Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4444
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Dim 02 Aoû 2015, 18:47



Quatrième de couverture :


En cette année 1831, Mary, une jeune fille de quinze ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible, en bref une banale vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset. Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l'écriture... mais aussi l'obéissance, l'avilissement et l'humiliation. Finalement l'apprentissage prodigué ne lui servira qu'à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.




Mon avis :


Je dois bien avouer que l'écriture, au début, m'a un peu refroidie : pas de majuscules, des répétitions, une syntaxe incorrecte... j'avais l'impression d'être encore en train de corriger des copies. Mais je m'y suis faite au final car l'histoire l'a emporté sur l'écriture.

La petite Mary (Cabrel, sort de ce corps !) est la narratrice de ce court roman. Elle n'a pas été à l'école, a vécu dans la misère... et bien plus que cela d'ailleurs. Car on peut être sans le sou et avoir tout l'amour de sa famille. Mais la pauvre enfant devait subir des parents comme on n'en souhaite même pas à son pire ennemi : un père complètement c**, brutal à souhait (il m'est avis qu'il devait bien lever le coude celui-ci) et une mère vide de sentiments qu'on a envie de secouer comme un prunier en lui rappelant qu'elle l'a enfantée sa gamine ! Heureusement qu'il y a le grand-père à qui elle peut parler et qui, lui aussi, est obligé de se taire et de subir. On est loin de la famille de paysans (ne voyez rien de péjoratif dans ce terme) se réunissant à table au coin du feu et partageant la soupe. Le pauvre homme, paralysé des jambes depuis un accident doit être certainement considéré comme un parasite, un bon à rien qui ne rapporte pas d'argent, puisqu'on l'a placé dans la remise, au milieu des pommes. J'ai prononcé le mot : "argent". Alors cela ne vous étonnera pas si je vous dis que le paternel va tout faire pour en gagner, quitte à placer sa gamine de 15 ans chez le révérend pour une durée indéterminée... tant qu'il paie. Il s'en fiche de toute façon, Mary ayant une "patte folle", elle ne lui sert à rien dans les travaux de la ferme. Et puis il lui reste les trois autres, Béatrice, Violette et Hope... sans compter sa femme bien sûr. Argent / amour, un duel dans lequel le premier gagne toujours dans cette famille ! Mais Mary n'est pas comme les autres. Rien ne sera plus fort que son amour-propre, ce qui pourrait la perdre. Je m'arrête là pour ne pas dévoiler l'histoire. Sachez que vous serez surpris.

Roman d'une noirceur absolue au titre si doux, La couleur du lait est également un livre dénonçant une société corrompue.


Extraits :


le grand-père était dans son fauteuil quand je suis entrée. je me suis assise en face. il m’a souri.
te voilà. qu’est-ce t’as mary ? je donnerais n’importe quoi pour être dehors à travailler au soleil. dire que je me suis plaint de mon dos pendant toutes ces années et maintenant je me plains que je peux plus me baisser pour regarder la terre. c’est seulement quand c’est plus possible que tu te rends compte à quel point ça te manque. mais peut-être bien aussi que c’est parce que j’ai rien connu d’autre de ma vie.
peut-être ben.
oui. toutes ces années à retourner la terre et à planter des graines. élever une génisse et puis lui tirer le lait. jamais rien fait que ça. c’est drôle quand même.
oui.
mary ?
quoi ?
qu’est-ce t’as, petiote ? t’as rien à raconter aujourd’hui ? le diable t’a donc coupé la langue ?
le père veut m’envoyer au presbytère.
je sais.
comment tu sais ?
il me l’a dit ce matin.
tu m’en as pas causé ?
je t’en cause maintenant.
je dois y aller demain.
il m’a dit. mais tu reviendras.
je dois dormir là-bas. habiter là-bas.
la belle affaire. au moins tu seras loin de lui.
mais je serai loin de toi.
c’est ça qui te fait deuil ?
oui.
je pensais que tu serais contente d’être débarrassée d’un vieux débris comme moi.
je suis contente d’être débarrassée du père. mais pas de toi. pas de la ferme.
t’en fais pas. ils sauront s’occuper de toi là-bas. et tu seras à moins d’un kilomètre.


******


je les ai lus.
mes deux premiers mots.
j’ai passé mon doigt sur la couverture du petit livre noir. je sentais les lettres gravées dans le cuir et je les lisais tout haut. la. bible, j’ai dit. la bible.
il a frappé dans ses mains. félicitations. tu vas progresser vite. il a montré le livre que je tenais. c’est pour toi. et chaque fois que tu souhaiteras te souvenir de ce que tu as appris tu n’auras qu’à le regarder.
il est à moi ?
mais oui. tu peux le garder.
j’ai serré le livre de cuir. je l’ai serré contre moi.
ne le perds pas.
ça risque pas et si vous croyez une chose pareille, vous êtes un foutu imbécile.
mary !
pardon. pardon révérend. je voulais pas dire ça. c’est sorti parce que je suis trop enthousiasmée.
enthousiaste.
enthousiaste. oui. je me suis levée. merci. merci. je me suis dirigée vers la porte.
mary. le plateau.


******


alors nous nous sommes mis à table. mais avant que j’avale une bouchée il a fait un signe pour m’arrêter.
nous allons réciter le bénédicité.
il a fermé les yeux et joint les mains et dit que nous devions remercier le seigneur pour la nourriture qu’il nous donnait.
je l’ai écouté et j’ai pensé à la journée que j’avais passée et aux poireaux que j’avais ramassés sous la pluie.
pourquoi est-ce qu’il faut remercier dieu quand c’est moi qui ai cherché les légumes et qui les ai préparés ?
mary. il a tendu le bras pour me faire taire.
et c’est moi qui nettoierai après manger.
il a ri. tu n’es qu’une mécréante.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
zazy
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Verseau
Messages : 241
Date de naissance : 27/01/1949
Âge : 68
Emploi : Retraitée à plein temps
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : Attention avant le p'tit-déj. sinon, ça va, je ne mords pas

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Lun 25 Jan 2016, 21:22

XIXème siècle, campagne anglaise. Une famille de paysans, un père brutal avec ses filles, il n’a pas de garçon, une mère abrutie par le boulot, la misère, le mari. Trimer du matin au soir pour si peu, telle est la vie quotidienne de cette famille. Mary, qui a une « patte folle » sera placée chez le pasteur Graham pour s’occuper de l’épouse très malade. Elle n’y va pas de bon cœur, alors que ses sœurs aimeraient être à sa place. Non, elle voudrait rester avec son grand-père, sa vache préférée. Par chance, son franc parler plaira à ses maîtres (quel mot !). Ce n’est pas de l’esclavage, mais ça y ressemble beaucoup, elle ne peut pas partir. Mary ne touchera aucun émolument pour son dur labeur ; son père perçoit la somme, ils se sont arrangés entre hommes. Au début, tout va bien, puis à la mort de l’épouse, son sort va basculer. Non, elle ne sera pas renvoyée, il aurait peut-être mieux valu.
Son rêve secret ? savoir lire et écrire et cela lui coûtera très, très cher. Le pasteur, dans sa grande mansuétude le lui apprend. Petit à petit, il se permet quelques libertés avec Mary jusqu’à la retrouver dans sa mansarde gelée et la déflorer. Et oui, même le pasteur qui, bien sûr, fait son mea culpa avant de forniquer, use de son droit de cuissage. Un soir, Mary ne veut plus subir, alors elle essaie de se dérober et, là, le pasteur la viole brutalement. Bien entendu, c’est la faute de la servante qui, on ne sait pourquoi, ne veut plus !
Là tout bascule et Mary se retrouve en prison. Sa seule exigence, de quoi écrire.
Mary raconte son histoire, avec ses mots, son parler. A chaque début de chapitre, elle martèle : « ceci est mon livre et je l’écris de ma propre main » Un texte sans fioriture, sans compassion, sans majuscule, les faits, rien que les faits. 4 grands chapitres correspondant aux 4 saisons. C’est ainsi que Mary déroule son année. Quand on ne sait ni lire, ni écrire, les points de repères sont différents et liés au cycle de vie, des moissons, des semailles... La campagne du Dorset fait partie intégrante de ce livre.
Une peinture de l’Angleterre du XIXème siècle où la gente ancillaire ne doit avoir ni orgueil ni espoir d’une vie meilleure et paie très cher cette obstination. Beaucoup de noirceur dans ce livre. Pourtant, il en émane une certaine poésie.
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com/
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4444
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Mar 26 Jan 2016, 20:17

Il était chouette, hein ?

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
zazy
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Verseau
Messages : 241
Date de naissance : 27/01/1949
Âge : 68
Emploi : Retraitée à plein temps
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : Attention avant le p'tit-déj. sinon, ça va, je ne mords pas

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Mar 26 Jan 2016, 21:29

Oh oui !
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com/
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Sam 25 Fév 2017, 18:51

Il a l'air bien d'après ce que vous en dites les filles. Mais quand même, l'écriture, ça me gêne un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4444
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Sam 25 Fév 2017, 18:52

Je t'assure, Wilma, que l'histoire l'emporte.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Sam 25 Fév 2017, 18:53

Hum... bon, je veux bien te croire, toi qui corriges des copies à longueur de journée.
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4444
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Sam 25 Fév 2017, 18:53

Fais nous confiance. Regarde, nous sommes deux à l'avoir apprécié.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
zazy
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Verseau
Messages : 241
Date de naissance : 27/01/1949
Âge : 68
Emploi : Retraitée à plein temps
Date d'inscription : 22/08/2015
Humeur : Attention avant le p'tit-déj. sinon, ça va, je ne mords pas

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Sam 25 Fév 2017, 21:16

Oui, fais-nous confiance et lis cette perle (de lait)
Revenir en haut Aller en bas
http://zazymut.over-blog.com/
Wilma Pierrafeu
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Féminin Messages : 282
Localisation : Caillouville
Emploi : S'occuper de la grotte
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]   Dim 26 Fév 2017, 15:44

zazy a écrit:
Oui, fais-nous confiance et lis cette perle (de lait)

Oh, joli jeu de mots ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
 
Nell Leyshon [XXe / XXIe s ; Royaume-Uni]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Etrangers-
Sauter vers: