Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'affaire des princesses adultères, 1314

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yugcib
Randonneur occasionnel
Randonneur occasionnel
avatar

Masculin Capricorne
Messages : 72
Localisation : Tartas, Landes, France
Date de naissance : 09/01/1948
Âge : 69
Emploi : Retraité de la Poste
Date d'inscription : 24/09/2015
Humeur : Ce qu'elle est au jour le jour

MessageSujet: L'affaire des princesses adultères, 1314    Mar 29 Mar 2016, 15:49

Pour quelle raison essentielle et intéressée, Philippe de Valois, frère de Philippe le Bel, en 1314, ne s'est il pas prononcé pour la mise à mort de Marguerite et de Blanche de Bourgogne, les deux princesses adultères brus de Philippe le Bel, ainsi d'ailleurs que de Jeanne de Bourgogne épouse de Philippe le 2ème fils de Philippe le Bel (qui elle n'était convaincue que de complicité) ?

C'est que, les trois brus de Philippe le Bel, demeurant en vie, emprisonnées pour le restant de leurs jours, restaient tout de même les épouses de chacun des trois fils de Philippe le Bel (Louis de Navarre l'héritier en titre, dit Le Hutin -Louis 10- ; Philippe de Poitiers le second fils, et Charles le troisième fils)...
Le divorce étant à l'époque totalement interdit et inenvisageable sauf dispense spéciale et exceptionnelle par le pape, les brus demeurant en vie, les fils de Philippe le Bel ne pouvaient donc pas se remarier (ce qu'ils auraient vite fait après la mort de leurs épouses) ni (ce qui intéressait au plus haut chef Philippe de Valois) avoir des enfants légitimes... En effet, sans descendance de chacun des trois fils de Philippe le Bel, Philippe de Valois restait seul pour la succession au trône du royaume de France...
Un calcul "risqué" cependant... du fait que les brus emprisonnées pouvaient mourir de maladie bien avant l'heure de la vieillesse, ou même mourir d' "autre chose" que de maladie... Ou que les trois fils de Philippe le Bel meurent encore jeunes l'un après l'autre...

Cela dit, quelle cruauté, quelle atrocité, que la condamnation à mort sur la roue, des deux frères d'Aulnay : roués, écorchés vifs, châtrés, décapités et pendus au gibet !
... Daesh fait pas pire ! Mais la Chrétienté au 14 ème siècle l'a fait ! ... Mais bon, le passé est le passé... et, selon un proverbe arabe, "le passé est un mort"...
... Le "problème" c'est quand les morts ressuscitent...

_____________
"Nous ne pouvons savoir. Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud ]
Revenir en haut Aller en bas
http://yugcib.e-monsite.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4118
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: L'affaire des princesses adultères, 1314    Mar 29 Mar 2016, 20:28

Merci Yugcib !

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
L'affaire des princesses adultères, 1314
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES DANS L'HISTOIRE :: Moyen Âge-
Sauter vers: