Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marc Dugain [XXe - XXIe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4094
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Marc Dugain [XXe - XXIe]   Jeu 19 Nov 2015, 20:43




Connaissez-vous Edmund Kemper ? De mon côté, j'ignorais son existence jusqu'à la lecture de ce livre. Cet homme est un tueur en série américain, ayant commencé ses crimes à l'âge de 15 ans. Ses grands-parents furent ses premières victimes. Surnommé "l'Ogre de Santa Cruz", il est toujours emprisonné à l'heure actuelle. Marc Dugain, dans ce roman, va largement s'inspirer de la vie de Kemper afin de créer son personnage, Al Kenner. Création ? Peut-être pas finalement car le destin de son personnage est semblable en tous points, ou presque, à celui du tueur. Ce serait presque une biographie romancée si ce n'était un ou deux événements qui changent. Mais alors, me demanderez-vous, qu'a-t-il d'original, ce roman ?

Ce qui m'a le plus étonnée, c'est que bien que sachant ce qu'il s'est passé, après recherches, je me suis mise, au fur et à mesure, à douter, à me demander si Al était vraiment le meurtrier. Le roman est conçu de telle sorte que le lecteur entre dans la psychologie (romancée, cette fois, je vous l'accorde) du jeune homme. Et c'est justement ce qui fait froid dans le dos. Al est d'un calme olympien, relatant les choses sans une once de pitié, sans aucun scrupule ni esquisse de regret.




Extrait :


- Je suis venu me rendre.
Elle a rigolé.
- Vous rendre ? Vous êtes pourchassé pour excès de vitesse ?
- Non, pour un double meurtre.
Elle m'a scruté pour voir si j'étais sérieux. On a continué sur le même ton badin.
- Dans notre comté ?
- Non, plus au sud à North Fork, Sierra Nevada, Californie. Vos collègues de Freno doivent être au courant.
- Comment peuvent-ils l'être ?
Elle n'adhérait pas encore à l'affaire.
- Mon père a dû les prévenir. D'ailleurs, il doit être arrivé sur place.
- Très bien, asseyez-vous sur la banquette, je vais les contacter. Tant que je n'ai pas de confirmation, je ne peux pas vous arrêter.
- En attendant je vais aller m'acheter un beignet, je reviens.
J'ai repris mon casque et mes gants et je suis sorti sous le regard médusé de la blonde.
J'ai enfourché la bécane sans précipitation, j'ai démarré et j'ai traversé ce qui restait de l'avenue principale à la vitesse légale. En roulant, je calculais ce que j'étais prêt à payer à la société pour le double meurtre de mes grands-parents : la moyenne des années qu'il leur restait à vivre. Quinze et neuf pour une espérance de vie de quatre-vingt ans, divisés par deux, on obtenait douze ans. Douze ans de bagne, je ressortirais à vingt-sept ans, je trouvais ça correct, mes grands-parents ne valaient pas plus.
Les flics m'ont trouvé en train de siroter un café allongé, un beignet à la main, assis sur les marches d'un entrepôt de bois, à la sortie de la ville.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Marc Dugain [XXe - XXIe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: