Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 British Leyland Princess (1975-1981) [Automobile]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 1007
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: British Leyland Princess (1975-1981) [Automobile]   Dim 22 Nov 2015, 15:19

Bonjour à toutes et tous,

Afin de renouveler sa gamme de grandes familiales, le conglomérat britannique British-Leyland, qui regroupe notamment les marques Austin, Morris et Jaguar depuis 1968, présente en mars 1975 les modèles 18-22 vendus sous les marques Austin, Morris et Wolseley.


Cette famille de voitures possède une architecture inhabituelle héritée de sa devancière. En effet, sa combinaison traction avant/moteur transversal était réservée à l'époque aux petites voitures, les familiales étant majoritairement des propulsions. Ceci permettait ainsi de gagner de la place pour l'habitacle avec entre autre un plancher plat dégagé de tout tunnel de transmission.

Son style particulier était typique de l'époque. Appelé wedge-design, il se caractérisait par une forme en coin avec beaucoup d'angles et de panneaux obliques. Le créateur de la carrosserie de la future Princess était le styliste Harris Mann, aussi père de la Triumph TR7 qui reprend le même style.
Elle reçut le sobriquet peu flatteur de "fourmilier" en raison du traitement du capot et de la calandre...


Austin 1800

Sa carrosserie trois-volumes présente un coffre et non un hayon à l'arrière comme décidé initialement par Harris Mann. En effet, British-Leyland décida que seule l'Austin Maxi aurait un hayon dans cette gamme de véhicules !!!


Morris 1800

L'intérieur était quant à lui traité beaucoup plus classiquement avec une planche de courant sur toute la largeur de l'habitacle et trois compteurs regroupant la montre, l'indicateur de vitesse et les différents instruments et témoins.


Intérieur Wolseley Saloon

Lancée le 26 mars 1975 sous les trois marques Austin-Morris-Wolseley série 18-22, elle fut acclamée par la critique de l'époque. Le terme 18-22 renvoie aux motorisations disponibles : 4 cylindres à essence de 1798 cm3 - 82 ch et 10 CV fiscaux et 6 cylindres à essence de 2227 cm3 - 112 ch et 13 CV fiscaux. L'ensemble pouvait recevoir une boîte manuelle à 4 rapports ou automatique à 3 rapports. L'origine de ces moteurs remontait aux années 50.

La suspension faisait appel au système Hydragas, une sorte de suspension hydraulique déjà connue sur les Austin Mini et dont la fiabilité n'était pas exemplaire.

Ses performances étaient plutôt moyennes, 158 km/h et 15,5 secondes pour le 0-100 km/h pour la 1800 et 171 km/h et 13 secondes pour le 0-100 km/h pour la 2200...

La gamme lors du lancement se composait ainsi :
- Austin 1800 - 1800 HL - 2200 HL
- Morris 1800 - 1800 HL - 2200 HL
- Wolseley Saloon.

Les différences entre les modèles se situaient au niveau du traitement de la calandre (avec doubles optiques sur les Morris et Wolseley) et de l'équipement.


Wolseley Saloon


Wolseley Saloon

L'équipement, plutôt classique sur les modèles d'entrée de gamme, s'enrichissait sur la finition HL (High-Line) d'une montre, d'un voltmètre, d'une console centrale, de poignées de maintien à l'arrière, d'un accoudoir arrière, d'un miroir de courtoisie côté passager, d'un bouchon de réservoir d'essence fermant à clefs, des enjoliveurs chromés, les panneaux arrières recouverts de vinyl et la direction assistée sur la 2200.

La Wolseley Saloon, version luxueuse de la série, est uniquement disponible avec le 2200 cm3 et recevait, en plus de la finition HL, un toit vinyl, plus de chromes, des enjoliveurs de roues spécifiques, un tableau de bord recouvert de bois, des lampes de courtoisies à l'arrière, un intérieur en velours avec accoudoirs pour les sièges avant, un ciel de toit en velours, l'éclairage du coffre et du compartiment moteur ainsi qu'un allume-cigare arrière.

Une vingtaine de Wolseley Saloon noires furent commandées pour les ministères britanniques entre août 1975 et mars 1976. Elles correspondaient parfaitement à l'usage demandé pour ce type de véhicule, confort et luxe sans ostentation.

Le prix d'une Austin 2200 HL en mars 1975 était d'environ 22.000 F soit 13.700 euros.

Elle fut plutôt bien accueillie par les essayeurs et journalistes de l'époque qui soulignaient son grand espace intérieur, son confort et sa bonne tenue de route. Toutefois ses performances moyennes la mettaient en retrait de ses concurrentes comme la Fiat 132 GLS.

En septembre 1975, le processus d’unification des réseaux de concessionnaires Austin-Morris étant assez avancé, British-Leyland décida de réduire la gamme en la faisant passer de 7 modèles à 4 seulement en supprimant la marque Wolseley et en vendant ces voitures sous une nouvelle marque, Princess .



La gamme pour l'année-modèle 1976 se composait ainsi :
Princess 1800 : reprend la motorisation et l'équipement des Austin-Morris 1800,
Princess 1800 HL : reprend la motorisation et l'équipement des Austin-Morris 1800 HL,
Princess 2200 HL (non importée en France) : reprend la motorisation et l'équipement des Austin-Morris 2200 HL,
Princess 2200 HLS : reprend la motorisation et l'équipement des Wolseley Saloon.

Extérieurement, les seuls changements sont la disparition des logos des différentes marques remplacés par celui de Princess (une couronne) et la suppression de la calandre et du capot spécifiques des Morris et Wolseley. Les 1800 possèdent les doubles optiques tandis que les 2200 optent pour les optiques simples wedge-design.


Princess 2200 HLS

En avril 1976, la finition HL bénéficie de série des sièges en tissus précédemment livrés en option.

En octobre 1976, la Princess 1800 HL s'échangeait contre 29.290 F (16.500 euros) et la 2200 HLS contre 33.990 F (19.000 euros).

Pour le millésime 1979, au mois de juillet 1978, apparait la Princess 2, une version remaniée de la Princess.
Le changement principal est au niveau des moteurs avec le remplacement du vieux 4 cylindres 1800 par deux nouvelles motorisations, un 1700 et un 2000. La motorisation 6 cylindres reste identique.
Hormis cela, seuls quelques détails seront modifiés comme des modifications de coloris intérieurs, des appuis-têtes avant de série sur la 2200 HLS ou encore un nouveau volant de direction.

La gamme se décompose ainsi :
1700 L : modèle de base reprenant la finition de la 1800 avec motorisation de 1695 cm3 de 87 ch et 10 CV fiscaux,
1700 HL : même motorisation - équipement identique à la 1800 HL,
2000 HL : même équipement mais avec motorisation de 1993 cm3 de 93 ch,
2200 HL : modèle inchangé,
2200 HLS : modèle inchangé.

En France, seules les 2000 HL et 2200 HLS furent importées. Leur prix étaient respectivement de 35.550 F (18.500 euros) et de 41.990 F (22.000 euros).



En janvier 1979, la 2200 HL est abandonnée. Par ailleurs, en mai de la même année, deux nouveaux modèles font leur entrée, la 1700 HLS et la 2000 HLS, reprenant la finition de la 2200 HLS. Ces modèles ne furent jamais importés en France.

A partir de l'année-modèle 1980, la 2200 HLS cesse d'être commercialisée dans l'Hexagone, seule la 2000 HL assurant la représentation de la marque Princess dès lors.



Pour 1981, seuls des détails sont modifiés. La marque Princess avec sa gamme s'éteindra en novembre 1981 et sera remplacée par l'Austin Ambassador à partir de janvier 1982.


Austin Ambassador, héritière de la Princess

Victime d'un style très particulier, de l'absence d'un hayon, de performances moyennes et d'une fiabilité plus qu'aléatoire typique des voitures anglaises de cette époque, les Princess, déjà assez rares lors de leur commercialisation, sont devenues très rares, même dans leur pays natal.

Crédit aux différents auteurs
Sources : Wikipedia, http://www.leylandprincess.co.uk et documents personnels

_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki


Dernière édition par a200tq le Lun 23 Nov 2015, 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: British Leyland Princess (1975-1981) [Automobile]   Dim 22 Nov 2015, 16:47

Je ne connaissais pas du tout !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 1007
Localisation : Touffue-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: British Leyland Princess (1975-1981) [Automobile]   Dim 22 Nov 2015, 18:26

Lydia a écrit:
Je ne connaissais pas du tout !

Vu le peu d'exemplaires vendus en France, je comprends Wink

Par ailleurs, la concurrence sur ce segment était assez féroce. La Princess devait lutter dur face aux Renault 20, Citroën CX, Chrysler 2 Litres ou encore Ford Granada ou Opel Ascona...

_____________
« Sans savoir pourquoi
J'aime ce monde
Où nous venons pour mourir »

Natsume Sōseki
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: British Leyland Princess (1975-1981) [Automobile]   

Revenir en haut Aller en bas
 
British Leyland Princess (1975-1981) [Automobile]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: LES MODES DE TRANSPORT :: Avec ou sans les roues-
Sauter vers: