Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chloé Dubreuil [XXe-XXIe s / France ; Biographies romancées ; romans historiques]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Chloé Dubreuil [XXe-XXIe s / France ; Biographies romancées ; romans historiques]   Dim 24 Jan 2016, 17:04





Quatrième de couverture :



« Le désert me broie le coeur, je ne sais pas si j’en reviendrai... »

On a toujours parlé et écrit au nom de Jésus.
Pour la première fois, il prend la parole, à la première personne et raconte son histoire d’homme, sa spiritualité, ses doutes, au cœur de la Judée occupée.
De la conception à la crucifixion, ce roman revisite les événements relatés dans les Évangiles, mais offre aussi une évocation intime des 35 premières années de la vie de Jésus, dans une langue très poétique inspirée des écrits bibliques.

C’est l’évangile de Jésus-Christ selon Yeshoua qui donne un relief nouveau au message de Jésus et offre une vision très surprenante des épisodes et des miracles de son ministère.



Mon avis :


Férue de romans historiques et de biographies romancées, je ne pouvais qu'accepter avec plaisir ce livre lorsqu'on me l'a proposé.

Si j'aime autant ce genre, c'est parce l'on apprend énormément de choses de la manière la plus facile et la plus agréable qu'il soit : en étant transporté(e) par la lecture. Les puristes m'argueront que ce n'est pas de l'Histoire pure et dure. Certes, mais il faut quand même savoir que l'écrivain fait un énorme travail de recherches et qu'il n'a pratiquement pas droit à l'erreur. Au lecteur par la suite d'aller plus loin, de rechercher le vrai du faux. Personnellement, c'est aussi ce qui m'amuse. L'exercice n'est pas aisé et il faut vraiment maîtriser son sujet.

Chloé Dubreuil s'attaque ici à un mythe, à un personnage pour lequel du sang a coulé (et de l'encre également). Prendre Jésus pour personnage principal de son roman, voilà qui est particulièrement osé mais aussi original. Et je dois dire que l'idée m'a intéressée d'entrée de jeu. Et lorsqu'on en entame la lecture, on ne lâche plus le texte. Un véritable petit bijou et je ne mâche pas mes mots. On ne s'ennuie pas une seule seconde en lisant le récit que nous fait le personnage de sa vie, de ses actes, de ses doutes... Yéshoua ne nous apparaît plus comme une entité, il devient un homme à part entière avec ses ressentis, ses émotions. Et là, je dis bravo ! Car que l'on soit athée (comme moi, bien que m'intéressant à tout ce qui touche à la religion, patrimoine culturel), croyant ou autre, ce livre ne peut qu'intéresser et toucher la corde sensible de chacun d'entre nous. Et quel style ! Une écriture très fine, poétique, au service de l'histoire. On sent que Chloé Dubreuil maîtrise son sujet à la perfection et que ses trois années de recherches n'ont pas été vaines. Et, pour aller plus loin, elle nous permet également d'en savoir plus sur cette Judée et sur cette époque qui peut nous paraître si lointaine et si proche à la fois.

Je le répète, une fois ouvert, ne comptez pas refermer ce livre de sitôt. Je ne connaissais pas cet auteur mais je vais à présent la suivre et lire ses autres ouvrages.





Extrait :


Dans la cabane, la nuit est bruissante. Des chauves-souris frôlent le toit fait de rameaux de pins et d'oliviers, de myrtes et de palmiers. Judas demeure en son silence, le visage levé vers l'aperçu d'un ciel sombre. La tradition impose que les branchages des tentes soient composés de telle façon qu'ils laissent passer aussi bien la clarté des étoiles que la lueur du soleil, ce nécessaire équilibre divin. Judas a les yeux fixés tout là-haut, vers le glacis bleu nuit, dépouillé de ses luminaires. Son être mémorise mes paroles. Son corps semble sans mouvement. Et puis sa voix s'épanouit enfin dans la douceur de l'air.
- Tes choix feront de toi davantage qu'un homme, Yéshoua, l'égal de notre Seigneur. Je t'aiderai à octroyer à ta mort le sens de l'oracle car avant de te connaître, le vide de ma mémoire me donnait le vertige et tu l'as comblé. Mais accorde-moi ensuite le droit de te suivre dans ta plénitude.
À Jérusalem, la plus grande de nos solennités illumine le Temple. En ce lieu, en cette nuit, les lueurs de mon sanctuaire s'éteignent peu à peu. Judas... Qu'a-t-il en tête ? Que veut-il me signifier ? Il n'aura pas à sacrifier sa vie d'homme pour moi. Il devra au contraire témoigner pour mon Père, transmettre son message comme le fera l'ensemble de mes envoyés.
- L'un de nous devra te mener à ta mort. Mais tu le sais déjà, maître.
Me mener à ma mort... Est-ce pour cela que j'ai choisi de me confier à lui en premier ? Il est des dévouements qui rongent l'être et le dévorent.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Chloé Dubreuil [XXe-XXIe s / France ; Biographies romancées ; romans historiques]   Sam 20 Fév 2016, 15:57




Quatrième de couverture :


Fin du IIIème siècle. L’Empire romain est à l’aube d’un nouveau souffle, un monde en pleine mutation s’esquisse.
« Vive les Bagaudes, à bas Rome ! » crient les plus humbles dans le nord de la Gaule. Voici venu le temps de la rébellion, elle sera pleine de fureur et de sang. Tandis qu’aux portes de Lutèce, de nombreuses âmes suivent son sillage, aux marges de l’Empire, Dioclès, Commandant de la Garde impériale et futur Dioclétien, lutte pour accéder au pouvoir suprême.
A des milles de là, dans l’enceinte de la Ville la plus sacrée d’entre toutes, d’autres destinées se nouent : Albius Flaccus, jeune verrier au faîte de son art, se voit subitement contraint à l’esclavage. Le cœur de la clarissime Aleydis s’exalte pour son idéal chrétien. La muette Svenhild, autrefois disciple d’une prêtresse franque, aujourd’hui funambule d’une troupe de saltimbanques, se voit assurée par la voix de ses runes que l’amour et la liberté croiseront son chemin.
Mais les dieux sont joueurs, et s’ils faussaient le jeu pour mieux nous surprendre ?





Mon avis :


Passionnant ! Je me suis laissée emporter dès les premières pages dans cette histoire reprenant la grande, avec un grand H. Je ne connaissais pas les Bagaudes, ces bandes révoltées constituées de paysans gaulois et d'esclaves, qui firent trembler Rome et son empire.

Je ne ferai pas de résumé, la quatrième de couverture étant suffisamment complète. Je préfère m'attarder sur le style de Chloé Dubreuil. J'avais déjà apprécié sa plume dans Yéshoua, au nom du fils, roman sublime, original dans lequel le narrateur n'était autre que Jésus lui-même. Non plus l'entité que nous connaissons mais l'être humain, cette image de lui qui nous échappe au fond. Ici, c'est dans un tout autre registre que je la retrouve, toujours avec le même plaisir d'ailleurs. Je reconnais sa "patte". Il a dû lui falloir des heures et des heures de travail pour s'approprier l'Histoire antique et, ce qui est fabuleux, - et qui me passionne toujours dans les bons romans historiques -, c'est que l'on ne "subit" pas un enseignement. L'écriture est si fluide que l'on se régale de tourner les pages, apprenant sans s'en rendre compte, tout un pan du patrimoine. Elle a su fondre les événements historiques dans son texte, tant et si bien que, sans la précision au début de l'ouvrage, nous ne reconnaîtrions pas les personnages réels des fictifs. Et c'est toujours le point d'achoppement, à mon sens, déterminant la réussite.

Que dire de plus ? Je crois que vous avez compris à quel point je me suis passionnée pour ce livre que je vous recommande absolument.





Extrait :


Sebastianus effleure de l'index l'infime boursouflure qui cache sous sa tunique le lien de cuir rouge et son ancre d'argent. Depuis qu'il a revu la fille du sénateur Volusianus à l'église de Calixte, il s'interroge ; elle a insinué le doute dans son esprit. Il n'a pourtant fait que son devoir en mettant son père au Tullianum !
Les hommes de main tués lors du festin étaient des ennemis de Dioclétien et Dioclétien est son empereur comme Christ est le maître de son cœur. Tous deux cohabitent en lui. Il ne confond pas les obligations de sa foi avec les devoirs de sa charge. Jusqu'alors il ne les a pas confondus. Mais il y a eu le soupçon d'aversion dans le brun regard de la patricienne et comme s'il pressentait en lui ses interrogations, il y a eu cette nouvelle que l'évêque Caïus lui a rapporté et qui fait le tour de la communauté. (P185)

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4627
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Chloé Dubreuil [XXe-XXIe s / France ; Biographies romancées ; romans historiques]   Dim 15 Jan 2017, 18:24

Retrouvez également Chloé Dubreuil dans un roman haletant, ici !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chloé Dubreuil [XXe-XXIe s / France ; Biographies romancées ; romans historiques]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chloé Dubreuil [XXe-XXIe s / France ; Biographies romancées ; romans historiques]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: