Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Pia Petersen [XXe - XXIe s]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Pia Petersen [XXe - XXIe s]   Jeu 19 Nov 2015, 20:45


Instinct primaire


Je ferme le livre, ou plutôt cette longue lettre, avec un profond sentiment de malaise. Pire, je suis énervée. Non pas à cause de la forme. Je n'ai absolument rien à dire, à part quelques petites répétitions, sur le style, vif, mordant, incisif qui facilite la rapidité de la lecture. Mais le fond... Comment aurais-je pu réagir autrement face à l'apologie de l'adultère ? J'aurais dû m'en douter vu le titre. Mais c'est une fois le bouquin fini que l'on prend en pleine figure l'ampleur de sa signification.

La narratrice assume pleinement son rôle de maîtresse. Elle le dit sans ambages : "C'est là où l'on voit l'importance exagérée du mariage. La maîtresse est toujours considérée comme l'intruse, la créature qui s'immisce dans le couple dit sacré puisque tenu par un contrat de mariage. C'est n'importe quoi. Moi, je dis qu'il faut libérer les maîtresses de leur clandestinité forcée" (P 44-45). Discours égoïste auquel je ne peux adhérer et croyez-moi, je mesure mes propos. Qu'elle l'assume, c'est une chose. Mais un mot pour l'épouse peut-être, non ? Ah, oui, j'oubliais... si elle est trompée, c'est que ça doit être sa faute ! Bref... je ne m'énerverai pas... mais j'ose seulement espérer que Pia Petersen a seulement voulu choquer. Pour le coup, c'est une réussite !

Il n'y a qu'une idée à laquelle j'adhère : à un moment donné, la narratrice évoque le fait qu'une femme sans enfant subisse les réflexions / conseils des autres, sans que ces derniers ne cherchent à comprendre pourquoi elle n'en a pas. Il est vrai que ce sont sans cesse les mêmes questions : "Alors, ces enfants, c'est pour quand ?" avec la variante : "Tu n'as jamais pensé à avoir des enfants ?" Puis, le coup de grâce : "Tu as fait des examens ?" Et si jamais la personne a l'outrecuidance de dire qu'elle n'en veut pas, on ne la croit pas. Oui, voilà la seule chose que je n'ai pas rejetée !

Allez, je m'arrête là, vous avez bien compris mon ressenti sur le sujet. Ceci dit, comme ce n'est que mon simple avis et que chacun peut se faire sa propre idée, vous pourrez lire une critique plus positive ici.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Pia Petersen [XXe - XXIe s]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: