par imitation, d'une jolie voix disait-on, et la maison de Mme de Warrens était toute musicale, autant que faire se pouvait. Maman l'encouragea dans cette voie en recourant au service d'un personnage picaresque surnommé par elle qui avait le génie des diminutifs: "Petit chat" ! M. Le Maistre, maître de musique de la cathédrale d'Annecy, un Parisien talentueux de 28 ans mais porté sur la boisson, n'hésita pas, à la demande de Mme de Warrens, à accueillir Jean-Jacques chez lui pour le former, d'ailleurs sans grand succès, car son élève a toujours la tête ailleurs.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Claude Mazauric [XXe - XXIe s / France ; Biographie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: