Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Serge Travers [XXe - XXIe s]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4260
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Serge Travers [XXe - XXIe s]   Jeu 03 Déc 2015, 20:47



En 1983, Balavoine chantait déjà quelque chose en rapport avec ce thème : Partir avant les miens.

♫ Et j'ai souvent souhaité
Partir avant les miens
Pour ne pas hériter
De leur flamme qui s'éteint
Et m'en aller
En gardant le sentiment
Qu'ils vivront éternellement
Et simplement
Qu'ils fassent que la nuit soit claire
Comme aux feux de la Saint-Jean
Que leurs yeux soient grands ouverts
Pour fêter mon enterrement ♫

Oui mais voilà : lorsque la grande Faucheuse vient mettre un terme, brutalement, à la vie de François Chesnel, il n'avait pas la même philosophie ! Et c'est non sans humour qu'il assiste, d'en haut, à son propre enterrement. De là où il est, il a désormais tout le loisir de s'intéresser à l'architecture de l'église, à laquelle il n'avait jamais fait attention, ou à ceux qui assistent à la cérémonie. Le défunt ne pensait pas, d'ailleurs, être aussi populaire. C'est l'occasion pour lui de revenir en arrière sur quelques personnes présentes afin de reconstituer le fil de sa vie et, surtout, les moments les plus importants comme la fois où il a cru que sa femme Michelle le trompait ou encore l'assassinat de la tante de son copain Hippolyte dans lequel il faillit être impliqué.

Chaque souvenir est coupé par son ressenti sur l'enterrement en lui-même : étroitesse du cercueil, longueur de la messe, belles paroles du curé...Et en parlant de paroles, puisque j'ai cité Balavoine, François, lui, cite plutôt Brel, de tête, un peu dans le désordre (mais on ne va pas lui en vouloir en jour, hein !)  : ♪ "À mon dernier repas, je veux voir mon âne, mes poules et mes oies, mes vaches et mes femmes. Puis je veux qu'on m'emmène, en haut de ma colline, voir le soir qui chemine, lentement sur la plaine. Et je ne garderai, pour habiller mon âme, que l'idée d´un rosier, et qu´un prénom de femme"♪. Voilà, vous avez compris le titre !

Ce livre fait du bien. Il dédramatise ce sujet tabou qu'est la mort. On sourit pratiquement à chaque page. Les dessins de Srï illustrent de façon très sympathique le texte.

Je remercie Cyrille Cléran des Editions de la Rue Nantaise pour m'avoir fait découvrir ce livre.



Extrait :



La pluie a eu la délicate attention de s'abstenir de pleurer pour ma sortie. Les porteurs s'avancent vers moi pour me libérer de mon chariot couineur. Deux à gauche, deux à droite. Attention... un, deux et hop, ils me prennent... par les poignées. Ils avancent d'une démarche militaire et sortent sous les feux des projecteurs des photographes, ah non, zut, je m'emballe. (Ce n'est pas un mariage mon enterrement). Les porteurs me projettent sans ménagement dans le coffre du fourgon comme un pizzaïolo met sa pizza au four. Une dernière fleur oubliée est apportée in extremis par une femme vigilante. "Merci, madame." Je ne la connais pas, elle est charmante. Le haillon se referme. Le départ est proche. Les quatre portières du corbillard claquent les unes après les autres sans aucune coordination. Le chauffeur ôte son képi et met le contact. Ah, petit problème ! Si le départ est imminent, il est quelque peu retardé, à ma grande joie. J'ai toujours aimé le comique de situation et c'est une très bonne blague que les dieux du rire me font. Un incident - non pas diplomatique mais technique - survient et perturbe la cérémonie qui jusqu'ici n'avait souffert d'aucune anicroche. Le moteur de la Peugeot fait des siennes.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Serge Travers [XXe - XXIe s]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: