Promenades Culturelles


Venez en toute simplicité !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Claude Chabrol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4073
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Claude Chabrol   Mar 30 Aoû 2016, 18:33





Que du beau monde dans ce film sorti en 1988 ! Jugez plutôt : Isabelle Hubert, Marie Trintignant, François Cluzet, Nils Tavernier... L’histoire vous parlera peut-être, car le scénario est basé sur le livre éponyme de Francis Szpiner retraçant la vie de Marie-Louise Giraud, une des dernières guillotinées. Pendant le régime de Vichy, Marie, qui s’appelle Latour ici, aide une amie à avorter. Forte de son succès, et le bouche-à-oreille aidant, elle devient faiseuse d’ange. Voilà qui lui permet de mettre un peu de beurre dans les épinards, si je puis dire, et d’élever correctement ses deux enfants, Pierrot et Mouche.

Lorsque Paul, le mari, réapparaît, on pourrait croire que tout ceci va se finir. Cependant, Marie est trop habituée à son indépendance, qu’elle soit physique ou financière. Même en déménageant, en ayant une autre vie, rien ne change et Marie va amplifier son activité en y ajoutant la location de chambres pour des prostituées. Paul est en plein désarroi, d’autant plus qu’il n’a pas retrouvé une femme en revenant du front, mais une inconnue. Et lorsqu’il apprend qu’elle a un amant, son sang ne fait qu’un tour. Je m’arrête là pour ne rien dévoiler, même si, je le répète, l’histoire a été révélée publiquement.

Les acteurs sont magistraux, les décors bien reproduits. On a vraiment l’impression de se retrouver à cette époque, dans un appartement sordide dans lequel cette Madame Bovary moderne s’ennuie profondément. De toute façon, en général avec Chabrol, on peut y aller les yeux fermés. On est rarement déçus !




_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4073
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Claude Chabrol   Mar 30 Aoû 2016, 19:00



Je vous parlais d’une héroïne digne d’Emma Bovary. Bien sûr, j’ai lu et relu le livre de Flaubert je ne sais combien de fois. Pourtant, je n’avais jamais regardé le film ou plutôt, devrais-je dire, les films, car sur ce plan-là, on a le choix : celui de Renoir en 1933, de Minnelli en 1949, ou de Sophie Barthes en 2014. Mais j’ai préféré visionner celui de Chabrol, sorti en 1991, dans la mesure où j’aime le travail de ce dernier, tout simplement. Ceci ne veut pas dire que je ne regarderai pas les autres, bien entendu.

Je ne vous raconte pas l’histoire, hein ? Si ? Bon, allez, pour faire vite, Emma Rouault, fille d'un paysan, se marie avec un médecin, Charles Bovary, veuf depuis quelque temps. Mais la jeune épouse, qui rêvait de réceptions, de vie de château, s’ennuie dans cette vie un peu trop tranquille. Alors que faire pour avoir un peu d’adrénaline ? Je vous laisse imaginer...

Je ne suis vraiment pas déçue par Chabrol. J’avais l’impression de lire le livre. Je veux dire par là qu’il a su retranscrire l’atmosphère souhaitée par Flaubert : Emma, qui passe son temps à attendre et ce pauvre Charles, un peu trop gentil. Et même si le romancier désirait en faire un antihéros, un personnage médiocre par excellence, je ne peux pas m’empêcher d’avoir le cœur serré face à tant de gentillesse envers sa garce d’épouse. On pourra dire ce que l’on voudra : oui, c’est de la naïveté, oui c’est de la bêtise. Mais cet homme est bienveillant. Il a un grand cœur, « un cœur simple » pour paraphraser un autre titre de cet auteur.

Encore une fois, un très bon film !




_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4073
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Claude Chabrol   Mer 31 Aoû 2016, 11:18





Ceci n'est pas une recette de cuisine ! Vous allez dire que je regarde pas mal de films de Chabrol en ce moment, ce qui n'est pas faux. J'aime beaucoup ce réalisateur qui a le don pour créer une atmosphère en s'inspirant de faits réels ou de choses de la vie quotidienne. Ici, il s'agit des escroqueries d'un promoteur immobilier. On connaît bien cela, n'est-ce pas ? Ce polar a beau dater de 1985, les magouilles sont bien là encore aujourd'hui.

L'inspecteur Lavardin, joué par Jean Poiret, fabuleux dans ce rôle, enquête sur la mort d'un boucher dans un accident de voiture. Cela le conduit à la famille Cuno. Le jeune Louis, facteur, vit avec sa mère qui n'a pas toute sa tête. Lavardin découvre qu'ils sont harcelés par des promoteurs immobiliers qui veulent les déloger. La bourgeoisie locale est impliquée.

Encore une fois, Chabrol a employé tout son talent à mettre en relief les "petites gens". L'inspecteur aux réparties cinglantes et aux manies peu courantes (il se nourrit d'œufs au plat avec du paprika) apporte une intensité au film.

Bref, si vous ne l'avez pas encore vu, n'hésitez pas ! Et si tel n'est pas le cas, vous en reprendrez bien un morceau !






_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Lydia
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 4073
Localisation : Dans les manuscrits
Emploi : Intéressant et prenant
Date d'inscription : 23/07/2015

MessageSujet: Re: Claude Chabrol   Dim 26 Fév 2017, 17:25





Un film de Chabrol, c’est comme un bon vin : on essaie d’être assis le plus confortablement possible, dans un calme absolu, et on déguste. Car Chabrol, c’est une atmosphère. Le spectateur se retrouve au début du siècle, pendant la première guerre mondiale, lorsque les hommes étaient au front. On connait l’histoire de Landru, pourtant, on découvre ici ce personnage incarné à la perfection par Charles Denner. Doué d’une grande culture et d’un humour ravageur, celui-ci savait charmer les femmes afin de leur soutirer de l’argent. Elles disparaissaient alors et, vous le savez aussi bien que moi, Landru fut accusé de les avoir tuées car des ossements avaient été retrouvés dans sa cuisinière. Pourtant, la fin du film laisse planer le doute. Chabrol a repris ici les dernières paroles de celui qu’on surnomma le « Barbe-Bleue de Gambais ». Il n’avoua jamais, même au pied de l’échafaud. Ainsi, il s'adressera en ces termes à son avocat : « Maître, je suis fier de voir que jusqu’à la dernière minute vous, sinon les autres, n’avez jamais douté de mon innocence. Si vous efforts sont restés vains, croyez bien que je n’en apprécie pas moins le mérite et que du fond du cœur je vous remercie. »

Le film est magistral, les dialogues (signés Françoise Sagan) savoureux. Je me dis qu’il ne doit pas être facile de faire une réalisation autour d’un des plus grands criminels de l’Histoire, surtout en le faisant passer pour – presque – sympathique !

À voir absolument !





_____________
"Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !" (inspiré Des Diaboliques).
Revenir en haut Aller en bas
https://promenadesculturelles2.wordpress.com
Theo
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné
avatar

Masculin Cancer
Messages : 200
Localisation : Troyes
Date de naissance : 06/07/1975
Âge : 41
Emploi : Administratif
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Claude Chabrol   Ven 03 Mar 2017, 17:06

C'est vrai qu'avec Chabrol, on est plongés dans l'histoire de suite. J'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
a200tq
Modérateur chevronné
Modérateur chevronné
avatar

Masculin Poissons
Messages : 714
Localisation : Mézidon-la-Reine
Date de naissance : 14/03/1977
Âge : 40
Emploi : Fonctionnaire à plein temps
Date d'inscription : 21/08/2015

MessageSujet: Re: Claude Chabrol   Ven 03 Mar 2017, 18:18

Un de mes réalisateurs français préféré, et pourtant il a fait partie de la Nouvelle Vague dont je suis trèèèèèès loin d'être fan.

_____________
"If I’m selling to you, I speak your language. If I’m buying, dann müssen Sie Deutsch sprechen"
"Si je vous vends quelque chose, je parle votre langue. Si j'achète, alors vous devez parler allemand" - Willy Brandt (1913-1992)
A méditer...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/99995712@N00
 
Claude Chabrol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Promenades Culturelles :: PROMENADES ARTISTIQUES :: Cinéma-
Sauter vers: