Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gilles Legardinier [XXe-XXIe s]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Gilles Legardinier [XXe-XXIe s]   Dim 10 Jan 2016, 18:57




L'arrivée d'un nouveau voisin peut :

1) Être source d'ennui
2) Être une véritable joie, surtout s'il est beau et célibataire (oui, oui, c'est souvent dans les romans, ça !)
3) Les deux cumulés

Bien évidemment, l'arrivée du nouveau n'est pas passée inaperçue aux yeux de Julie, d'autant plus qu'il a un nom plutôt original :Ricardo Patatras. Mais si celui-ci a été remarqué, Julie n'a pas brillé non plus par sa méthode d'investigation pour savoir qui il était. On ne peut pas dire que la discrétion l'étouffe puisqu'elle s'est retrouvée prise la main dans le sac ou plutôt la main dans la boîte aux lettres du jeune homme. Mais qui est-il vraiment d'ailleurs. Il semble cacher quelques secrets...

Pourquoi donc n'avais-je pas lu ce livre avant ? Oh, c'est facile ! En général, lorsqu'on entend beaucoup parler d'un livre, j'évite de m'y ruer dessus car il me déçoit deux fois sur trois. Donc, j'ai laissé passer le battage médiatique et il a fallu qu'une amie le lise et me rassure pour qu'enfin je m'y mette. Et... je l'ai lu en quelques heures. Ce roman brille par son humour, par son style vif qui nous permet d'oublier pour quelques instants tous les petits tracas du quotidien. On devrait presque se le faire rembourser par la sécurité sociale. On en ressort rayonnant, avec un sourire jusqu'aux oreilles. Bref, il n'y a pas que la couverture de déjantée ! L'histoire l'est aussi. Et ce qui est extraordinaire dans tout ça, c'est de voir à quel point l'auteur a pu se mettre dans la peau et la psychologie d'une femme. On peut dire qu'il les a bien observées !

Ce livre figure dans mon top 10 des bouquins humoristiques ! Courez l'acheter !





Extrait :


D'abord, l'inspection de la boîte aux lettres. Je suis sur la pointe des pieds. J'éclaire l'intérieur et j'aperçois trois enveloppes. Il reçoit beaucoup de courrier pour quelqu'un qui n'a emménagé que depuis quelques jours. J'entrevois un pli officiel, peut-être d'une préfecture ou d'un ministère. Qu'est-ce que c'est ? Si j'arrive à savoir, je tiens ma revanche. Puisque tout le monde a vu sa tête avant moi, je vais découvrir son métier la première. Ensuite, à mon tour, je pourrai déclarer d'un air ingénu : "Ah bon ? Vous n'étiez pas au courant ?"
J'essaie d'éclairer au mieux mais l'enveloppe du dessus gêne la lecture. En me servant de ma lampe, juste à la bonne taille pour passer dans la fente, je dois pouvoir la repousser. Je glisse ma lumière le plus loin possible. Il manque encore quelques centimètres. Je la tiens du bout des doigts, je fais encore un petit effort. J'y suis presque et soudain : badaboum dans la boîte de Patatras ! La malédiction frappe encore. Ma lampe est tombée sur son courrier, allumée. D'un seul coup, sa boîte aux lettres ressemble à une petite maison de poupée éclairée. Alors là, on va mettre le salon, ici la cuisine, et la poupée Youpi entrera quand elle aura la clé. Non mais je déraille ! J'ai encore fait une ânerie. Il faut que je récupère ma lampe. Alors je passe les doigts - après tout, elle n'est pas si loin. Je dois pouvoir y arriver, j'ai les mains fines. Je force. (...) Ça y est, je me suis broyé la main, mais la paume est passée. Maintenant, c'est le poignet qui souffre, le cerclage métallique de la fente me détruit la peau après m'avoir laminé la main. Tout à coup : le cauchemar, l'effroi. J'entends le grésillement de la gâche électrique de la porte de l'immeuble. Quelqu'un a fait le code et s'apprête à entrer. Il va me trouver comme une gourde suspendue à la boîte du voisin. Je sais maintenant ce qu'éprouve un lapin pris dans les phares d'un camion qui fonce.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Gilles Legardinier [XXe-XXIe s]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Français ou Francophones-
Sauter vers: