Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 H. P. Lovecraft [XIXe-XXe s / Etats-Unis ; Nouvelles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4073
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: H. P. Lovecraft [XIXe-XXe s / Etats-Unis ; Nouvelles]   Mar 20 Oct 2015, 09:32



C'est avec ce recueil de nouvelles que j'ai fait la connaissance, il y a quelques années maintenant, de cet auteur prodigieux qu'est Howard Phillips Lovecraft. Et parmi les huit textes, il y en a un qui m'avait particulièrement marquée : Les Chats d'Ulthar.

Imaginez une petite ville perdue où un phénomène inquiétant s'accentue : la disparition des chats. Dès que ces derniers s'approchent d'une certaine maison, ils n'en ressortent pas vivants. Un couple semble prendre du plaisir à torturer ces petites bêtes. Les habitants auraient très bien pu aller trouver les deux vieillards et mettre les choses au point. Pourtant, ils ne le firent pas car ils en avaient peur. Ils essayèrent seulement d'empêcher leur animal de compagnie de se rendre dans cet endroit morbide. Un jour, une caravane de nomades arriva dans ce village. On sait le lien que peuvent avoir ces gens-là avec leurs animaux. Un petit garçon, Ménès, avait un chat noir qui lui servait de compagnon, de confident. Celui-ci disparut. Ménès fit alors des prières, le ciel changea, les nuages prirent des formes mystérieuses... La caravane partit. Comme par miracle, tous les chats revinrent... Et je ne raconte pas la suite, fabuleuse, comme d'habitude.

On nage en plein mystère. Lovecraft a ce don de créer une atmosphère. Ce texte commence comme un conte mais on s'aperçoit très vite qu'il s'agit d'un conte cruel où irréel, surnaturel et malédiction se côtoient. Proche du Joueur de flûte de Hamelin, cette nouvelle est une pure merveille.




Un extrait des Chats d'Ulthar :


" À Ulthar, longtemps avant que l’on interdît d’abattre les chats, il y avait un vieux paysan et sa femme qui prenaient plaisir à prendre au piège, pour les tuer, les chats de leurs voisins. Pourquoi se livraient-ils à ce massacre? Je l’ignore. Beaucoup de gens ont les chats en horreur, et ils ne supportent pas de les voir se glisser furtivement dans les cours et les jardins après le crépuscule. Peut-être ce couple était-il du nombre, toujours est-il qu'ils tuaient tous les chats qui s’approchaient de leur maison. D’après les cris que l’on percevait la nuit, de nombreux villageois pensaient que le couple devait avoir un procédé bien particulier pour se défaire des animaux. Mais ils évitaient soigneusement d’en parler avec le vieil homme et sa femme. Il faut dire que l’expression de leurs deux visages ridés était effrayante. En vérité, si les propriétaires de chats haïssaient ces étranges habitants d’une minuscule chaumière, dissimulée sous des chênes centenaires, derrière une cour abandonnée, ils les craignaient plus encore. Et au lieu de les traiter comme des assassins, ils se contentaient d’empêcher leurs animaux favoris de s’approcher de la maison maudite. Lorsque, à la suite d’une imprudence, un chat disparaissait et que l’on entendait dès la nuit tombée les bruits étranges, il ne restait plus à son maître qu'à se lamenter, ou à se consoler en remerciant le destin que ce ne fût pas l’un de ses enfants qui eût disparu."

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
H. P. Lovecraft [XIXe-XXe s / Etats-Unis ; Nouvelles]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: