Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mary Gentle [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Mary Gentle [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Sam 17 Oct 2015, 18:15





Résumé:

Obéissant à un ordre de Marie de Médicis, sacrée la veille, le maître espion de Sully, Valentin Raoul Rochefort, organise l'assassinat d'Henri IV mais, ne tenant guère à ce que le projet aboutisse, il confie la tâche à un ancien instituteur de province un peu ilht miné. Malheureusement, le 14 mai 1610, l'instituteur François Ravaillac profite d'un embouteillage dans les rues de Paris pour poignarder mortellement le roi. Condamné à l'exil, Rochefort se rend en Angleterre où, dès son arrivée, Robert Fludd, un disciple de Giordano Bruno, le charge d'assassiner un autre roi, Jacques Stuart.

Avec ce roman d'aventures dans lequel se mélangent espions, duellistes et astrologues, mathématiques divinatoires et histoire secrète, Mary Gentle confirme son immense talent et se hisse à la hauteur d'Umberto Eco et d'Arturo Pérez-Reverte.





Mon avis:

Époustouflant... voilà le premier mot qui me vient à l'esprit en refermant ce livre. Car dès que vous entrez dans ce pavé de 1092 pages (sans compter les notes de l'auteur), vous êtes littéralement aspirés par l'histoire, par l'intrigue et les personnages. Impossible de sortir le nez de ce roman. Je ne connaissais pas Mary Gentle mais je vais à présent m'y intéresser davantage, c'est une certitude. Elle allie avec brio l'Histoire avec un grand H (Ravaillac, Henri IV) et la fiction, mettant ainsi en scène secrets et sciences.

En ayant vu qu'on comparait son talent à Umberto Eco dans la quatrième de couverture, j'avoue avoir eu légèrement peur. Bien que je ne conteste pas le talent du sieur Eco, je n'ai jamais - je dis bien jamais - pu arriver à bout d'une de ses œuvres. Ce n'est évidemment qu'un avis personnel, mais je trouve son style ampoulé, ses structures romanesques alambiquées... Rien de tout ceci chez Mary Gentle dont le style est limpide et très agréable à lire.

Je vous recommande vivement ce livre si vous aimez les romans associant personnages historiques et fiction.





Extrait :

La chambre à pignon où j'arrivai, à l'extrémité de la rangée de maisons, ressemblait assez à mon logis français, quoiqu'elle se trouvât dans les faubourgs de Londres. Sans les cris tout anglais qui s'élevaient de la rue, il m'eût été facile d'imaginer que j'allais piétiner en sortant la boue noire curieusement indécrottable des rues parisiennes et me trouver confronté aux cavaliers de la régente...

Gabriel ne se fût pas contenté de panser ma blessure mieux que moi, lui qui disposait des talents d'un soldat ; ni de tendre l'oreille aux rumeurs des tavernes. Il eût représenté une présence discrète qui m'eût aidé à mettre de l'ordre dans mes pensées, quand bien même il m'eût été impossible de les discuter toutes avec lui.

Je vidai un plat en étain moulé, assez profond pour servir de bouclier dans une bagarre, pendant que s'évaporaient les dernières traces du malaise suscité par le coup de pied dans les parties. C'est la régente qui m'intéresse, pas le docteur Fludd...

Si amère que fût la bière anglaise, je fis ensuite les cent pas la chope à la main, plongé dans mes réflexions. Sully. Sully... et Marie de Médicis, la veuve du bon roi Henri. Que pouvait contre elle un messire Rochefort, malgré sa langue bien pendue ?

Voyons voir... Je peux la faire chanter, me dis-je froidement. Puisque moi, je sais qui m'a chargé d'organiser le meurtre d'Henri. Seulement pour cela, il faut que je la contacte, ce qui lui permettra de me retrouver puis de m'éliminer. En France, j'étais entouré d'amis influents, mais les nobles anglais ont leurs intérêts propres, ils ne se sentiront pas si facilement concernés - même si ça reste une possibilité...


_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Mary Gentle [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Etrangers-
Sauter vers: