Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eric Denécé et Jean Beuve [XXe-XXIe s / France ; Histoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4094
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Eric Denécé et Jean Beuve [XXe-XXIe s / France ; Histoire]   Sam 25 Juin 2016, 18:31





Quatrième de couverture :


Les Vikings, toujours moins nombreux que leurs adversaires, sont les premiers à recourir systématiquement à la reconnaissance et au renseignement pour obtenir l'effet de surprise maximum au cours de leurs raids. Les Normands, forts de l'expérience viking, ne cesseront d'avoir recours à l'espionnage comme pour la conquête de l'Angleterre et de la Sicile. En Méditerranée, Byzance dispose d'une longue et solide tradition de l'action clandestine que les Croisades mettent en lumière. Des grandes invasions à la guerre de Cent Ans et à la prise de Constantinople, le Moyen Age est le théâtre d'une intense guerre secrète où toutes les techniques de l'espionnage moderne sont pratiquées : éclairage, écoute des conversations, interception de courriers...




Mon avis :



J'étais très enthousiaste lorsque j'ai trouvé ce livre sur les rayons de ma librairie favorite. Voici un thème qui change un peu de ceux que l'on peut trouver en général. Pourtant, à la lecture de ce petit ouvrage, je reste très mitigée.

Il n'est pas signalé dans le titre que l'on va d'abord partir de l'Antiquité pour en arriver au Moyen Âge. Vous me direz, ça, ça ne me dérange pas vraiment. Disons même que c'est un petit bonus. Non, en fait, pour commencer par les points négatifs, il y a trois points que je voudrais soulever : le premier, c'est que l'ouvrage, qui se veut à la portée de tout le monde (ce qui est tout à son honneur), tombe dans l'excès et survole, à mon goût, les différentes opérations secrètes abordées. Le deuxième, c'est qu'il manque cruellement de références. Peut-être suis-je un peu trop maniaque et pointilleuse, mais lorsque je lis un livre qui se veut historique, j'aime bien avoir quand même les sources. Comment légitimer ce qui est raconté sans preuves ? Je ne dis pas qu'elles sont inexistantes car elles apparaissent surtout au début du livre. Mais très vite, elles sont oubliées. Troisième et dernier point, qui rejoint, en fait, le deuxième : il n'y a aucune note explicative (ou presque) sur les personnages annoncés.

Passons aux points positifs. Je le disais, ce livre se veut être pour tout public et, à ce niveau là, c'est plutôt une réussite. On apprend de façon plaisante. Le vocabulaire est très simple et le style n'est pas jargonnant. Le ton employé se situe entre l'anecdote et l'histoire racontée. Vite lu, cet ouvrage peut être utile au lecteur qui recherche une opération spécifique. Libre à lui, ensuite, de faire des recherches et d'étoffer ses trouvailles. Il donne également une vision générale des services secrets dans l'Antiquité et le Moyen âge. Le but est atteint. Mais cet ouvrage aurait gagné en profondeur avec plus de sources et des écrits plus analysés.




Extrait :


En 217 avant notre ère, au cours de sa campagne en Italie, Hannibal dut quitter une position exposée sur laquelle il ne pouvait passer l'hiver. Sa route pour rejoindre les territoires de ses alliés passait par un défilé dans lequel le général carthaginois savait que les romains projetaient de l'attaquer. Hannibal usa alors d'un stratagème pour duper ses adversaires. Il constitua un troupeau de deux mille bœufs, fit entourer leurs cornes de fagots secs que ses hommes allumèrent comme des torches. Il les fit pousser, au milieu de la nuit, par des piquiers et de la cavalerie légère, vers un col désigné à l'avance, avec l'ordre de monter jusqu'aux crêtes et d'engager le combat contre les Romains qui se montreraient. Les torches allumées firent croire à l'ennemi que l'armée carthaginoise, craignant d'être prise au piège du défilé, était en train d'emprunter, dans l'obscurité, le chemin du col. Aussitôt, les troupes romaines abandonnèrent le défilé pour intercepter l'ennemi. Ce n'est qu'à la lueur de l'aube que les Romains s'aperçurent de la supercherie. Pendant ce temps, Hannibal et son armée passèrent tranquillement, avec leurs bagages lourds et leur butin, par le fameux défilé. (P 22-23)

_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
 
Eric Denécé et Jean Beuve [XXe-XXIe s / France ; Histoire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES LITTERAIRES :: Nouvelles, Autobiographies, Biographies, Essais, Journaux, Témoignages et autres-
Sauter vers: