Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ken Bruen [XXe-XXIe / Irlande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4431
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Ken Bruen [XXe-XXIe / Irlande]   Jeu 21 Jan 2016, 21:00




Quatrième de couverture :



Violents, indisciplinés et très franchement aux limites extrêmes de la légalité, les deux flics Roberts et Brant des quartiers populaires de Londres se demandent s'ils ne vont pas être les premiers à faire les frais d'un sérieux coup de balai prévu dans la police métropolitaine. Comme faire son boulot correctement est inenvisageable, il va bien falloir trouver un truc imparable. Une idée sublime qui fasse d'eux les nobélisables de l'anti-gang, les protecteurs du citoyen modèle, les nouveaux flics garants de l'ordre à venir, en mesure de nettoyer au karcher les taudis, de faire la une des tabloïds à midi et de parader le soir sur les plateaux de télé...





Mon avis :


Je ne connaissais pas du tout cet auteur. C'est grâce à Asphodèle, qui m'a gentiment prêté ce livre et que je remercie, que je l'ai découvert.  
Disons-le tout de go : j'ai adoré ce polar qui ne ressemble en rien aux autres : les personnages ne coupent pas les cheveux en quatre, le langage n'est pas châtié et les méthodes sont non réglementaires. En même temps, nous ne sommes pas chez Derrick, ça bouge dans tous les sens, au point que le lecteur halète lui aussi face à tant d'actions menées allègrement au joyeux rythme des coups de poing ou, plus sympathique, de drague en tout genre. Car nos deux compères sont des hommes, vous voyez ce que je veux dire ! Et il faut bien compenser ce rude boulot de flic par quelque chose, n'est-ce pas ?

Bref, c'est endiablé, déjanté, complètement foutraque... et on tourne les pages avec avidité. Tout comme Asphodèle, la fin m'a un peu frustrée quand même mais en lisant ce livre, on se dit qu'en définitive, ce n'est peut-être pas l'essentiel !





Extrait :


Brant avait garé sa voiture dans un endroit interdit. Un contractuel surgit de la bouche d'égout. Carnet ouvert, stylo en main.
Il exhiba promptement sa carte de police :
"Allez, dégotte-toi un vrai boulot, Adolf !"
Le contractuel se replia dans sa tanière ceinturée de jaune, Brant avança vers lui. Un hurlement de douleur vint lui crever le tympan. Il se retourna et marmonna : "Jésus, Marie, Joseph, c'est quoi, ça, encore ?" Ça semblait provenir d'une allée qui longeait son immeuble. Un nouveau cri, plus atroce encore, lui fit dresser les cheveux qu'il lui restait sur la tête. Il accéléra le pas.
Un type, armé d'un manche de pioche, tapait sur un chien avec une lenteur calculée. "Ho ! dis donc ! Toi, là-bas !" s'écria Brant.
Le type se retourna, un sourire aux lèvres. Bien sapé, tenue relaxe : des Nike, veste imitation Armani, jean du même tabac. La cinquantaine et l'allure d'un tonton débonnaire. enfin, un tonton débonnaire avec une pioche... "Vous en voulez aussi ou je me trompe ?
- S'il vous plaît", répondit Brant en le repoussant.
Le manche de pioche sauta en l'air, vers la droite. Brant tressaillit, s'écarta vers la gauche et flanqua deux coups de poing dans les reins du type. Point barre.
Se penchant sur lui, il fouilla ses poches et en extirpa un portefeuille qu'il ouvrit : "Ah ! vous vous appelez Swan ! Môssieur Swan, donc... Ben, tu vois, môssieur Swan, même si je porte un col blanc, j'ai une âme de prolo. Ce qui veut dire que les chiens, moi, je les aime."
La douleur s'apaisant, le type reprit contenance et dit, avec un sourire suffisant : "Je vais me plaindre à la police, tu vas voir ça.
- Eh, ben, tu tombes bien, parce que la police, c'est moi ! Et ça - il prit une liasse de billets dans le portefeuille -, c'est pour la S.P.A..."

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Ken Bruen [XXe-XXIe / Irlande]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Romans Etrangers-
Sauter vers: