Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Claire Strauss [XXe-XXIe s]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4626
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Claire Strauss [XXe-XXIe s]   Dim 13 Déc 2015, 18:37




Sophie est une lycéenne qui souffre. Comme certaines jeunes filles de son âge, elle éprouve un mal-être qui se reflète sur son corps : "Les derniers coups de ciseaux que j’ai infligés à ma chevelure n’ont rien arrangé. Durant cette dernière année, les esquisses de ma féminité se sont volatilisées. Mon sourcil droit est hachuré par une vilaine cicatrice : un vilain souvenir. Des cicatrices, j’en ai de nombreuses, sur la peau, dans le corps, et dans mon âme. (P5-6)" Aussi, lorsqu'elle rencontre Jesse, une marginale, elle est attirée par cette dernière et par son mode de vie... jusqu'à flirter avec l'impolitiquement correct. D'ailleurs, n'est-ce pas ce qu'elle reproche à cette société où l'intolérance l'emporte sur la liberté ? Cette même société qui la place dans des cases, une étiquette sur le dos car elle n'entre pas dans la normalité désignée subjectivement par cette dernière !  Comment, dès lors, ne pas comprendre son besoin d'évasion ?

Sur les pas de Jesse
est un très beau roman. À l'heure où le terme "tolérance" est dans toutes les bouches, employé à toutes les sauces, ce livre permet de remettre les pendules à l'heure. Le lecteur ne sera pas épargné par cette quête de liberté. Le style est incisif, grinçant parfois, à la hauteur des personnages. Et si cela reste de la fiction, Sophie ou Jesse sont symboliques de cet attrait pour l'interdit, de cette soif de liberté, quitte à vivre des drames. Leur parcours, frisant la quête initiatique, ne peut que nous toucher.

Un grand bravo à Claire Strauss et tous mes remerciements aux Editions Langlois Cécile pour ce très beau partage.  




Extrait :


Dans notre société, comme pour notre planète, l'espoir n'est plus permis, mais rêver est encore toléré.
Alors, nous rêvions ! (P48)

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com En ligne
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4626
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Claire Strauss [XXe-XXIe s]   Sam 05 Nov 2016, 18:39





Quatrième de couverture :


Sous influences du vent méridional de la Haute-Provence, ce roman du terroir montagnard s’illustre de manifestations oniriques et fantastiques. L’enfance de Lola est engluée entre la présence morbide d’un père qu’elle n’a pas connu et la pesante dépression d’une mère incapable de tendresse. Son apaisement et son envol, elle les devra à un ruisseau vivifiant, à l’ombre d’un arbre séculaire, et à des rencontres bienfaisantes. Elle choisit une vie simple en pleine nature. Autour d’elle gravitent des personnages à caractères robustes. Les bergers affrontent les partisans du retour du loup, les défenseurs du patrimoine naturel et de la biodiversité s’opposent aux promoteurs.

Claire Strauss, après nous avoir menés Sur les pas de Jesse, un premier roman remarqué, nous convie sur ceux de Lola.

Un récit sur le contraste entre la simplicité de la nature et la complexité des rapports humains. C’est l’histoire d’un conflit interne entre un esprit sauvage et l’emprise familiale.


 
Mon avis :


Après le chêne de saint Louis, voici celui de Lola. Aucun rapport me direz-vous ! Encore que… On peut retrouver le côté bienfaisant et salvateur. Ce réconfort dont a manqué l’héroïne dès les premiers jours de sa vie. On ne peut pas dire que sa mère, Huguette, était tendre : « Elle me coucha sans ménagement dans mon nouveau lit et sortit en claquant la porte derrière elle (P6) ». Charmant, n’est-ce pas ? Et encore, ce n’est rien par rapport à la rencontre avec Robert, son père : « -Robert, mon chéri, je te présente ta fille. L’urne bien calée à mes pieds contenait les cendres de mon père. Du bout de mes chaussons je la touchai, elle était dure et lisse (P5) ». Comment arriver à se construire avec tout ceci ? D’autant plus lorsque sa mère décline de jour en jour ? « Il ne restait d’elle qu’une enveloppe vide (P88) ». La nature est là, bien heureusement, avec son porte-parole au nom bien symbolique, Sylvia, sorte de fée-clochette ou d’amie imaginaire, comme vous le souhaitez…

J’avais aimé le premier livre de Claire Strauss, Sur les pas de Jesse, et j’ai encore plus apprécié celui-ci. On retrouve le thème des adolescents mal dans leur peau à qui la vie n’a rien épargné. Mais ce rapport à la nature est touchant. L’écriture est toujours aussi fluide, très agréable à lire. J’ai passé quelques bonnes heures de lecture. Et rien que pour cela, je vous remercie très chère Claire !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com En ligne
 
Claire Strauss [XXe-XXIe s]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: