Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mikhaïl Boulgakov [XXe s / Ukraine-Russie ; Biographie romancée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4436
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Mikhaïl Boulgakov [XXe s / Ukraine-Russie ; Biographie romancée]   Mer 21 Oct 2015, 16:50




Quatrième de couverture :


"Une accoucheuse qui avait appris son art à la maternité de l'Hôtel-Dieu de Paris sous la direction de la fameuse Louise Bourgeois délivra le 13 janvier 1622 la très aimable madame Poquelin, née Cressé, d'un premier enfant prématuré de sexe masculin. Je peux dire sans crainte de me tromper que si j'avais pu expliquer à l'honorable sage-femme qui était celui qu'elle mettait au monde, elle eût pu d'émotion causer quelque dommage au nourrisson, et du même coup à la France."



Mon avis :


Dès le titre, le ton est donné. En effet, il ne s'agit pas là d'une simple biographie. Boulgakov, que je ne connaissais pas (honte à moi ! Oui, oh, ça va, je sais bien que c'est celui qui a écrit Le Maître et Marguerite.... On ne peut pas avoir tout lu non plus, hein ?! ), met en scène la vie du sieur Molière, la romançant pour le plus grand bonheur des lecteurs qui dévorent ce livre à la vitesse de la lumière. Car s'il s'est basé sur des éléments réels - et je puis vous assurer que j'ai appris des choses - il ne pouvait pas rentrer à un tel point dans la peau et les pensées du personnage. Et pour que ce texte soit fluide, rien de tel que d'ajouter de-ci de-là quelques touches personnelles, fictives. Tiens, mais voilà qui me rappelle quelqu'un que j'aime beaucoup : Jean Teulé. Attention, je ne parle pas du style bien sûr, les deux étant radicalement différents. Mais le procédé est bel et bien le même. De ce fait, je suis allée faire des recherches pour démêler le vrai du faux. Et moi qui croyais connaître Molière.... je me trompais lourdement ! Vous découvrirez la vie de cet homme qui, finalement, s'est toujours battu, ou plutôt débattu, tant dans sa vie privée, avec les sœurs Béjart (et l'accusation d'inceste), que dans sa vie professionnelle, notamment avec les comédiens de l'Hôtel de Bourgogne.

Je vous conseille vivement ce livre qui se lit vraiment très facilement. Il permet également une immersion dans ce monde du XVIIe siècle où pouvoir et culture ne faisaient pas forcément bon ménage.



Extrait :


Le Bourgeois fut joué pour la première fois à Chambord le 14 octobre 1670, et, à l'issue de la représentation, Molière fut saisi d'une sourde angoisse : le roi n'avait pas dit un mot sur la pièce. Tandis qu'en sa qualité de valet de chambre, il servait le roi au repas solennel qui suivait le spectacle, Molière était à demi mort. Le silence du monarque n'avait pas tardé à donner de brillants résultats. Il n'y avait plus une seule personne qui n'eût déversé sa ration de critiques sur la pièce de Molière (naturellement, pas en face du roi).

- Expliquez-moi, pour l'amour de Dieu, messieurs, s'exclamait un courtisan, ce que signifie tout ce galimatias, tous ces "galaba, babalalou, et balaba" que crient les Turcs ? Qu'est-ce que cela ?

- Ce sont des billevesées, lui répondait-on, votre Molière est complètement à court d'inspiration, il serait temps de lui reprendre son théâtre.

Hélas ! Il faut reconnaître que ces "balaba" ne signifient rien et n'ont rien de joyeux.

Le 16 octobre, eut lieu une deuxième représentation, à laquelle le roi était à nouveau présent. A la fin du spectacle, il appela Molière.

- Je voulais vous parler de votre pièce, Molière, commença le roi.

"Vas-y, achève-moi ! " purent lire dans les yeux de Molière toutes les personnes présentes.

- Je ne vous ai rien dit après la première, parce que je n'avais pu encore arrêter un jugement. Vos acteurs jouent trop bien. Mais je vois maintenant que vous avez écrit une pièce admirable, et aucune de vos comédies ne m'a procuré autant de plaisir que celle-ci.

A peine le roi eut-il libéré Molière que tous les courtisans l'entourèrent et couvrirent la pièce d'éloges.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Mikhaïl Boulgakov [XXe s / Ukraine-Russie ; Biographie romancée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: