Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Barthélémy Bacheville [XIXe s / France ; Journal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4572
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Barthélémy Bacheville [XIXe s / France ; Journal]   Mar 01 Mar 2016, 17:01



Une chasse à l’homme à travers l’Europe : les « voyages » du capitaine Bacheville, de l’île d’Elbe à Waterloo, Munich, Varsovie, Constantinople, Athènes (1814-1820)

Présentation et notes : Laurent Nagy.





Une chasse à l'homme ? Diable ! Voici quelque chose de bien mystérieux ! Allez, remettons les choses dans leur contexte : Napoléon s'était entouré d'un nombre impressionnant d'hommes pour mener à bien sa conquête. Parmi eux, les frères Bacheville, Antoine et Barthélémy. Ces grognards se sont donnés corps et âme pour l'Empereur. Oui, mais voilà... comme le souligne Laurent Nagy, "quand en juillet 1815, après la révolution des Cent-jours, la paix devient le vœu général des nations et des souverains, les hommes ayant suivi Napoléon Ier dans toutes ses conquêtes, en déposant les armes, se retrouvent en face d'une terrible réalité : leur longue présence dans les rangs de la Grande Armée, leur existence pleine de risques et leur errance à travers le continent les ont rendus pour la plupart inaptes à la vie civile". Les deux frères, de retour chez eux après l'abdication de leur maître à penser, pouvaient aspirer à un peu de calme avant de tenter de se réinsérer dans la vie civile. C'était sans compter sur le fait que leurs têtes allaient être mises à prix. Voyez plutôt :



INDIVIDUS À RECHERCHER


Barthélémy Bacheville capitaine-lieutenant de l'ex-Garde, décoré de la Légion d'honneur, âgé de trente à trente-quatre ans, taille de cinq pieds sept pouces environ, coiffé à la Titus, nez mince, un peu court et relevé, visage ovale, yeux bleus très beaux, bouche moyenne, menton rond, teint coloré, moustache peu garnie, démarche assurée, tête haute, grasseyant légèrement, corpulence bien proportionnée.

Antoine Bacheville, capitaine au 3e régiment d'infanterie de l'ex-Garde impériale, taille d'environ cinq pieds deux pouces, cheveux et sourcils châtains, barbe blonde, visage ovale, fort gravé, front couvert, yeux gris, assez fendus et un peu saillants, bouche grande, menton pointu, physionomie hautaine se berçant légèrement en marchant, le dos un peu voûté et la tête haute, bien que portée en avant.




On veut punir leur fidélité pour avoir accompagner Napoléon à l'île d'Elbe, l'avoir servi ensuite pendant les fameux Cent Jours. Et être jugé par la Cour Prévôtale, c'était être automatiquement coupable. Ce n'est pas tant Antoine qui est visé (il ne risque que la prison) mais bien Barthélémy, qui risque de passer à la guillotine. Voilà ce qui explique leur fuite.

Barthélémy va nous entraîner ainsi dans son périple qui va commencer en Suisse, traverser l'Est pour atteindre ensuite Constantinople, Athènes, Corfoue, l'Italie... Son récit, au style très moderne, très agréable à lire, est impressionnant. En effet, il arrive à faire un peu d'humour avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Certains passages pourraient laisser croire à des vacances à l'étranger : "On mangea, on but, on joua. Quelques dames firent de la musique et nous rentrâmes le soir à Cracovie avec plus de rapidité encore que nous n'en étions sortis le matin" (P160). On admire ce sang-froid !

Je dois avouer que jusqu'à présent, la période napoléonienne ne me parlait pas. Pire (oui, enfin, tout est relatif quand même), je ne m'y intéressais pas. Mais avec les Mémoires d'un proscrit de Frédéric Guillaume de Vaudoncourt et les frères Bacheville, l'entrée en matière est plaisante. Laurent Nagy arriverait-il à m'intéresser à cette époque ? J'en ai bien l'impression !





Extrait :



  "Barthélémy, tu vois d'ici le département de l'Isère. Il est limitrophe de celui du Rhône, le Rhône s'unit à l'Ain et l'Ain touche à la Saône-et-Loire. Ne désespérons pas de la liberté !"
  Faisant aussitôt un brusque demi-tour, il se remit en marche et je le suivis longtemps sans ressentir la souffrance continuelle que me causaient mes pieds, dont un cuir dur et mal apprêté rouvrait les anciennes blessures.
Je ne dois pas oublier de dire qu'avant d'arriver à Miribelle, nous avions entendu galoper deux cavaliers derrière nous et que, persuadés que nous étions poursuivis, je conseillai à mon frère de se jeter vers la montagne, tandis que je gagnerais les bords de la rivière. Il refusa absolument de se séparer de moi. Nous nous cachâmes derrière une maison sur le bord de la route et ce ne fut que lorsque nous n'entendîmes plus rien que nous repartîmes. Notre guide avait été pendant tout ce temps dans un effroi qui nous fit rire malgré nous et nous rendit l'assurance. Pour guérir de la crainte, il suffit souvent de regarder quelqu'un qui a peur : un homme qui tremble a si mauvaise grâce qu'on n'est guère tenté de l'imiter.
  La frayeur qu'éprouva notre conducteur à Montluel ne fut pas moins grande, mais elle fut moins comique, parce qu'elle était fondée. Il fallait ou passer dans l'eau jusqu'au cou, ou bien traverser la ville en défilant devant la caserne des gendarmes. Je ne fus pas d'avis de me mettre à la nage et, risquant le tout pour le tout, nous suivîmes la grande route. C'était une imprudence sans doute, elle n'eut pourtant aucun résultat fâcheux ; personne ne nous remarqua et nous allâmes nous reposer derrière une meule de paille, tout près du château d'une espèce de Don Quichotte qui avait organisé une compagnie avec laquelle il se vantait de tout mettre à la raison.

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Barthélémy Bacheville [XIXe s / France ; Journal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: