Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jojo Moyes [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4444
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Jojo Moyes [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Sam 17 Oct 2015, 17:44




Quatrième de couverture :


Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.



Mon avis :


Tout d'abord, je voudrais remercier Babelio ainsi que les Éditions Milady pour m'avoir offert ce livre avant sa parution en France. Il s'agissait d'épreuves non corrigées mais je dois avouer que je n'ai guère vu de différence.

En général, ce genre de bouquin n'est pas vraiment ma tasse de thé mais ayant vu que c'était un vrai succès Outre-Manche, je me suis laissée tenter. Et j'ai eu bien raison car j'ai littéralement dévoré les 482 pages en quelques jours. Oh, bien sûr, le texte reprend des thèmes bien connus : une histoire d'amour peu bénéfique d'un côté, un handicapé malheureux d'un autre... les deux personnes sont réunies et.... Vous pensez connaître ce qu'il y a derrière les trois points de suspension ? Eh bien justement, voilà où réside tout le talent de Jojo Moyes. Car non, vous n'êtes pas au bout de vos surprises, croyez-moi. On est loin du roman Harlequin modernisé. Et si ce roman s'avale en si peu de temps, c'est parce que tous les ressorts du "revenez-y" sont là. Le tout est saupoudré de suspense et d'émotions (même si je n'ai pas vidé la boîte de mouchoirs, comme cela était annoncé dans Elle).

Si vous avez un peu de temps devant vous, n'hésitez pas !


Extrait :


- Vous êtes dingue. Vous venez d'une famille de dingues.
- Mais ça marchait à tous les coups.
- Et vous chantez atrocement mal. J'espère que votre père se débrouillait mieux.
- Je crois que ce que vous vouliez dire, c'était plutôt : "Merci, Mademoiselle Clark, de vos efforts pour me distraire."
- Je suppose que votre tentative est à peu près aussi valable que toutes les séances d'aide psychologique qu'on m'a infligées. Allez, Clark, racontez-moi encore quelque chose. Et sans le chanter, si possible.
J'ai réfléchi une seconde.
- Hmm... D'accord... L'autre jour, vous regardiez mes chaussures.
- Difficile de faire autrement.
- Eh bien, ma mère peut très précisément dater mon penchant pour les chaussures hors normes. Cela remonte à mes trois ans. Elle m'avait acheté une paire de petites bottines en caoutchouc d'un bleu turquoise brillant. À l'époque, elles étaient pour le moins originales. Les enfants portaient généralement des bottes vertes ou rouges pour les plus chanceux. Et elle m'a raconté que du jour où elle me les a données, je n'ai plus voulu les retirer. Pendant tout l'été, je les ai gardées au pied, au lit, dans le bain, à la garderie. Ma tenue préférée, c'était ces petites bottines avec mes collants de bourdon.
- Vos collants de bourdon ?
- À rayures noires et jaunes.
- Superbe...
- Ça, c'est un peu rude comme remarque.
- C'est pourtant vrai. Ils devaient être ignobles.
- Ils peuvent vous sembler ignobles, mais, aussi étonnant que cela puisse paraître, Will Traynor, toutes les filles ne s'habillent pas dans l'unique but de plaire aux hommes.
- Foutaises.
- Non, certainement pas.
- Tout ce que les femmes font, c'est en pensant aux hommes. Les actes de chacun d'entre nous répondent à une motivation sexuelle. Vous n'avez pas lu La Reine Rouge de Matt Ridley ?

- Je n'en ai même jamais entendu parler. Mais je peux vous assurer une chose, c'est que je ne vous ai pas chanté la "Chanson du Molahonkey" assise sur votre lit dans l'espoir d'une partie de jambes en l'air. Et, quand j'avais trois ans, j'adorais avoir des jambes à rayures.

L'angoisse qui m'avait étreinte toute la journée s'estompait au fil des commentaires de Will. Je n'avais plus seulement la responsabilité d'un pauvre tétraplégique. J'étais en train de discuter avec un type particulièrement sarcastique.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Jojo Moyes [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Etrangers-
Sauter vers: