Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Claude Lecouteux [XXe - XXIe s / France ; Essai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4572
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Claude Lecouteux [XXe - XXIe s / France ; Essai]   Lun 19 Oct 2015, 09:18




Trouver un livre sur ce thème relève de la chasse aux trésors. Et je ne remercierai jamais assez l'amie qui me l'a offert . Il s'agit d'un essai complet sur le sujet, ou, du moins, il se veut au plus près de cela. Il prend appui sur la littérature nordique notamment pour expliquer la façon dont étaient gérés les défunts et leur âme. Ainsi, le livre se divise en quatre parties. Une première partie que je qualifierai de "terre à terre". Ne voyez-là rien de péjoratif. Claude Lecouteux met à notre disposition tous les rites funéraires. La deuxième va s'intéresser aux vrais et faux revenants. Les vrais reviennent de leur plein gré, investis d'une mission. Les autres sont des récalcitrants le plus souvent. La troisième met en relief l'âme et l'au-delà. Elle va mettre en avant les différentes croyances mais également l'influence de la religion sur les pensées. Quant à la quatrième, elle souligne tout le folklore créé autour de ce thème. On se rend compte que la mort rebute et fascine. Peu importe les siècles ou les populations, elle a toujours intrigué. C'est pour cela qu'on la retrouve dans les textes, dans la tradition orale, dans les dessins ou les tableaux.

Si l'auteur s'est surtout attaché à prendre des exemples dans la littérature nordique - ce qui peut se comprendre puisqu'il est spécialiste de cette dernière -, il s'est tout de même intéressé à la société romaine, la confrontant ainsi à la société germanique et scandinave. C'est le seul petit bémol que j'ai à faire. J'aurais aimé en savoir plus sur notre société médiévale. Il reste à noter qu'il fait également référence à l'archéologie.

J'ai vraiment apprécié ce livre, pour plusieurs raisons. La première est qu'il traite d'un thème qui est, à la limite, un tabou (la mort) associé à une superstition pour certains, une réalité pour d'autres. Il ne prétend en aucun cas clore le débat. Peu de livres en parlent aussi bien. La deuxième est qu'il est extrêmement bien documenté et détaillé. La dernière, enfin, est qu'il est facile d'accès. On sent que Claude Lecouteux est à la fois un passionné, un spécialiste et, surtout, un pédagogue.

Alors, si le thème vous tente, n'hésitez pas !




Extrait :


La part du mort

Les sagas ne parlent pas d'un usage que nous a révélé l'archéologie : dès le IIIe siècle de notre ère, au Danemark, dans l'île de Gotland (Suède) et en Allemagne du Sud des pièces de monnaie sont déposées dans la bouche des morts. À Hassleben (Thuringe) par exemple, un squelette avait dans la bouche un aureus de Gallien (253-268). On a cru tout d'abord qu'il s'agissait d'un emprunt à la Rome antique ; la pièce aurait servi à payer Charon, le nocher des enfers. L'hypothèse s'est révélée erronée et le droit germanique ancien apporte la réponse : il s'agit de la représentation symbolique de la part du mort. Le trépassé a le droit de conserver un tiers de ses richesses, ce qui, à l'origine, doit lui permettre de mener une vie décente outre-tombe. Le sens s'en perd au Moyen Âge où les lois font de nombreuses allusions à cette part, mais le souvenir s'en est bien conservé dans les traditions populaires.
Ici, on dit : "Il faut mettre de l'argent dans la bouche des morts afin qu'ils ne reviennent pas s'ils ont caché un trésor" ; et là on affirme : "Celui qui enterre son argent devra revenir tant qu'on ne l'aura pas trouvé." Tout un ensemble de contes et de légendes s'est développé à partir de ces notions, et plus d'une fois les spectres revêtent la fonction de gardien des trésors enfouis. (...) P45.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Claude Lecouteux [XXe - XXIe s / France ; Essai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: